La RSE à l’étranger – Minéraux du conflit

Les ressources minérales utilisées pour financer les guerres et les organisations criminelles à travers le monde, comme les diamants, l’étain et l’or, sont appelées « minéraux de conflit ». Les sociétés minières, particulièrement celles qui sont actives dans les régions où il y a d’importants conflits, ont établi des pratiques de RSE particulières pour s’assurer de ne pas contribuer aux activités illicites associées à ces minéraux. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de pratiques que les sociétés canadiennes d’exploration et d’exploitation minière ont adoptées pour remédier aux problèmes liés aux minéraux de conflit :

Réponses de la part des sociétés

Agnico Eagle Mines Limited

Pour lutter contre le commerce des minéraux de conflits, nous procédons à une vérification externe.

Angkor Gold Corp.

L’entreprise achète l’or au prix comptant auprès des mineurs artisanaux illégaux sur nos concessions puisque nous pouvons leur apprendre des méthodes plus sécuritaires et cela nous donne une bonne idée de ce qu’ils trouvent près de la surface. Nous organisons également régulièrement des séances avec les parties prenantes des différents villages se trouvant dans les diverses concessions.

Barrick Gold Corp.

Chez Barrick, nous sommes engagés à garantir que l’or produit a été extrait d’une manière qui n’alimente pas les conflits armés ou ne qui contribuent pas à des abus graves des droits de la personne ou à des violations du droit international. En 2013, Barrick a adopté et mis en œuvre la norme relative à l’exploitation aurifère sans conflit du World Gold Council.

Suite de la réponse

Cette norme est destinée aux membres du World Gold Council et aux autres sociétés du secteur de l’extraction aurifère. Elle a été conçue à l’issue d’une vaste consultation avec l’industrie, les gouvernements, la société civile et les participants de la chaîne d’approvisionnement. Barrick a participé de manière importante à l’élaboration de la norme en tant que membre du comité de l’exploitation responsable des mines d’or du World Gold Council. La norme a été conçue dans le but de définir une démarche commune permettant aux producteurs de vérifier et de donner l’assurance que l’or extrait est obtenu d’une manière qui ne vient soutenir, entretenir ou favoriser un conflit armé illégal ou qu’il ne contribue pas à des violations graves des droits de la personne (selon la définition fournie dans la norme) ou du droit humanitaire international. La conformité aux dispositions de la norme est contrôlée par des intervenants externes indépendants. Tout l’or produit et distribué par Barrick remplit les critères énoncés dans la norme et est considéré comme « libre de conflit ». Barrick publie un rapport annuel sur l’or libre de conflit qui décrit notre respect de la norme. Ce rapport, et une lettre d’assurance rédigée par Bureau Veritas, leader mondial de l’assurance et de la certification confirmant la conformité de Barrick à la norme, sont consultables sur notre site Web. L’équipe de RSE de Barrick est responsable d’évaluer et de montrer la conformité avec la norme. Pour chaque évaluation par rapport à la norme, on a recueilli des documents formant un « dossier de preuve ». Ce dossier comprend les renseignements utiles, notamment : les sections pertinentes des deux derniers rapports « Conflict Barometer » de l’Institut Heidelberg pour les pays où nous exerçons nos activités; des copies des bases de données applicables sur les sanctions internationales; l’information sur l’utilisation d’or de source externe par Barrick et nos procédures de diligence raisonnable à cet égard; des renseignements sur le transport et le contrôle de l’or provenant de nos mines. Cette information a été partagée confidentiellement à notre fournisseur d’assurance à titre de pièces justificatives du contenu du rapport sur l’or libre de conflit, publiquement accessible.

Information additionnelle (disponible en anglais seulement) :

GoldCorp Inc.

En 2013, nous avons adopté la Norme sur l’or libre de conflit et confirmé que la totalité de l’or et des matériaux aurifères produits à nos opérations minières a été assujettie aux systèmes et contrôles nécessaires pour être conforme à la norme du World Gold Council. La conformité à cette norme a été vérifiée par un organisme indépendant.

Suite de la réponse

Il est important de noter que le Mexique est le seul pays où nous réalisons des activités qui comprend des zones considérées comme étant « touchées par les conflits ou à risque élevé » (selon le baromètre des conflits Heidelberg). Cela étant, seuls nos sites du Mexique – El Sauzal, Los Filos et Peñasquito – ont été tenus de mettre en place tous les éléments de la Norme sur l’or libre de conflit. Voici des faits saillants de la mise en œuvre, par Goldcorp, de la Norme sur l’or libre de conflit en 2013 au Mexique : mise en œuvre de pratiques qui respectent les Principes volontaires sur la sécurité et les droits de la personne; mise en œuvre de procédures de diligence raisonnable axées sur les risques pour les fournisseurs, les fournisseurs de services de transport des lingots aurifères et les fournisseurs de services de sécurité; et amélioration des évaluations des risques propres aux sites pour relever les principales situations à risque au chapitre des pertes de produits et mettre en place des mesures d’atténuation. Pour consulter notre rapport sur l’or libre de conflit pour 2013 et des renseignements additionnels sur le contexte et la structure de la norme connexe, consultez le site www.goldcorp.com ou cliquez sur le lien situé sous les pièces jointes sur cette page.

Information additionnelle :

Kinross Gold Corp.

Depuis 2010, Kinross est membre du comité directeur pour une exploitation aurifère responsable du World Gold Council, qui a élaboré, de concert avec de nombreuses parties prenantes internationales, une norme de référence relative à l’exploitation aurifère sans conflit. Chaque année, Kinross public un rapport qui décrit notre adhésion à la norme de référence relative à l’exploitation aurifère sans conflit.

Suite de la réponse

Information additionnelle :

Autres Pratiques

Une entreprise indique que dans dialogues avec les collectivités, elle aborde toutes sortes de stratégies de communication dans lesquelles elle couvre beaucoup de facettes de l’industrie minière, y compris les zones touchées par des conflits. En informant les gens à propos de l’industrie minière et des problèmes potentiels, cette entreprise veut  qu’ils sachent en quoi consiste l’activité minière et comment ils peuvent en profiter.