Language selection

Recherche

Indicateur : Revenu moyen

En 2018, le revenu moyen des emplois dans le secteur forestier a diminué de 3,9 % par rapport à 2017.

  • Globalement, les revenus moyens de l’industrie forestière demeurent plus élevés que dans l’ensemble du secteur manufacturier.
  • En 2018, les revenus moyens ont diminué de 8,8 % dans la fabrication de produits en bois et de 5,1 % dans la fabrication de produits de pâtes et papiers. Les revenus moyens des secteurs de la foresterie et de l’exploitation forestière ont augmenté de 2,2 % en 2018. Les revenus moyens de l’ensemble du secteur de la fabrication ont diminué de 2,3 % entre 2017 et 2018.
  • Dans l’ensemble, les revenus moyens se sont améliorés dans le secteur forestier depuis 2009. Au cours des dernières années, le secteur forestier canadien a connu de nombreuses difficultés, notamment des différends commerciaux. En 2018, ces difficultés, associées à la baisse des prix des produits de base, ont eu une incidence sur les revenus en matière de fabrication de produits forestiers.

Le revenu moyen est le revenu annuel net moyen par personne qui est directement employé dans l’industrie forestière, rémunération des heures supplémentaires non comptée.

Revenu moyen dans l'industrie forestière par rapport à celui de tous les secteurs manufacturiers, de 2008 à 2018

{Text}

Résumé du graphique

Les revenus moyens dans le secteur de la fabrication des pâtes et papiers ont diminué de 2008 à 2009, ont augmenté de 2009 à 2010, sont demeurés stables de 2010 à 2013, ont diminué de 2013 à 2014, ont augmenté de 2014 à 2016, année où ils ont connu un sommet, et n’ont fait que diminuer depuis. Les revenus moyens dans le secteur de la fabrication des pâtes et papiers sont toujours supérieurs à ceux des autres industries de fabrication. Les revenus moyens dans le secteur de la foresterie et de l’exploitation forestière ont diminué de 2008 à 2009 et ont augmenté depuis, enregistrant de faibles diminutions en 2011, 2014 et en 2017. Après 2009, les revenus moyens dans le secteur de la fabrication des pâtes et papiers se sont maintenus près des revenus moyens de toutes les industries de fabrication, mais à compter de 2018, ce sont les revenus moyens de la foresterie et de l’exploitation forestière qui sont devenus supérieurs à ceux de toutes les autres industries de fabrication. Les revenus moyens dans le secteur de la fabrication de produits du bois ont diminué de 2008 à 2009, ont augmenté de 2009 à 2017, enregistrant une légère diminution de 2013 à 2014, et ont diminué depuis 2017. Par la suite, les revenus moyens dans le secteur de la fabrication de produits du bois ont toujours été inférieurs à ceux des autres industries de fabrication.

Données du graphique
Le tableau ci-bas présente le revenu moyen annuel en dollar canadien de 2012 des travailleurs de l’industrie foresterie et exploitation forestière, fabrication des produits du bois, fabrication des produits de pâtes et papiers, comparé à tous les secteurs manufacturiers entre 2008 et 2018.
Année Foresterie et exploitation forestière Fabrication des produits de pâtes et papiers Fabrication des produits du bois Tous les secteurs manufacturiers
2008 49 129 55 677 44 779 49 986
2009 44 868 55 147 43 313 48,797
2010 48 910 60 335 44 311 49 826
2011 48 813 60 188 45 093 49 282
2012 48 700 59 670 46 413 49 627
2013 50 691 60 766 46 196 50 152
2014 49 392 56 150 45 777 50 359
2015 51 901 60 738 47 070 51 505
2016 51 740 63 057 47 762 51 389
2017 51 063 60 059 50 528 50 535
2018 52 166 57 013 46 098 49 394

Pourquoi cet indicateur est-il important?

  • Les tendances ayant trait au revenu moyen dans l’industrie forestière indiquent l’importance de l’industrie pour l’économie et le bien-être des Canadiens, particulièrement si on le compare au revenu moyen d’autres industries.
  • La croissance des salaires réels (la croissance des salaires qui n’est pas attribuable à l’inflation) correspond au changement du pouvoir d’achat réel des employés de l’industrie forestière.

Quelles sont les perspectives?

  • On prévoit que la croissance économique du Canada ralentira en 2019 et que la baisse des prix des produits de base pourrait avoir des répercussions défavorables sur les revenus du secteur forestier à court terme.
  • Le revenu moyen du segment des pâtes et papiers du secteur forestier a connu une croissance sporadique, mais celui-ci a diminué au cours des deux dernières années et pourrait continuer de subir les contrecoups de la détérioration des conditions du marché. À l’inverse, les prix du bois d’œuvre, qui devraient continuer de s’améliorer à court et à moyen terme, pourraient avoir une incidence positive sur le revenu moyen associé à la fabrication des produits du bois.

À quels cadres de production de rapports cet indicateur contribue-t-il?

  • Le Processus de Montréal (PM) : 6.3.b [Sélectionner la langue]
  • Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies : 8.5.1 (en anglais seulement)
Sources et renseignements
  • Statistique Canada. Tableau 14-10-0204-01 (anciennement CANSIM 281-0027) : Rémunération hebdomadaire moyenne selon l’industrie, données annuelles. (document consulté le 3 avril 2019).
  • Statistique Canada. Tableau 18-10-0005-01 (anciennement CANSIM 326-0021) : Indice des prix à la consommation, moyenne annuelle, non désaisonnalisé. (document consulté le 3 avril 2019).
    • Pour obtenir de plus amples renseignements, voir Ressources naturelles Canada – Service canadien des forêts. Aperçu de l’industrie forestière du Canada.
    • Les données excluent les heures supplémentaires.
    • Les revenus moyens pour 2018 ont été calculés à l’aide de l’indice des prix à la consommation ajusté en fonction des valeurs de 2012. Les données des années antérieures à 2018 ont également été mises à jour. Elles diffèrent donc des chiffres présentés dans les rapports précédents.
    • Dans les éditions de L’État des forêts au Canada antérieures à 2018, on calculait la rémunération moyenne réelle en utilisant le PIB aux prix courants comme mesure de l’inflation. Dans ce rapport, l’indice des prix à la consommation (y compris les prix des produits volatils) a été utilisé encore une fois, puisqu’il s’agit d’un meilleur indicateur du pouvoir d’achat des Canadiens.
 

Table des matières — Rapport sur l'état des forêts au Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :