Language selection

Recherche

Infographies

La foresterie durable : l’adaptation aux changements

Faits saillants et statistiques sur les forêts et le secteur forestier du Canada

Infographie - La foresterie durable : l’adaptation aux changements, décrit ci-dessous.
 

Avec 347 millions d’hectares de forêts, le Canada est le 3e pays le plus boisé au monde.

Graphique en beignet montrant 9 %, ce qui représente la superficie totale des forêts du Canada par rapport au monde entier, avec une carte du monde au centre.Le Canada compte 9 % des forêts mondiales.
Graphique en beignet montrant 78 %, ce qui représente la superficie des forêts canadiennes situées dans la zone boréale, avec une carte de la zone forestière boréale du Canada au centre.Environ 270 millions d’hectares, soit 78 %, des forêts canadiennes se trouvent dans la zone boréale.
Graphique en beignet montrant 38 %, ce qui représente la superficie du territoire canadien couverte de forêts, avec une carte de la zone forestière du Canada au centre. Les forêts couvrent 38 % de la superficie terrestre du Canada.
 

Les forêts du Canada sont importantes pour les Canadiens, l’économie et l’environnement

Icône montrant l’illustration stylisée d’une personne en train de planter un semis de conifère.En 2018, le secteur forestier employait directement 204 555 personnes.
Icône montrant l’illustration stylisée d’une main tenant de l’argent.En 2019, le secteur forestier canadien contribuait pour 23,7 milliards de dollars au PIB nominal du Canada.
Icône montrant l’illustration stylisée d’une maison entourée d’arbres.Selon le dernier recensement (2016), plus de 70 % des Autochtones du Canada vivent en forêt ou à proximité.
Icône montrant l’illustration stylisée d’une sarracénie pourpre Les milieux humides boréaux du Canada représentent près de 20 % des milieux humides du monde.
 

Les forêts du Canada sont aménagées de manière durable pour les générations à venir

200 millions d’hectares de forêts au Canada font l’objet d’un plan d’aménagement forestier à long terme (2016).
Le Canada comprend 168 millions d’hectares de forêts certifiées conformément aux normes établies par de tierces parties en matière d’aménagement durable des forêts (2019).
77% des terres forestières de la Couronne aménagées au Canada sont certifiées conformément aux normes établies par de tierces parties en matière d’aménagement durable des forêts.
Selon la loi, toutes les terres publiques ouvertes à la récolte commerciale du bois doivent être régénérées.
 

Les forêts et le secteur forestier du Canada évoluent

Illustration stylisée de deux flammes côte à côte de tailles différentes. La flèche qui pointe vers le haut entre les flammes représente une augmentation de 50 % de la superficie brûlée chaque année dans la zone boréale d’Amérique du Nord entre 1950 et 1999.Entre 1950 et 1999, la superficie ayant brûlé annuellement dans la zone boréale d’Amérique du Nord a plus que doublé.
Illustration stylisée de deux rouleaux de papier journal côte à côte de tailles différentes. La flèche qui pointe vers le bas entre les rouleaux indique une diminution de 70 % de la production de papier journal entre 1990 et 2019.Au Canada, la production de papier journal a diminué de 70 % passant de 9 millions de tonnes en 1990 à 2,7 millions de tonnes en 2019, en raison de la concurrence mondiale accrue d’autres producteurs à faibles coûts et de l’augmentation des médias numériques.
Illustration stylisée de nombreux gobelets à café dont la moitié sont de couleur bleue pour représenter 50 % des produits de consommation qui devraient être des bioproduits de pointe d’ici 2050. Les bioproduits de pointe devraient représenter 50% des produits de consommation d’ici 2050.
 

Le secteur forestier du Canada s’adapte aux changements

Tableau indiquant la superficie forestière au Canada, en hectares, touchée par les insectes en 2018, brûlée en 2019, récoltée en 2018 et déboisée en 2018, et illustrant le pourcentage de la superficie forestière totale du Canada
  Superficie (ha) Pourcentage de la superficie forestière (%)
Superficie touchée par les insectes (2018) 16 391 000 4,7 %
Superficie brûlée (2019) 1 843 000 0,5 %
Superficie exploitée (2018) 748 000 0,2 %
Superficie déboisée (2018) 34 000 0,01 %
Icône montrant l’illustration stylisée d’un satellite en orbite autour de la Terre.Nouvelles technologies :
en 2025, le Canada lancera WildFireSat, le premier satellite au monde construit spécialement pour surveiller les feux de forêt.
Icône montrant l’illustration stylisée d’une main tenant un semi de conifère.Nouvelles stratégies d’aménagement :
les forestiers commencent à replanter les sites récoltés avec des arbres mieux adaptés aux conditions climatiques futures.
 

Le secteur forestier canadien soutient la transition vers l’atteinte de la cible zéro émission nette

Icône montrant l’illustration stylisée d’un grand bâtiment en bois.Nouvelles techniques :
le bois massif est un matériau de construction novateur, durable et à faibles émissions de carbone, qui permet la construction de bâtiments plus hauts et plus grands.
Icône montrant l’illustration stylisée d’un tube à essai dans lequel pousse un semis.Nouveaux produits :
la biomasse forestière est raffinée pour obtenir des biomatériaux et des produits biochimiques de pointe destinés à des utilisations en lien avec les soins de santé, les produits pharmaceutiques, les aliments et les emballages. Il peut s’agir de la chemise en rayonne que vous portez, du contenant compostable pour vos plats à emporter ou de l’un des ingrédients de votre crème glacée.
Icône montrant l’illustration stylisée d’une ampoule dans laquelle se trouve une feuille.Nouvelles énergies :
la biomasse forestière constitue la deuxième source d’énergie renouvelable en importance après l’hydroélectricité, fournissant à la fois de la chaleur et de l’électricité à l’industrie et aux communautés (2017).
 

Sources et renseignements
  • Références générales
    • Brandt, J., Flannigan, M., et coll. 2013. An introduction to Canada’s boreal zone: Ecosystem processes, health, sustainability, and environmental issues (en anglais seulement). Environmental Reviews 21(4): 207–226.
    • Bioindustrial Innovation Canada. 2018. Stratégie de la bioéconomie du Canada : Tirer parti de nos forces pour un avenir durable. [1.34 Mo PDF]
    • Agence spatiale canadienne. WildFireSat : améliorer la gestion des feux de forêt au Canada.
    • Certification Canada. Statistiques canadiennes. (consulté le 11 mars 2020).
      • Le double comptage des superficies certifiées selon les normes du Forest Stewardship Council (FSC) et du Programme de reconnaissance des certifications forestières (Programme for the Endorsement of Forest Certification [PEFC]) en 2019 a été éliminé de la superficie totale des forêts certifiées du Canada.
      • Le Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada a préparé les calculs pour établir la superficie nette certifiée dans d’autres pays à partir des données tirées des documents suivants :
    • Certification Canada. Données provinciales. (consulté le 4 mai 2020).
      • Le pourcentage de la superficie des terres forestières publiques gérées certifiées a été calculé en deux étapes pour chaque province et territoire. Premièrement, des statistiques ont été recueillies auprès de Certification Canada, à l’exception du Québec et de la Nouvelle-Écosse, pour calculer la superficie de forêt publique certifiée. Ensuite, cette superficie a été divisée par la superficie des terres forestières publiques aménagées. La superficie des terres forestières publiques aménagées a été calculée à l’aide de la Carte des forêts aménagées du Canada, version 2017, y compris toutes les terres publiques ayant une tenure forestière à long ou à court terme, à l’exception de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Québec, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard.
      • La carte des forêts aménagées du Canada, version 2017.
      • Les statistiques du gouvernement provincial pour la zone certifiée ont été utilisées pour le Québec et la Nouvelle-Écosse.
      • Les statistiques des gouvernements provinciaux pour la superficie des terres forestières publiques aménagées ont été utilisées au lieu des calculs du SIG fondés sur la Carte des forêts aménagées du Canada, version 2017, pour la Colombie-Britannique, l’Alberta, le Québec, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard.
      • Veuillez noter que, par souci de cohérence avec les statistiques de certification, la superficie des terres forestières publiques aménagées inclut les superficies des terres forestières et non forestières dans les superficies des tenures forestières.
    • Dyk, A., Leckie, D., et coll. 2015. Canada’s National Deforestation Monitoring System: System Description (en anglais seulement). Victoria (Colombie-Britannique) : Ressources naturelles Canada – Service canadien des forêts, Centre de foresterie du Pacifique.
      • Décrit le Système national de surveillance du déboisement du Canada. Veuillez noter que le système a initialement été mis en place pour réaliser l’inventaire des GES ainsi qu’à des fins de comptabilisation du carbone forestier, donc il utilise la définition d’une forêt adaptée à ces objectifs.
      • Les estimations nationales du déboisement sont établies périodiquement avec la méthode décrite dans le document intitulé Canada’s National Deforestation Monitoring System: System Description.
      • Les données ont été fournies par le Système national de surveillance du déboisement, totalisations spéciales, 12 mars 2020.
    • Environnement et Changement climatique Canada. 2020. Rapport d’inventaire national 1990-2018 : Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada.
      • Le Rapport d’inventaire national 1990-2018 d’Environnement et Changement climatique Canada est basé sur les données et l’analyse du Système national de surveillance, de comptabilisation et de production de rapports concernant le carbone des forêts du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada.
    • Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. 2014. Global Forest Resources Assessment 2015 Country Report: Canada. Rome, Italie. [481 ko PDF - en anglais seulement].
      • Décrit la méthodologie utilisée pour ajuster les estimations de base de la superficie forestière de l’Inventaire forestier national.
    • Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. 2016. Évaluation des ressources forestières mondiales 2015.
      • Cet ensemble de données a été utilisé pour calculer la superficie forestière du Canada en tant que proportion de la superficie forestière mondiale. Il a également fourni la superficie forestière nationale de tous les pays sauf le Canada.
    • Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. 2018. Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 : Termes et définitions. [1.25 Mo PDF].
      • La définition de forêt, de reboisement et d’autres termes se trouve dans ce document. Veuillez noter que le Canada utilise majoritairement cette définition de forêt, mais pas toujours. Une définition légèrement différente est utilisée pour l’inventaire national des gaz à effets de serre et pour la comptabilisation du carbone forestier.
    • Kasischke, E., Turetsky, M. 2006. Recent changes in the fire regime across the North American boreal region–Spatial and temporal patterns of burning across Canada and Alaska (en anglais seulement). Geophysical Research Letters 33(9).
    • Inventaire forestier national. Rapports statistiques normalisés, Tableau 4.0. Superficie (1 000 ha) de terres forestières et non forestières au Canada. (consulté le 29 mars 2020).
      • Estimation de base de la superficie forestière du Canada.
      • Les données de base des placettes photo de l’IFN recueillies entre 2000 et 2006 ont été utilisées pour estimer la superficie forestière comprise dans des zones protégées, en supposant que la superficie forestière n’a pas changé entre 1990 et 2016. La superficie forestière est généralement stable au Canada, et les zones protégées sont habituellement moins souvent assujetties à une modification de l’utilisation des terres que les zones non protégées.
      • La superficie forestière ne correspond pas à la superficie du couvert arborescent. Certaines zones boisées, telles que les zones urbaines boisées et les terres agricoles, ne sont pas classifiées en tant que forêt. Certaines zones non boisées (p. ex., zones récemment exploitées) qui seront reboisées sont classifiées en tant que forêt. La zone de couvert arborescent est couramment cartographiée à l’aide de données satellites, mais l’utilisation des terres est également prise en compte lors de l’évaluation du statut de forêt.
    • Inventaire forestier national. Rapports statistiques normalisés, Tableau 4.2. Superficie (1 000 ha) de terres forestières et non forestières selon la zone boréale au Canada. (consulté le 29 mars 2020).
      • Estimation de base de la zone boréale et de la forêt boréale du Canada.
    • Base de données nationale sur les forêts. Incendies de forêt, Tableau 3.1.2. Superficie incendiée par juridiction, origine, niveau d’intervention et zone de protection. (consulté le 14 avril 2020).
      • Les données de 2019 sur les feux de la Base de données nationale sur les forêts proviennent du Centre interservices des feux de forêt du Canada (CIFFC).
    • Base de données nationale sur les forêts. Insectes forestiers, Tableau 4.1. Superficie de défoliation modérée à grave (y compris la mortalité des arbres due aux scolytes) par insectes. (consulté le 14 avril 2020).
    • Base de données nationale sur les forêts. Récolte, Tableau 5.2. Superficie récoltée par juridiction, tenure, aménagement et méthode de récolte. (consulté le 14 avril 2020).
      • Les données comprennent les terres forestières privées et provinciales faisant l’objet des méthodes de récolte suivantes : équienne (coupe à blanc), inéquienne (coupe sélective) et éclaircie commerciale.
      • La Base de données nationale sur les forêts indique que la superficie récoltée au Québec en 2018 est « non disponible ». Cependant, le Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada a inclus une estimation de cette valeur dans la déclaration de la superficie totale récoltée au Canada.
    • Ressources naturelles Canada. Cahier d’information sur l’énergie, 2019–2020. Ottawa (Ontario). [26.72 Mo PDF]
    • Pedlar, J., KcKenney, D., et coll. 2012. Placing forestry in the assisted migration debate. BioScience 62: 835–842.
    • Conseil des produits des pâtes et papiers.
      • Les chiffres de production de papier journal reposent sur les données du Conseil des produits des pâtes et papiers
    • Statistique Canada. Tableau 36-10-0401-01 (anciennement CANSIM 379-0029). Produit intérieur brut (PIB) aux prix de base, par industries (× 1 000 000). (consulté le 26 mars 2020).
      • Les calculs relatifs au PIB nominal 2019 du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada sont basés sur les tableaux de Statistique Canada 36-10-0434-01, 18-10-0032-01 et 18-10-0029-01 (anciennement CANSIM 379-0031, 329-0077 et 329-0074, respectivement) : PIB mesuré selon les prix constants de 2012, et déflateurs estimatifs des prix de l’industrie indexés à ceux de 2010.
    • Statistique Canada. Tableau 36-10-0489-01 (anciennement CANSIM 383-0031). Statistiques du travail conformes au Système de comptabilité nationale (SCN), selon la catégorie d’emploi et l’industrie. (consulté le 2 juin 2020).
      • Comprend les données des codes du SCIAN 113, 1153, 321 et 322.
      • Emploi – occupation de toute personne qui travaille directement pour l’une ou l’autre des industries suivantes : foresterie et exploitation forestière, industrie impliquée dans les activités de soutien à la foresterie, fabrication de produits de pâtes et papiers et fabrication des produits du bois.
      • Le Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada préfère utiliser les données d’emploi du Système de comptabilité nationale (SCN) de Statistique Canada parce qu’elles sont liées à la structure sous-jacente du système de compilation du Système de comptabilité nationale du Canada.
      • Statistique Canada a mis à jour les statistiques du travail conformes au Système de comptabilité nationale (SCN) en février 2020, comprenant plusieurs modifications aux données sur l’emploi de 2018 des codes du SCIAN 1153, 113, 321 et 322 initialement publiées le 22 mai 2019. Cela signifie que les données du Système de comptabilité nationale de 2018 indiquées ici sont ajustées par rapport aux valeurs rapportées dans les éditions précédentes de L’état des forêts au Canada : Rapport annuel.
    • Ste-Marie, C. (Auteure de la compilation). 2014. Adapter l’aménagement forestier durable aux changements climatiques : examen de la migration assistée des espèces d’arbres et de son rôle potentiel dans l’adaptation de l’aménagement forestier durable aux changements climatiques. Ottawa (Ontario). Conseil canadien des ministres des forêts. [888.3 Ko PDF].
    • Webster, K., Beall, F., et coll. 2015. Impacts and prognosis of natural resource development on water and wetlands in Canada’s boreal zone. Environmental Reviews 23(1): 78–131.
    • Williamson, T., Johnston, M., et coll. 2019. Adapting to climate change in Canadian forest management: Past, present and future. The Forestry Chronicle 95(2): 76–90.
  • Superficie forestière visée par un plan d’aménagement forestier à long terme
    • Ressources naturelles Canada – Service canadien des forêts. 2018.
      • Les provinces et les territoires ont fourni les données relatives à la superficie forestière totale faisant l’objet d’un plan d’aménagement à long terme. Ces données ont ensuite été compilées par le Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada. Elles ont été ajustées pour correspondre à la superficie forestière totale indiquée dans l’Inventaire forestier national du Canada et dans l’indicateur de durabilité de la Superficie forestière dans L’état des forêts au Canada : Rapport annuel 2020.
  • Nombre d’Autochtones vivant en forêt ou à proximité
    • Ressources naturelles Canada – Service canadien des forêts. Les calculs sont basés sur les données du Recensement de la population de 2016 de Statistique Canada et sur celles portant sur la couverture forestière de l’Inventaire forestier national du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada.
    • Inventaire forestier national.
    • Statistique Canada. Recensement de la population de 2016.
      • L’analyse spatiale (système d’information géographique) a requis l’utilisation des deux sources précédentes pour le calcul du pourcentage de couverture forestière par subdivision de recensement. Pour être considérée comme une zone forestière, une subdivision de recensement devait être constituée d’au moins 25 % de couverture forestière. Les populations résidant dans ces subdivisions de recensement boisées sont considérées comme vivant en forêt ou à proximité.
      • Cette analyse est basée sur les subdivisions de recensement de Statistique Canada. Le mot subdivision est un « terme générique qui désigne les municipalités (telles que définies par les lois provinciales/territoriales) ou les territoires considérés comme étant des équivalents municipaux à des fins statistiques (p. ex., les réserves indiennes, les établissements indiens et les territoires non organisés) ». Puisqu’il n’existe aucune définition normalisée du terme collectivité sur laquelle les provinces et les territoires peuvent s’appuyer, l’adoption des subdivisions de recensement permet d’assurer la cohérence des rapports au fil du temps. En 2016, le Canada était réparti en 5 161 subdivisions de recensement.
 

Table des matières — Rapport sur l'état des forêts au Canada

 
Report a problem on this page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :