Language selection

Recherche

Indicateur : Régénération

En 2017, 572 millions de semis ont été plantés sur 396 000 hectares (ha) de terres forestières provinciales ou territoriales au Canada. L’ensemencement a servi à régénérer la forêt sur 18 000 ha de terres supplémentaires.

  • Le nombre de semis plantés a diminué de 3 % par rapport à 2016, mais reste 7 % supérieur à la moyenne décennale
  • La superficie plantée a augmenté de 3 % par rapport à 2016, et était de 6 % supérieure à la moyenne décennale.
  • La superficie totale régénérée artificiellement a augmenté de 2 % en 2017, et était de 6 % supérieure à la moyenne décennale.
  • Une bonne régénération est nécessaire à la suite de l’exploitation forestière sur les terres de la Couronne.
  • Le type de forêt, la méthode de récolte et la composition souhaitée de la nouvelle forêt déterminent la méthode de régénération (naturelle ou artificielle).
  • La régénération artificielle (plantation ou ensemencement) a été appliquée à environ 56 % de la superficie récoltée au cours des 20 dernières années; la quasi-totalité de la superficie restante est régénérée naturellement (voir les notes dans Sources et renseignements pour de plus amples détails).

Superficie régénérée artificiellement et nombre de semis plantés sur les terres publiques provinciales et territoriales au Canada, de 2007 à 2017

{Text}

 
Résumé du graphique

En règle générale, le nombre de semis plantés a diminué jusqu’en 2012, avant de connaître une augmentation lente jusqu’à nos jours (sans dépasser les niveaux de 2007). La superficie plantée a diminué généralement jusqu’en 2012, avant de bondir en 2013 pour demeurer relativement stable depuis (sans dépasser les niveaux d’avant 2008). La superficie ensemencée a diminué régulièrement jusqu’en 2012, est demeurée stable jusqu’en 2014, a chuté à son plus bas niveau au cours de cette période en 2015, a bondi jusqu’aux niveaux de 2008 en 2016, avant de diminuer en 2017.

Données du graphique
Le tableau ci-bas présente la superficie régénérée artificiellement et le nombre de semis plantés sur les terres publiques provinciales et territoriales au Canada, par année entre 2007 et 2017.
Année Superficie plantée
(en hectare)
Superficie ensemencée
(en hectare)
Semis plantés
(en million)
2007 449 635 34 546 625
2008 414 178 20 597 601
2009 365 847 15 937 519
2010 338 921 12 061 477
2011 347 654 11 202 495
2012 331 189 10 541 466
2013 405 285 11 197 536
2014 390 983 11 906 523
2015 373 845 7 830 548
2016 384 890 20 638 591
2017 396 199 17 866 572

Pourquoi cet indicateur est-il important?

  • Les activités de régénération permettent d’assurer la croissance de la nouvelle forêt dans la superficie exploitée, de sorte qu’elle devienne de nouveau apte à produire du bois et à maintenir les services rendus par l’écosystème, comme le stockage du carbone, la régulation de la qualité de l’eau et les habitats fauniques.
  • La façon dont les forêts sont régénérées peut influencer leur composition au fil du temps. Dans le contexte de l’adaptation aux changements climatiques, la plantation d’arbres permet de contrôler la composition des espèces et peut donc servir à régénérer les forêts de manière à ce qu’elles soient mieux adaptées aux conditions climatiques futures.

Quelles sont les perspectives?

  • La régénération est obligatoire sur toutes les terres publiques provinciales et territoriales au Canada; ainsi, il faudra continuer à régénérer la quasi-totalité des terres exploitées.
  • La superficie régénérée est principalement liée à la capacité de récolte récente, laquelle varie en fonction des conditions du marché des produits forestiers tout en demeurant dans les limites permises par les principes d’aménagement forestier durable.

À quels cadres de production de rapports cet indicateur contribue-t-il?

 
Sources et renseignements
  • Base de données nationale sur les forêts. Régénération, Tableau 6.2, Superficie ensemencée directement par juridiction, tenure et méthode d’application. (document consulté le 9 avril 2019).
  • Base de données nationale sur les forêts. Régénération, Tableau 6.2.1, Nombre de semis plantés par juridiction, tenure et groupe d’espèces. (document consulté le 9 avril 2019).
  • Base de données nationale sur les forêts. Régénération, Tableau 6.2.2, Superficie plantée par juridiction, tenure et groupe d’espèces. (document consulté le 9 avril 2019).
    • Les données concernent les forêts sur des terres publiques provinciales et territoriales d’un bout à l’autre du Canada.
    • Les terres fédérales et privées sont exclues.
    • La régénération naturelle se révèle souvent la méthode la plus efficace de régénération des zones exploitées. Dans un premier scénario, il y a déjà beaucoup de régénération sous couvert (p. ex., l’épinette noire des basses terres) et beaucoup de semences (p. ex., les feuillus tolérants). Selon un deuxième scénario, il y a présence d’espèces désirées qui peuvent repousser à partir des réseaux de racine établis (p. ex., le peuplier faux-tremble). La superficie forestière qui se régénère naturellement n’est pas documentée par province; on l’estime donc en calculant la différence entre la superficie totale récoltée et la superficie régénérée artificiellement.
    • Sur un site donné, quand la régénération naturelle ne satisfait ni à la quantité ni à la composition en espèces souhaitée conformément aux objectifs de gestion durable des forêts, on a recours à la régénération artificielle.

 

Table des matières — Rapport sur l'état des forêts au Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :