Le bois d’œuvre résineux

Plan d’action pour le bois d’œuvre résineux

Le secteur forestier joue un rôle essentiel dans l’économie canadienne et dans le bien-être des nombreuses collectivités qui en sont tributaires. Le département du Commerce des États-Unis a annoncé le 24 avril 2017 des droits compensateurs provisoire pour les importations de certains produits de bois d’œuvre résineux canadiens. Cela a été suivi de droits antidumping préliminaires sur le bois d'oeuvre résineux canadien le 23 juin 2017. Des droits compensatoires et antidumping définitifs ont été annoncés le 2 novembre 2017. L’investissement de 867 millions de dollars du gouvernement du Canada a pour objet : de soutenir les travailleurs touchés et d’introduire un programme de garanties d’emprunt; de réduire le risque de pertes d’emplois et d’aider les collectivités touchées; enfin, de stabiliser le secteur, de diversifier ses marchés et d’y promouvoir l’innovation.

Cliquez ci-dessous pour en savoir davantage sur le soutien offert aux Canadiens :

Industrie
Emplois
Communautés
Innovation

L’industrie du bois d’œuvre résineux du Canada

Le bois d’œuvre résineux exporté par le Canada est de l’épinette, du pin et du sapin, utilisés principalement pour les charpentes dans le domaine de la construction. C’est un élément clé de l’industrie forestière canadienne. Plusieurs collectivités, principalement rurales et autochtones, en dépendent, et le bois d’œuvre résineux apporte 22 milliards de dollars au PIB. La plus grande partie des exportations de bois d’œuvre résineux canadien est destinée aux États-Unis. En 2015, la production intérieure américaine n’a répondu qu’à 70 % de la demande de bois d’œuvre, et les États-Unis ont importé presque tout le reste du Canada.

 

Une image de la réussite

Softwood Lumber produced 32 billion board feet. Softwood Lumber consumer 44 billion board feet
  • Le Canada défendra vigoureusement les intérêts de l’industrie canadienne du bois d’œuvre, y compris par des procédures devant l’Organisation mondiale du commerce et l’ALENA.
  • Nous avons eu gain de cause par le passé et nous gagnerons encore.
 
 
Plus encore