Language selection

Recherche

Infographies

Le Canada constitue un chef de file dans l’aménagement durable des forêts


Les forêts du Canada sont vastes et bien aménagées

Le Canada est le troisième pays le plus boisé au monde, comptant
347 millions d’hectares
de terres forestières (2017).

Le Canada comprend
164 millions d’hectares
(47 %) de forêts certifiées conformément aux normes établies par de tierces parties en matière d’aménagement durable des forêts, surpassant ainsi tous les autres pays à cet égard (2018).

Près de
30 millions d’hectares
(ou environ 9 %) des forêts du Canada se trouvent dans des aires protégées reconnues par la loi (2016).

Superficie forestière et superficie certifiée pour les cinq pays les plus boisés au monde
Graphique illustrant toute la superficie boisée et les millions d’hectares de zones forestières certifiées en Russie, au Brésil, au Canada, aux États-Unis et en Chine, décrit ci-dessous.
Données du graphique
Tableau présentant la superficie totale des forêts et la superficie des forêts certifiées en millions d’hectares pour la Russie, le Brésil, le Canada, les États-Unis et la Chine.
Pays (les cinq pays les plus boisés) Superficie forestière totale (million ha) Superficie certifiée (un million d’hectares)
Russie 815 57
Brésil 494 8
Canada 347 164
États-Unis 310 39
Chine 208 7

Les forêts du Canada offrent de nombreux bénéfices non liés au bois d’œuvre

Une bouteille de sirop d’érable stylisée.

Le Canada est responsable de près de
71 %
de la production mondiale de sirop d’érable (2017).

Deux personnes stylisées avec des bâtons de randonnée.

Plus de
90 %
des forêts canadiennes appartiennent à l’État.

Un huard stylisé.

La forêt boréale du Canada abrite plus de
300
espèces d’oiseaux.


Les forêts du Canada sont façonnées par des processus dynamiques

Quelle est la principale cause de perturbation dans les forêts du Canada?
Graphique illustrant tous les hectares forestiers perturbés par les insectes, les feux, la récolte et le déboisement, décrit ci-dessous.
Données du graphique
Tableau démontrant les territoires forestiers en hectares (ha) et en pourcentage, par rapport aux 347 039 050 ha forestiers du Canada (2017), sur lesquels influent les insectes, les feux, les récoltes et le déboisement.
Perturbation Superficie (ha) Pourcentage de la superficie forestière (%)
Zone touchée par les insectes (2017) 15 628 659 4,5 %
Zone brûlée (2018) 2 272 274 0,7 %
Zone exploitée (2017) 755 884 0,2 %
Zone déboisée (2017) 35 385 0,01 %

Les forêts du Canada sont importantes pour l’économie

L’industrie forestière a employé directement

Une personne stylisée plantant des arbres.

210 615
personnes (2018).

Une personne stylisée avec une planchette à pince.

11 565
Autochtones (2016).

Une personne stylisée avec une scie à chaîne.

23 315
immigrants (2016).

Une ligne.
 
Des arbres stylisée sur une pile de monnaie.

L’industrie forestière a contribué pour plus de
25,8 milliards de dollars
(1,2 %) au PIB du Canada en 2018.

Deux maisons stylisées entourées d’arbres.

Le secteur forestier constitue un important fournisseur d’emplois et de revenus pour environ
300
communautés (2016).

Une ligne.
 

Les femmes dans la foresterie

Diplôme obtenu dans un programme lié à l’agriculture, aux ressources naturelles ou à la conservation
Graphique illustrant le pourcentage de femmes et d’hommes diplômés en agriculture, en ressources naturelles ou en conservation, décrit ci-dessous.
Données du graphique
Tableau démontrant le taux de diplômés féminins et masculins dans le cadre d’un programme d’agriculture, des ressources naturelles et de conservation.
Sexes 2000 2010 2015
Hommes 55 % 50 % 48 %
Femmes 45 % 50 % 52 %
Emploi dans l’industrie forestière
Graphique illustrant le pourcentage de femmes et d’hommes embauchés au sein de l’industrie forestière, décrit ci-dessous.
Données du graphique
Tableau démontrant le taux d’emplois féminins et masculins dans le secteur forestier.
Sexes 2000 2010 2015
Hommes 87 % 85 % 82 %
Femmes 13 % 15 % 18 %
 

Les forêts du Canada contribuent à une économie sobre en carbone

Une ampoule stylisée avec un arbre croissant à l’intérieur.La biomasse constitue la deuxième source d’électricité renouvelable après l’hydroélectricité (2016).
Un entonnoir stylisé avec une fibre de bois insérée à l’intérieur et de la bioénergie (énergie et chaleur) qui en émane.Au Canada, 85 % de la bioénergie provient de la biomasse forestière (2016).
Des cheminées de diverses hauteurs sur une usine stylisée, ce qui représente la réduction des émissions de gaz à effet de serre entre 2006 et 2016. Entre 2006 et 2016, l'industrie forestière a réduit ses émissions totales de GES provenant de combustibles fossiles de 38 %.

 
Sources et renseignements
  • Régie de l’énergie du Canada. Panorama de l’électricité renouvelable au Canada 2017 – Analyse des marchés de l’énergie, tableau 1 – Capacité de production et production d’électricité au Canada.
  • Certification Canada. Statistiques canadiennes. (consulté le 10 mars 2019).
    • Le double comptage des superficies certifiées selon les normes du Forest Stewardship Council (FSC) et du Programme de reconnaissance des certifications forestières (Programme for the Endorsement of Forest Certification [PEFC]) en 2018 a été éliminé de la superficie totale des forêts certifiées pour la Russie, le Brésil, le Canada et les États-Unis.
    • Le Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada a préparé les calculs pour établir la superficie nette certifiée en Chine en vertu des normes du FSC et du PEFC en 2018 à partir des documents suivants :
  • Système de rapport et de suivi pour les aires de conservation (SRSAC).
    • Les aires protégées ont été précisées en 2016 au moyen des données SIG (système d’information géographique) recueillies par le Conseil canadien des ministres des forêts (CCMF) dans le cadre d’un projet national visant à cartographier l’aménagement forestier. Ces données provenaient du SRSAC, et des provinces et territoires relativement aux limites et au classement des aires protégées.
  • Dyk, A., D. Leckie et autres. Canada’s National Deforestation Monitoring System: System description. Service canadien des forêts, Centre de foresterie du Pacifique, Victoria, Colombie-Britannique, Ressources naturelles Canada, 2015. (en anglais seulement)
    • Les estimations nationales du déboisement sont établies périodiquement avec la méthode décrite dans le document intitulé Canada’s National Deforestation Monitoring System: System Description. Les données ont été fournies par le Système national de surveillance du déboisement, totalisations spéciales, 4 mars 2019.
  • Environnement et Changement climatique Canada. Rapport d’inventaire national 1990-2017 : Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada, 2019. (consulté le 16 avril 2019)
    • Le Rapport d’inventaire national 1990-2017 d’Environnement et Changement climatique Canada est basé sur les données et l’analyse du Système national de surveillance, de comptabilisation et de production de rapports concernant le carbone des forêts du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada.
  • Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Évaluation des ressources forestières mondiales 2015 – rapport national : Canada, Rome, Italie, 2014. (481 Ko PDF - en anglais seulement)
  • Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Évaluation des ressources forestières mondiales 2015 – rapport national : Canada, 2016.
  • Agence internationale de l’énergie. World Energy Statistics and Balances (édition 2018), OECD Renewable Balance. (en anglais seulement)
  • Base de données nationale sur les forêts. Récolte, Tableau 5.2, Superficie récoltée par juridiction, tenure, aménagement et méthode de récolte. (consulté le 9 avril 2019).
    • Les données comprennent les terres forestières privées et provinciales faisant l’objet des méthodes de récolte suivantes : équienne (coupe à blanc), inéquienne (coupe sélective) et éclaircie commerciale.
  • Base de données nationale sur les forêts. Incendies de forêt. (consulté le 9 avril 2019).
    • Les données sur les incendies en 2018 de la Base de données nationale sur les forêts proviennent du Centre interservices des feux de forêt du Canada (CIFFC).
  • Base de données nationale sur les forêts. Insectes forestiers, Tableau 4.1, Superficie de défoliation modérée à grave (y compris la mortalité des arbres due aux scolytes) par insectes. (document consulté le 9 avril 2019).
  • Inventaire forestier national (IFN) du Canada.
    • Les données pour les placettes photos tirées du dictionnaire de l’IFN recueillies de 2000 à 2006 ont servi à estimer la superficie forestière à l’intérieur des aires protégées, en présumant qu’il n’est survenu aucun changement de cette superficie entre 1990 et 2016. En règle générale, la superficie forestière est stable au Canada, et les aires protégées subissent habituellement moins de changements d’affectation des terres par rapport aux aires non protégées.
    • La superficie forestière n’est pas la même que celle du couvert forestier Certaines zones boisées, par exemple les terres arborées en milieux urbains et agricoles, ne sont pas classées parmi les forêts. Certaines zones non boisées, comme les superficies récemment récoltées qui seront replantées, sont classées parmi les forêts. En règle générale, la cartographie de la superficie du couvert forestier est effectuée au moyen de données obtenues par satellite, mais l’utilisation des terres est également prise en compte au moment d’évaluer la superficie forestière.
  • Inventaire forestier national du Canada. Rapports statistiques normalisés, Tableau 4.0 Superficie (1 000 ha) de terres forestières et non forestières au Canada.
  • Inventaire forestier national du Canada. Rapports statistiques normalisés, Tableau 12.0 Superficie (1 000 ha) de terres forestières selon la tenure au Canada. (document consulté le 18 avril 2019).
  • Ressources naturelles Canada. Base de données complète sur la consommation d’énergie (document consulté le 27 novembre 2019).
    • Secteur industriel – industries agrégées
      • Tableau 8 : Consommation d’énergie secondaire et émissions de GES des pâtes et papiers
      • Tableau 15 : Consommation d’énergie secondaire et émissions de GES de l’exploitation forestière
    • Secteur industriel – industries désagrégées
      • Tableau 28 : Consommation d’énergie secondaire et émissions de GES des produits du bois
      • Tableau 34 : Consommation d’énergie secondaire et émissions de GES de l’industrie des produits en papier transformé
  • Ressources naturelles Canada – Service canadien des forêts. Les calculs de la contribution du secteur forestier aux collectivités reposent sur 1) les données du Recensement de la population de 2016 de Statistique Canada et 2) les fichiers de formes de la carte de la zone boréale d’Amérique du Nord du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada.
    • Cette année, le Service canadien des forêts a adopté une nouvelle méthode pour déterminer les collectivités qui dépendent de l’activité économique des secteurs des ressources naturelles. Voir les Sources et renseignements relatifs à l’indicateur Collectivités pour obtenir de plus amples renseignements.
  • Statistique Canada. Recensement de la population de 2016 (extraction spéciale, 20 avril 2018).
    • Les calculs du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada sur l’emploi des Autochtones et des immigrants reposent sur les données du Recensement de la population de 2016 de Statistique Canada.
      • Ces valeurs correspondent au nombre de personnes « occupées » et non au nombre de personnes « actives », ces dernières comprenant les personnes « en chômage ».
      • Le terme « Autochtone » désigne les personnes appartenant aux Premières Nations (Indiens de l’Amérique du Nord), aux Métis ou aux Inuks [Inuits], les personnes inscrites comme Indien ou visées par un traité (c’est-à-dire inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens), et celles qui sont membres d’une Première Nation ou d’une bande indienne.
      • « Immigrant » désigne toute personne qui est un résident permanent ou qui a obtenu la citoyenneté canadienne au Canada, mais qui n’est pas un citoyen de naissance.
  • Statistique Canada. Enquête sur la population active 2018 (tableau personnalisé, consulté le 9 février 2018).
    • Répartition selon le genre de l’emploi établie à partir de l’Enquête sur la population active. Les valeurs indiquées reposent sur des moyennes établies sur trois ans. Les valeurs indiquées pour l’année 1990 reposent sur une moyenne des valeurs des années 1990, 1991 et 1992. Les valeurs indiquées pour les années 2000, 2010 et 2015 reposent sur une moyenne de trois ans qui s’étend sur la période d’un an avant et d’un an après l’année en question. Les valeurs ont été arrondies et ajustées pour veiller à ce que le total pour les catégories soit égal à 100 %.
  • Statistique Canada. Aperçu statistique de l’industrie de l’érable au Canada pour 2017 (consulté le 2 avril 2019).
  • Statistique Canada. 2018. Tableau 37-10-0020-01. Diplômés postsecondaires, selon le type d’établissement, le statut de l’étudiant au Canada et le sexe (consulté le 30 mai 2018).
    • Valeurs portant sur les diplômés des programmes d’enseignement en agriculture, ressources naturelles et conservation. Le programme d’étude est défini par les regroupements primaires de la Classification des programmes d’enseignement présentés pour les effectifs et les diplômés et sont adaptés de la Classification des programmes d’enseignement (CPE) 2011, celle-ci constituant la norme en vigueur à Statistique Canada pour la classification des programmes d’enseignement. Le niveau d’éducation à l’obtention du diplôme est défini par la Classification internationale type de l’éducation (CITE) de l’UNESCO, qui est la classification de référence permettant d’organiser les programmes éducatifs et les certifications correspondantes par niveau d’éducation et par domaines d’études. Les définitions et les concepts fondamentaux de la CITE ont été établis de manière à être internationalement valides et applicables à l’ensemble des systèmes éducatifs.
  • Statistique Canada. Tableau : 36-10-0401-01 (anciennement CANSIM 379- 0029) : Produit intérieur brut (PIB) aux prix de base, par industries (consulté le 1er mai 2019).
    • Les calculs du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada sur le PIB nominal 2018 reposent sur les tableaux 36-10-0434-01, 18-10- 0032-01 et 18-10-0029-01 (anciennement CANSIM 379-0031, 329-0077 et 329-0074, respectivement) : PIB mesuré selon les prix constants de 2012, et déflateurs estimatifs des prix de l’industrie, indexé à 2010.
  • Statistique Canada. Tableau 36-10-0489-01 (anciennement CANSIM 383-0031) : Statistiques du travail conformes au Système de comptabilité nationale (SCN), selon la catégorie d’emploi et l’industrie (consulté le 22 mai 2019).
  • Wildlife Conservation Society Canada. Oiseaux boréaux. (en anglais seulement)

Table des matières — Rapport sur l'état des forêts au Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :