Language selection

Recherche

Tordeuse des bourgeons de l’épinette

La tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana) est un papillon de nuit indigène de l’Amérique du Nord.

Papillon adulte et chenillle de la tordeuse des bourgeons de l’épinette

La tordeuse des bourgeons de l’épinette (en haut : papillon adulte; en bas : chenille).

Image agrandie

La tordeuse des bourgeons de l’épinette se nourrit principalement des aiguilles du sapin baumier et de l’épinette blanche et, dans une moindre mesure, de celles de l’épinette rouge et de l’épinette noire. Les arbres meurent généralement de grave défoliation après quatre ou cinq années consécutives.

Faits saillants

  • Des infestations de la tordeuse des bourgeons de l’épinette ont lieu tous les 30 à 40 ans.
  • Au cours d’une infestation, des dizaines de millions d’hectares d’arbres peuvent être sévèrement défoliés. Une infestation peut durer plusieurs années.
  • La plus récente infestation a commencé en 2006 sur la côte nord du fleuve Saint-Laurent, au Québec, alors qu’environ 3 000 hectares furent défoliés.
  • À l’horizon de 2019, plus de 9,6 millions d’hectares forestiers du Québec avaient subi une défoliation allant de modérée à sévère.
  • Dans l’ouest du Canada, des infestations de la tordeuse des bourgeons de l’épinette ont lieu par intermittence en bordure de son aire de répartition dans les forêts boréales nordiques, plus exactement du Manitoba au Yukon.

Répercussions

La tordeuse des bourgeons de l’épinette a un impact important sur les forêts du Canada.

Vue aérienne d'une forêt ravagée par la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Photo : Johanne Delisle

Vue aérienne de la défoliation causée par la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

  • Les dommages causés par la tordeuse des bourgeons de l’épinette apparaissent au cours du mois de mai.
  • La destruction des bourgeons, l’étalement anormal des nouveaux rameaux, la défoliation des pousses de l’année courante et la présence de nombreuses larves suspendues par un fil de soie lorsqu’elles sont dérangées sont des indices qui témoignent d’une infestation par la tordeuse des bourgeons de l’épinette.
  • La défoliation se fait d’abord au faîte de l’arbre, et les aiguilles de l’année sont mangées en partie ou entièrement et celles des années antérieures peuvent être également affectées si la population larvaire est élevée
  • Les larves de la tordeuse des bourgeons de l’épinette se nourrissent également de fleurs staminées (fleurs mâles) et de cônes. En période épidémique, les larves peuvent détruire tous les cônes.
  • Les peuplements gravement affectés prennent une coloration rouille en raison de la présence d’aiguilles desséchées et retenues par des fils de soie tissés par les larves. À l’automne, la majorité des aiguilles mortes sont emportées par le vent et les peuplements ainsi défoliés deviennent grisâtres.
  • Une seule année de défoliation a généralement peu de conséquences pour l’arbre. Elle entraîne cependant un affaiblissement de l’arbre qui devient alors plus sensible à d’éventuelles attaques par d’autres insectes
  • La défoliation cumulative peut entraîner une perte de croissance et une destruction significative dans des forêts de pins et d’épinettes matures, ce qui se traduit par une perte importante de ressources ligneuses et non ligneuses.

Recherches scientifiques au SCF

Les recherches menées par des scientifiques du Service canadien des forêts (SCF), ont permis de jeter une nouvelle lumière sur l’écologie de la population de la tordeuse des bourgeons de l’épinette et sur la lutte contre ce ravageur.

  • À la phase adulte, le papillon nocturne s’accouple et dépose ses œufs en juillet et en août par groupement de 10 à 150 sur les aiguilles de l’arbre hôte.
  • La larve nouvellement éclose tisse un cocon de soie dans un endroit sécuritaire de l’arbre hôte, et elle s’y abrite pour l’hiver.
  • Au printemps, la larve émerge de son abri et se nourrit des nouvelles pousses. Elle utilise les aiguilles pour créer un abri en soie qui la protège des prédateurs.
  • La défoliation devient apparente vers la fin du mois de juin, lorsque la larve a presque fini de s’alimenter.
  • Un papillon de nuit émerge de sa chrysalide en juillet ou août, et il pond ses œufs sur le feuillage pour compléter son cycle de vie.

Stratégie d’intervention précoce

La Stratégie d’intervention (SIP) précoce contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette est un programme de recherche qui vise à déterminer une nouvelle stratégie de lutte antiparasitaire susceptible d’empêcher une infestation et de contrer les répercussions économiques connexes.

Le SIP vise à interrompre ou à retarder l’évolution d’une infestation de la tordeuse des bourgeons de l’épinette en ciblant les « points chauds », ou « épicentres », quand la densité des populations est encore très faible. Le programme se compose d’un éventail d’activités de recherches intégrées et de traitements insecticides opérationnels qui visent à valider le fondement scientifique de la stratégie d’intervention précoce, à en accroître l’efficacité en cas d’infestation de tordeuse des bourgeons de l’épinette et à protéger les forêts du Canada.

Trouver des solutions concertées

Par l’entremise du Service canadien des forêts, Ressources naturelles Canada collabore avec les gouvernements provinciaux et d’autres organismes, comme la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies, et le Partenariat pour une forêt en santé, pour mettre au point des outils et des pratiques de gestion qui permettent de prévoir et de réduire les ravages causés par les infestations de la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

La SIP est réalisé par Ressources naturelles Canada, en collaboration avec le Partenariat pour une forêt en santé, un consortium de recherche composé des scientifiques de SCF, des quatre provinces de l’Atlantique ainsi que des représentants de l’industrie et du milieu universitaire.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur la tordeuse des bourgeons de l’épinette?

Communiquez avec :

Ressources du SCF sur la tordeuse des bourgeons de l’épinette
Autres ressources sur la tordeuse des bourgeons de l’épinette
 
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :