Language selection

Recherche

Indicateur : Produit intérieur brut du secteur forestier

En 2019, le secteur forestier a contribué pour 23,7 milliards de dollars (1,1 %) au PIB nominal du Canada. Le secteur forestier a affiché une baisse de 7 % par rapport à 2019, tandis que la croissance de l’économie globale s’est établie à 1 %.

  • Le PIB réel du sous-secteur de la fabrication de produits du bois et du sous-secteur de la fabrication de pâtes et papiers a baissé de 6,0 % et de 7,9 % respectivement. La faiblesse de la demande à l’échelle mondiale ainsi que les défis liés à l’approvisionnement intérieur en fibre de bois ont entraîné des changements structurels importants pour les deux sous-secteurs.
  • La contribution du sous-secteur de la foresterie et de l’exploitation forestière au PIB réel du Canada a considérablement diminué (de 9,0 %) entre 2018 et 2019 en raison des contraintes liées à la disponibilité de la fibre de bois.

Le produit intérieur brut (PIB) représente la valeur totale de tous les biens et services produits chaque année dans un pays. Il peut être vu comme une façon de mesurer la taille de l’économie d’un pays. En 2018, le Canada a été classé par la Banque mondiale au 10e rang des puissances économiques mondiales.

PIB du secteur forestier canadien, de 2009 à 2019

{Text}


Résumés des graphiques

Graphique 1 : Le produit intérieur brut (PIB) nominal du secteur forestier canadien a augmenté de l’ordre de 10 % en 2010, pour atteindre environ 19 milliards de dollars, puis a diminué de l’ordre de 3 % en 2011 pour atteindre environ 18,6 milliards de dollars. Il a ensuite augmenté en moyenne de l’ordre de 4 % par année de 2012 à 2018, moment où il a atteint environ 26 milliards de dollars. En 2019, le PIB nominal a diminué de 9 % pour atteindre environ 23,7 milliards de dollars.

Le sous-secteur de la foresterie et de l’exploitation forestière a contribué chaque année au PIB nominal du secteur forestier à hauteur de 3,5 à 4,6 milliards de dollars.

La contribution annuelle du sous-secteur de la fabrication de produits du bois a augmenté, passant d’environ 6,1 milliards de dollars en 2009 à un sommet de 11,4 milliards de dollars en 2018. En 2019, la contribution de ce sous-secteur a diminué pour la première fois en six ans, atteignant 10,5 milliards de dollars.

La contribution du sous-secteur de la fabrication de pâtes et papiers a été de 7,7 à 8,7 milliards de dollars chaque année de 2009 à 2016, puis est passée à 9,1 milliards de dollars en 2017 et à 10,1 milliards de dollars en 2018. La contribution du sous-secteur a diminué en 2019 pour atteindre 9,1 milliards de dollars.


Graphique 2 : La croissance du produit intérieur brut (PIB) réel du secteur forestier canadien a diminué d’environ 19 % en 2009, mais a augmenté d’environ 9 % et 1 % respectivement en 2010 et en 2011. En 2012, le PIB réel a de nouveau diminué de 1 %, puis a augmenté pendant cinq années consécutives à un taux de croissance d’environ 1 à 4 % par année. Le PIB réel du secteur forestier canadien a diminué d’environ 1 % en 2018 et de 7 % en 2019.  En comparaison, la croissance annuelle totale du PIB réel de toutes les industries a diminué d’environ 3 % en 2009, puis a augmenté chaque année de l’ordre de 1 % à 3 % jusqu’en 2018. En 2019, la croissance annuelle du PIB réel du secteur forestier a diminué de l’ordre de 7 %, tandis que le PIB réel annuel total de toutes les industries a augmenté de 1 %.

Données des graphiques
Le tableau montre la contribution (en milliards de dollars) de trois sous-secteurs du secteur forestier (foresterie et exploitation forestière, fabrication des produits du bois, fabrication des produits de pâtes et papiers) au PIB nominal par année de 2009 à 2019.
Année Foresterie et exploitation forestière Fabrication de produits du bois Fabrication des pâtes et papiers
2009 3,50 6,11 7,71
2010 3,64 6,81 8,58
2011 3,85 6,53 8,18
2012 3,94 7,40 7,47
2013 3,39 8,79 7,42
2014 3,73 8,72 7,93
2015 3,99 8,96 8,58
2016 4,09 9,99 8,61
2017 4,16 10,84 9,12
2018 4,61 11,35 10,05
2019 4,08 10,48 9,13
 
Le tableau montre le pourcentage de la croissance annuelle du PIB réel total de toutes les industries ainsi que du secteur forestier par année entre 2009 et 2019
Année Total pour toutes les industries (%) Total pour le secteur forestier (%)
2009 -3,3 -18,8
2010 3,5 8,6
2011 3,3 1,3
2012 1,8 -1,4
2013 2,6 1,7
2014 2,8 4,0
2015 0,9 3,2
2016 1,1 0,2
2017 3,5 1,1
2018 2,4 -1,0
2019 1,5 -7,3

Pourquoi cet indicateur est-il important?

  • La contribution au PIB nominal est l’un des principaux indicateurs utilisés dans l’évaluation de la taille et de la santé du secteur forestier du Canada, comparativement aux autres secteurs de l’économie au cours d’une année.
  • Le PIB réel permet aux analystes d’évaluer la santé économique du secteur forestier canadien à celle de l’ensemble de l’économie nationale. Il permet de mesurer l’évolution de la taille de l’économie du secteur forestier d’une année à l’autre, en tenant compte de l’inflation.

Quelles sont les perspectives?

  • La demande de produits traditionnels à base de papier devrait continuer à baisser en 2020, tandis que le papier et les emballages domestiques devraient rester solides.
  • Dans l’ensemble, le secteur forestier canadien devait croître en 2020, mais la pandémie de la COVID-19 a engendré des incertitudes. La demande plus forte de bois d’œuvre canadien, stimulée par le nombre accru prévu des mises en chantier aux États-Unis, devrait appuyer cette croissance, mais il est possible que cette dernière se matérialise plus tard que prévu, selon le rendement des économies nord-américaine et mondiale à la suite de la pandémie de la COVID-19.

À quels cadres de production de rapports cet indicateur contribue-t-il?

Sources et renseignements
  • PIB nominal :
    • Statistique Canada. Tableau 36-10-0401-01 (anciennement CANSIM 379-0029). Produit intérieur brut (PIB) aux prix de base par industries (× 1 000 000). (consulté le 26 mars 2020).
      • Pour le PIB nominal jusqu’en 2016, inclusivement. Statistique Canada. Tableaux 36-10-0434-01, 18-10-0032-01 et 18-10-0029-01 (anciennement CANSIM 379-0031, 329-0077 et 329-0074, respectivement). (consulté le 16 mars 2020).
      • Les calculs relatifs au PIB nominal de 2017 à 2019 du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada sont basés sur les tableaux de Statistique Canada 36-10-0434-01, 18-10-0032-01 et 18-10-0029-01 (anciennement CANSIM 379-0031, 329-0077 et 329-0074, respectivement) : PIB mesuré selon les prix constants de 2012, et déflateurs estimatifs des prix de l’industrie indexés à ceux de 2010.
  • PIB réel :
    • Statistique Canada. Tableau 36-10-0434-01 (anciennement CANSIM 379-0031). Produit intérieur brut (PIB) aux prix de base, par industries, mensuel (× 1 000 000). (consulté le 16 mars 2020).
      • Le PIB réel aux prix constants de 2012.
      • La différence entre le PIB nominal et le PIB réel réside dans le fait que les valeurs réelles sont ajustées en fonction de l’inflation tandis que les valeurs nominales ne le sont pas. Ainsi, le PIB réel est utilisé de manière à ce que les différences entre les périodes soient prises en compte (p. ex., pour comparer le PIB de 2017 à celui de 2018).
      • Les données provenant du compte satellite des ressources naturelles (CSRN) de Statistique Canada sont une source clé d’information sur la contribution économique du secteur forestier au Canada. Le CSRN est le résultat d’une collaboration entre Ressources naturelles Canada et Statistique Canada. Il permet de recueillir les données de l’activité économique dans les secteurs de l’industrie forestière qui ont toujours été difficiles à mesurer, comme la fabrication de meubles en bois. Selon les données du CSRN, le secteur forestier était directement responsable de 26,4 milliards de dollars (ou 1,2 %) du PIB nominal canadien en 2019.
 

Table des matières — Rapport sur l'état des forêts au Canada

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :