Commerce des minéraux

Bulletin d’information, novembre 2016

(publié en janvier 2017)

Balance commerciale du secteur des minéraux du Canada en 2015 : 16,2 G$

Traditionnellement, le commerce des produits minéraux, qui comprend les minerais, les concentrés et les produits minéraux ouvrés et semi-ouvrés, a largement contribué à la position commerciale internationale du Canada, constat qu’on a encore pu dresser en 2015. D’une valeur de 92,0 G$, les exportations de minéraux ont représenté 19,1 % du total des exportations du pays, et les importations, qui se sont chiffrées à 79,5 G$, correspondent à 14,9 % de ses importations totales. La balance commerciale du secteur des minéraux du Canada a augmenté de 18,2 % pour totaliser 16,2 G$ en raison d’une plus forte augmentation de la valeur des exportations (3,2 %) que de celle des importations (0,6 %) en 2015 (Figure 1)Footnote 1.

Échanges commerciaux selon le pays

Les États-Unis sont demeurés le principal partenaire du Canada dans le commerce des produits minéraux, représentant 54,9 % du total des exportations et 49,6 % du total des importations en 2015. Venaient ensuite l’Union européenne (UE) (19,9 %), la Chine (5,0 %) et le Japon (3,3 %) comme les plus importantes destinations des exportations de minéraux du Canada. Ensemble, les États-Unis et ces autres partenaires commerciaux ont représenté plus de 80 % des exportations de minéraux. La Chine (10,8 %), l’UE (9,9 %), le Mexique (4,7 %), le Pérou (3,5 %), le Brésil (2,0 %) et l’Argentine (1,8 %) ont constitué les plus importantes sources des importations de minéraux après les États-Unis.

En raison de la diversification des partenaires commerciaux du pays, la proportion des exportations de minéraux du Canada vers les États-Unis a reculé constamment de 2000 (77,1 %) à 2012 (48,2 %). D’après les résultats préliminaires, cette tendance s’est inversée depuis, car les exportations vers les États-Unis s’élèvent actuellement à 54,9 % du total. La proportion chinoise en la matière est passée de 5,6 % (5,2 G$) en 2014 à 5,0 % (4,6 G$) en 2015, ce qui marque la première diminution de la part des exportations de ce pays depuis 2000, alors qu’elle s’élevait à seulement 1,6 %. On peut en grande partie attribuer cette situation au ralentissement de croissance que connaît l’économie chinoise, qui se restructure actuellement alors que le secteur de la fabrication cède la place à ceux de la consommation intérieure et des services, qui représentent maintenant une plus importante part du produit intérieur brut (PIB) du pays que le secteur industriel.

Les exportations de minéraux du Canada vers les pays émergents, dont l’Inde, le Mexique, l’Indonésie et le Brésil, ont également fortement augmenté au cours des dix dernières années. L’Inde est demeurée une importante destination pour les exportations canadiennes de minéraux, dont on évaluait la valeur à 1,7 G$ en 2015. La plus grande part accaparée par les diamants et l’or a joué un rôle déterminant pour ce qui est de la hausse de 32,9 % observée par rapport aux résultats de 2014. Le Botswana, où les exportations de diamants ont bondi de 12,4 %, et l’Argentine, où les exportations canadiennes d’uranium et de thorium ont crû de 206,7 % en raison de l’aménagement de centrales nucléaires, constituent d’autres destinations importantes des exportations.

La diversification des destinations des produits minéraux du Canada permet d’atténuer les risques liés à la concentration des marchés. Cependant, les producteurs font face à de la concurrence pour alimenter les marchés étrangers en croissance partout sur la planète. Le tableau 1 présente les valeurs totales des exportations et des importations de minéraux pour les principaux partenaires commerciaux du Canada en 2015.

Balance commerciale

Passant à 16,2 G$, la balance commerciale du CanadaFootnote 2 pour les produits minéraux a augmenté en 2015 après avoir connu un important recul en 2014, alors qu’elle s’élevait à seulement 13,7 G$. La balance commerciale du secteur des minéraux du pays demeure bonne puisque le Canada continue d’entretenir des excédents commerciaux avec les États‑Unis, l’UE, le Japon, Hong Kong et la Norvège. Par ailleurs, les importations provenant de la Chine, du Pérou, du Mexique, de l’Argentine et du Chili ont dépassé les exportations vers ces pays (Tableau 1).

Échanges commerciaux selon l’étape de fabrication

En général, la balance commerciale du Canada est fortement favorable à l’étape 1 (extraction des minéraux : 18,3 G$ en 2015) et à l’étape 2 (fusion et affinage : 20,4 G$). Elle est neutre ou légèrement défavorable à l’étape 3 (fabrication de produits semi-ouvrés : -3,8 G$ en 2015) et elle est nettement défavorable à l’étape 4 (fabrication de produits ouvrés : -18,6 G$). Cette tendance met en lumière la richesse du Canada en matière de ressources naturelles, ses points forts sur le plan de l’extraction des minéraux et l’évolution des modes de production et de l’utilisation dans les chaînes de valeur. En conséquence, le Canada exporte surtout des minerais et des métaux de première fusion et importe des biens fabriqués. Le tableau 2 indique les échanges commerciaux de minéraux du Canada selon l’étape de fabrication.Footnote 1

Échanges commerciaux selon la catégorie de minéraux

Produits métalliques

Les exportations de métaux constituent habituellement la majeure partie des exportations de minéraux du Canada et, en 2015, elles ont constitué plus de 79,0 % de cette valeur (Figure 2). En 2015, les exportations de métaux ont augmenté pour la troisième année de suite, s’élevant à 72,7 G$. Malgré l’affaiblissement des cours des produits minéraux en 2015, le volume des exportations de la plupart des principaux métaux, dont l’or, ceux du groupe du platine et l’argent, a suivi une tendance à la hausse. Contrairement à la valeur des produits de cuivre et d’or, qui a chuté en raison de la contraction des cours, celle des produits d’aluminium, d’uranium, de thorium et de zinc a augmenté relativement à leur volume en 2015. En ce qui concerne les métaux du groupe du platine, le volume et la valeur des exportations ont augmenté respectivement de 386,7 % et de 112,4 %. Cette tendance à la hausse est attribuable à la croissance importante de la demande en provenance de pays où l’industrie automobile est très présente, dont une augmentation de 200,3 % de la valeur vers les États-Unis et de 43,3 % vers l’Allemagne.

Après avoir enregistré une hausse de 8,5 % en 2014, les importations de produits métalliques se sont repliées de 1,2 % pour atteindre 66,1 G$ en 2015. Le volume et la valeur des importations des produits des métaux du groupe du platine, d’argent et de zinc ont affiché une croissance marquée. La forte progression des cours de ces métaux a entraîné une augmentation de la valeur des produits d’aluminium, d’uranium et de thorium. Par contre, le volume et la valeur des importations des produits de cuivre, de fer, d’acier et de minerai de fer ont accusé un recul.

Produits non métalliques

En 2015, la valeur des exportations canadiennes de produits non métalliques s’est amplifiée de manière importante, soit de 17,6 %, pour atteindre 15,5 G$. Cette situation a été entraînée par la croissance observée pour un bon nombre de produits non métalliques, en particulier la potasse et les produits de potassium, dont les exportations ont augmenté de 31,2 % pour se chiffrer à 6,9 G$, avec une hausse de volume de 3,4 % comparativement à 2014. La valeur et le volume des exportations de ciment (854 M$) ont quant à eux augmenté de 36,3 % et de 25,3 % respectivement. En ce qui concerne le soufre, les composés de soufre, la tourbe et les oxydes de titane, leur valeur et leur volume ont augmenté sensiblement. Le sel, les composés de sodium, le chlore et les composés de chlore ainsi que les pigments minéraux ont connu une diminution de volume, mais une augmentation de valeur. Dans un autre ordre d’idée, les diamants, un de produits d’exportation non métalliques canadiens ayant le plus de valeur (2,4 G$) ont enregistré une baisse tant en ce qui concerne la valeur (-6,3 %) que le volume (-8,1 %).

En 2015, la valeur des importations de produits non métalliques a augmenté pour la sixième année consécutive (8,6 %), pour s’établir à 12,6 G$. Comme au cours des années précédentes, les importations de la plupart des groupes de produits non métalliques ont augmenté. Les hausses les plus importantes ont été celles du verre et de la verrerie (14,4 %), qui se sont chiffrées à 3,2 G$, et celles du phosphate et des composés du phosphate (15,5 %), atteignant 959 M$. La plus grande partie (89 %) de la valeur des importations de produits non métalliques découlait des produits ouvrés et semi-ouvrés (étapes 3 et 4).

Produits du charbon et du coke

Le volume et la valeur des exportations de charbon métallurgique (charbon à coke utilisé dans la fabrication du fer et de l’acier) et de produits de coke ont connu un recul important, soit respectivement -10,2 % et -16,3 % en 2015. Cette diminution a été entraînée par l’interruption des activités de plusieurs mines de charbon dans l’Ouest canadien en raison de la tendance baissière que connaissent les cours du charbon métallurgique depuis 2012. Le volume des exportations de charbon thermique (utilisé pour la production d’électricité) s’est contracté (-28,4 %), de même que leur valeur (-30,9 %).

Quant à elles, les importations totales des produits du charbon et du coke ont vu leur volume diminuer (-2,5 %), mais leur valeur augmenter (7,0 %).

Échanges commerciaux selon la province ou le territoire

Comme au cours des années précédentes, en 2015, la majorité des échanges commerciaux de produits minéraux ont eu lieu entre l’Ontario et le Québec (Tableau 4); l’Ontario a effectué 47,3 % des exportations et le Québec, 22,7 %. Parallèlement, l’Ontario a reçu 59,7 % des importations et le Québec, 15,0 %. Ce phénomène est entraîné par le grand nombre d’industries manufacturières présentes dans ces deux provinces, qui traitent une grande partie de la production minière avant de l’exporter. Il témoigne aussi de l’importance de ces deux provinces comme principaux points d’entrée des importations canadiennes de minéraux en raison de leur proximité à de grands marchés de consommation.

Les exportations de minéraux ont représenté un pourcentage important des exportations totales de la plupart des provinces et des territoires : presque la totalité des exportations des Territoires du Nord-Ouest, 95,8 % des exportations du Yukon et plus de 25 % des exportations de la Colombie-Britannique.

La balance totale du commerce des minéraux de chaque administration était variable. L’Alberta, le Manitoba, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Ontario ont affiché des déficits commerciaux sur les minéraux, alors que la Colombie-Britannique, Terre-Neuve-et-Labrador, les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut, l’Île-du-Prince-Édouard, le Québec, la Saskatchewan et le Yukon ont tous joui d’excédents commerciaux.

Toutes les provinces et tous les territoires, à l’exception du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Ontario et de la Saskatchewan, ont affiché des excédents commerciaux aux étapes 1 (extraction des minéraux) et 2 (fusion et affinage), ce qui témoigne à nouveau de la bonne tenue du Canada au chapitre des activités en amont et de la transformation primaire.

Remarque : Les présentes données étaient les plus récentes au 1er novembre 2016.



Figure 1
Échanges commerciaux de produits de l’industrie de l’exploitation minière et du traitement des minéraux, de 2006 à 2015 Figure 1
Échanges commerciaux de produits de l’industrie de l’exploitation minière et du traitement des minéraux, de 2006 à 2015
Sources : Ressources naturelles Canada; Statistique Canada.
Remarque : Le commerce des minéraux englobe le charbon.
Version textuelle - Figure 1
Figure 1. Échanges commerciaux de produits de l’industrie de l’exploitation minière et du traitement des minéraux (G$), de 2006 à 2015
Année Importations totales Exportations totales Balance commerciale
200661,674,212,5
200762,283,621,4
200868,793,024,3
200954,765,010,3
201066,183,217,1
201176,7100,223,6
201275,191,116,0
201373,090,017,0
201479,593,213,7
201579,996,216,2
Sources : Ressources naturelles Canada; Statistique Canada
G$ milliards de dollars
Remarque : Le commerce des minéraux englobe le charbon.

Figure 2
Valeur des échanges commerciaux de produits de l’industrie de l’exploitation minière et du traitement des minéraux, de 2006 à 2015 Figure 2 - Valeur des échanges commerciaux de produits de l’industrie de l’exploitation minière et du traitement des minéraux, de 2006 à 2015
Sources : Ressources naturelles Canada; Statistique Canada.
Remarque : Étapes 1 à 4 pour les métaux et non-métaux; étapes 1 à 3 pour le charbon.
Version textuelle – Figure 2
Figure 2. Valeur des échanges commerciaux de produits de l’industrie de l’exploitation minière et du traitement des minéraux (G$), de 2006 à 2015
Sous-secteur 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Métaux, exportations nationales 58,0 66,2 67,1 47,3 61,4 72,8 67,5 68,0 71,7 72,7
Non-métaux, exportations nationales 9,9 10,6 16,7 10,3 12,5 14,8 13,8 13,1 13,2 15,5
Charbon, exportations nationales 3,4 3,2 6,4 5,1 6,2 8,4 6,8 5,8 4,5 3,8
Exportations totales 71,4 80,1 90,2 62,7 80,2 95,9 88,1 86,9 89,4 92,0
Métaux, importations 52,0 52,5 57,3 45,4 55,9 65,7 63,8 61,5 66,7 66,1
Non-métaux, importations 8,1 8,4 9,4 8,1 8,9 9,8 10,1 10,6 11,6 12,6
Charbon, importations 1,5 1,3 1,9 1,2 1,4 1,2 1,2 0,9 1,1 1,2
Importations totales 61,6 62,2 68,7 54,7 66,1 76,7 75,1 73,0 79,5 79,9

Sources : Ressources naturelles Canada; Statistique Canada
G$ milliards de dollars
Remarque : Étapes 1 à 4 pour les métaux et non-métaux; étapes 1 à 3 pour le charbon

 
 
Tableau 1. Valeur des échanges commerciaux canadiens de minéraux, selon le pays, en 2015
Pays Exportations
nationales
(k$)
Exportations
totales
(k$)
Importations
totales
(k$)
Balance
commerciale
(k$)
États-Unis 50 452 666 53 612 935 39 687 332 13 925 604
UE-28 18 341 302 18 806 262 7 912 776 10 893 486
Chine 4 631 400 4 677 629 8 662 078 -3 984 449
Japon 3 021 109 3 040 324 1 236 529 1 803 795
Corée du Sud 2 037 033 2 071 532 1 092 756 978 776
Hong Kong 1 972 739 2 009 302 77 569 1 931 734
Inde 1 717 769 1 738 432 834 489 903 943
Norvège 1 459 482 1 536 303 149 330 1 386 973
Mexique 1 164 057 1 234 170 3 787 415 -2 553 244
Brésil 1 139 786 1 151 424 1 633 753 -482 328
Botswana 698 988 699 015 1 844 697 171
Chili 168 066 173 957 937 097 -763 140
Argentine 93 716 99 319 1 429 513 -1 330 195
Pérou 37 987 42 853 2 792 780 -2 749 928
Autres pays 5 040 712 5 265 786 9 714 407 -4 448 621
Total Canada 91 976 813 96 159 243 79 949 668 16 209 575
Sources : Ressources naturelles Canada; Statistique Canada
k$ milliers de dollars
Remarques : Le commerce des minéraux englobe le charbon. Les chiffres peuvent avoir été arrondis.
 
 
Tableau 2. Valeur des échanges commerciaux canadiens de minéraux, selon l’étape, en 2015
Étape Exportations
nationales
(k$)
Exportations
totales
(k$)
Importations
totales
(k$)
Balance
commerciale
(k$)
Étape 1 26 151 297 26 248 178 7 933 993 18 314 185
Étape 2 34 668 083 35 114 641 14 735 670 20 378 971
Étape 3 16 108 183 17 220 022 21 053 945 -3 833 923
Étape 4 15 049 251 17 576 402 36 226 060 -18 649 658
Total 91 976 813 96 159 243 79 949 668 16 209 575
Sources : Ressources naturelles Canada; Statistique Canada
k$ milliers de dollars
Remarques : Le commerce des minéraux englobe le charbon. Les chiffres peuvent avoir été arrondis.
 
 
Tableau 3. Valeur des exportations canadiennes de minéraux, selon le produit, en 2014 et en 2015
Produit minéral 2014
(k$)
2015
(k$)
Or17 922 97617 591 894
Fer et acier13 698 83613 589 850
Aluminium9 790 63310 494 937
Cuivre6 956 5996 871 346
Potasse et composés de potassium 5 226 599 6 859 392
Produits métalliques divers5 866 4566 217 653
Nickel5 436 1145 402 613
Charbon et coke4 452 6763 815 643
Minerai de fer4 417 6623 590 636
Diamants2 528 7632 368 658
Zinc1 587 7901 741 786
Uranium et thorium1 356 1421 739 820
Argent1 348 8281 734 874
Métaux du groupe du platine 578 3441 228 192
Tous les autres minéraux8 253 6968 729 518
Total89 422 11491 976 813
Sources : Ressources naturelles Canada; Statistique Canada
k$ milliers de dollars
Remarques : Le commerce des minéraux englobe le charbon. Les chiffres peuvent avoir été arrondis.
 
 
Tableau 4. Valeur des échanges commerciaux canadiens de minéraux, selon la province ou le territoire, en 2015
Province/territoire Exportations
minérales
nationales
(k$)
Exportations
minérales
totales
(k$)
Importations
minérales
totales
(k$)
Balance
commerciale
du secteur
des minéraux
(k$)
Exportations
nationales
totales
(k$)
Exportations
minérales
nationales en
pourcentage des
exportations
totales
provinciales/
territoriales
(%)
Alberta 2 927 620 3 004 155 4 614 595 -1 610 440 92 440 940 3,2
Colombie-Britannique 9 964 209 10 082 835 8 622 958 1 459 877 35 865 524 27,8
Manitoba 1 849 325 1 854 938 3 261 578 -1 406 640 13 718 228 13,5
Nouveau-Brunswick 714 497 714 846 1 154 324 -439 479 12 210 080 5,9
Terre-Neuve-et-Labrador 1 685 782 1 774 958 159 491 1 615 467 9 095 801 18,5
Territoires du Nord-Ouest 1 842 242 1 842 242 1 842 242 1 845 327 99,8
Nouvelle-Écosse 289 349 300 362 717 739 -417 376 5 389 710 5,4
Nunavut 945 1 298 2 1 295 9 774 9,7
Ontario 43 502 104 47 079 662 47 755 190 -675 528 196 962 558 22,1
Île-du-Prince-Édouard 26 235 27 255 26 786 469 1 243 104 2,1
Québec 20 839 304 21 028 730 12 021 297 9 007 433 80 148 147 26,0
Saskatchewan 8 230 483 8 343 037 1 610 581 6 732 455 32 601 534 25,2
Yukon 104 717 104 925 5 126 99 799 109 307 95,8
Total Canada 91 976 813 96 159 243 79 949 668 16 209 575 481 640 034 19,1
Sources : Ressources naturelles Canada; Statistique Canada
k$ milliers de dollars; – néant
Remarques : Le commerce des minéraux englobe le charbon. Les chiffres peuvent avoir été arrondis. Dans le tableau, les données sur l'exportation sont attribuées à la province ou au territoire d'origine et les données sur l'importation, à la province ou au territoire de dédouanement. Ainsi, l'or extrait au Yukon et raffiné en Ontario, puis exporté, est attribué à l'Ontario.

© Sa Majesté la Reine, chef du Canada, représentée par le ministre des Ressources naturelles, 2017