Faits sur l’aluminium

Léger, résistant, souple et non corrosif, et recyclable à l’infini, l’aluminium est un des métaux les plus recyclés et les plus utilisés dans le monde.

Faits saillants

  • En 2016, la production canadienne d’aluminium de première fusion était estimée à 3,2 millions de tonnes.
  • Le Canada est le troisième producteur d’aluminium de première fusion en importance du monde, derrière la Chine et la Russie.
  • En utilisant principalement l’hydroélectricité et les technologies les plus récentes, la production canadienne d’aluminium laisse la plus faible empreinte carbone de tous les principaux producteurs mondiaux d’aluminium.

Apprenez-en plus sur l’aluminium

Utilisations

L’industrie de la construction emploie des alliages d’aluminium variés dont les usages vont du parement extérieur à l’ossature des bâtiments. La capacité de ce métal de conduire la chaleur et l’électricité en font un matériau de choix dans les secteurs de l’électricité et de l’électronique.

L’aluminium est aussi abondamment utilisé dans :

  • tous les secteurs de l’industrie du transport en raison de sa légèreté et de sa durabilité, car il permet de diminuer le poids des véhicules et, par conséquent, leur consommation d’essence et leurs émissions de gaz à effet de serre
  • les emballages, comme les canettes et les feuilles, qui bénéficient des caractéristiques infiniment recyclables de l’aluminium

Utilisations de l’aluminium à l’échelle mondiale, en 2016 (dpr)

Version texte

Ce diagramme à barres illustre les principales utilisations de l’aluminium en 2016. L’aluminium a principalement été utilisé dans le secteur de la construction (33 %), de l’automobile et des transports (28 %), dans les secteurs de l’électricité et de l’électronique (18 %), de la machinerie et de l’équipement (10 %), dans les biens de consommation (4 %), dans les feuilles et les emballages (2 %) et dans des applications diverses (5 %).

Production

Dans la nature, l’aluminium n’existe pas à l’état pur. Le métal est tiré de la bauxite, qui se compose d’oxyde hydraté d’aluminium (de 40 à 60 %) mélangé à de la silice et à de l’oxyde de fer.

Il faut de 4 à 5 tonnes de bauxite pour obtenir environ 2 tonnes d’alumine, qui permettront de produire 1 tonne d’aluminium.

Il existe dix alumineries de première fusion au Canada : une se trouve à Kitimat, en Colombie-Britannique tandis que les neuf autres sont au Québec.

Il existe également une affinerie d’alumine au Saguenay, au Québec.

La bauxite n’est pas extraite au Canada.

Capacité estimative des affineries et des alumineries canadiennes, en 2016

Version texte

Cette carte du Canada répertorie l’affinerie et les alumineries au pays et indique leur emplacement, le nom de leurs propriétaires respectifs ainsi que leur capacité en tonnes par année. On retrouve une affinerie d’alumine au Québec et dix alumineries (une à Kitimat en Colombie-Britannique et neuf au Québec). L’aluminerie la plus importante est celle d’Alouette, qui se situe à Sept-Îles, au Québec. Elle a une capacité de 609 000 tonnes par année.

En 2016, la production canadienne d’aluminium de première fusion était estimée à 3,2 millions de tonnes, une augmentation de 11,4 % par rapport aux 2,9 millions de tonnes produits en 2015. En utilisant principalement l’hydroélectricité et les technologies les plus récentes, la production canadienne d’aluminium laisse la plus faible empreinte carbone de tous les principaux producteurs mondiaux d’aluminium.

Production canadienne d’aluminium de première fusion, de 2007 à 2016 (dpr)

Version texte

Ce diagramme à barres illustre la production annuelle canadienne d’aluminium de première fusion de 2007 à 2016. Le Canada a produit environ 3,1 millions de tonnes en 2007 et environ 3,2 millions de tonnes en 2016.

Contexte international

En 2016, la production mondiale d’aluminium de première fusion s’est chiffrée à 57,6 millions de tonnes. La Chine arrivait au premier rang (31 millions de tonnes), suivie de la Russie et du Canada.

Apprenez-en plus sur la production de l’aluminium à l’échelle internationale :

Minerai bauxitique, par pays
Production mondiale de minerai bauxitique, par pays, en 2016 (dpr)
Classement Pays Milliers de tonnes Pourcentage du total
1 Australie 82 000 31,2 %
2 Chine 65 000 24,8 %
3 Brésil 34 500 13,1 %
4 Inde 25 000 9,5 %
5 Guinée 19 700 7,5 %
6 Jamaïque 8 500 3,2 %
7 Russie 5 400 2,1 %
8 Autres pays 22 360 8,5 %
- Total 262 460 100,0 %
Alumine, par pays
Production mondiale d’alumine, par pays, en 2016 (dpr)
Classement Pays Milliers de tonnes Pourcentage du total
1 Chine 58 500 49,5 %
2 Australie 20 700 17,5 %
3 Brésil 10 800 9,1 %
4 Inde 5 860 5,0 %
5 Russie 2 700 2,3 %
6 États-Unis 2 500 2,1 %
7 Irlande 1 900 1,6 %
8 Jamaïque 1 850 1,6 %
9 Arabie saoudite 1 700 1,4 %
10 Canada 1 550 1,3 %
11 Autres pays 10 210 8,6 %
- Total 118 270 100,0 %
Aluminium de première fusion, par pays
Production mondiale d’aluminium de première fusion, par pays, en 2016 (dpr)
Classement Pays Milliers de tonnes Pourcentage du total
1 Chine 31 000 53,8 %
2 Russie 3 580 6,2 %
3 Canada  3 250 5,6 %
4 Inde 2 750 4,8 %
5 Émirats arabes unis 2 400 4,2 %
6 Australie 1 680 2,9 %
7 Norvège 1 230 2,1 %
8 Bahreïn 970 1,7 %
9 États-Unis 840 1,5 %
10 Autres pays 9 900 17,2 %
- Total 57 600 100,0 %

Production mondiale d’aluminium de première fusion, de 2007 à 2016 (dpr)

Version texte

Ce diagramme à barres illustre la production mondiale d’aluminium de première fusion en millions de tonnes de 2007 à 2016. La production mondiale totalisait 38,1 millions de tonnes en 2007. Elle a augmenté au cours des dix années suivantes, atteignant 59,9 millions de tonnes en 2016.

Réserves mondiales

En 2016, les réserves mondiales de minerai bauxitique étaient évaluées à 27,5 milliards de tonnes.

Réserves mondiales de minerai bauxitique, par pays, en 2016 (dpr)

Version texte

Ce diagramme à barres illustre les réserves mondiales de bauxite en milliards de tonnes en 2016, réparties selon le pays. La Guinée détenait les réserves les plus importantes, soit 7,4 milliards de tonnes, suivie de l’Australie (6,2 milliards de tonnes), du Brésil (2,6 milliards de tonnes), du Vietnam (2,1 milliards de tonnes), de la Jamaïque (2,0 milliards de tonnes), de l’Indonésie (1,0 milliard de tonnes) et des autres pays (6,5 milliards de tonnes).

Demande

La demande mondiale d’aluminium de première fusion a atteint environ 59,7 millions de tonnes en 2016, soit une augmentation de 5,1 % comparativement à 2015. En moyenne, la demande mondiale annuelle d’aluminium a augmenté de 6,1 % entre 2011 et 2016 en raison surtout de la demande accrue de la Chine et dans des secteurs clés tels la construction et les transports.

En 2016, la Chine était le principal consommateur mondial de l’aluminium, suivie de l’Europe, du Japon et des États-Unis.

Demande pour l’aluminium de première fusion, par région, en 2016 (dpr)

Version texte

Ce diagramme circulaire illustre en pourcentage la demande prévue d’aluminium de première fusion en 2016. La majeure partie de la demande mondiale, soit 52,9 %, est attribuable à la Chine, suivie de l’Europe (14,5 %), de l’Asie (sauf la Chine; 13,5 %), de l’Amérique du Nord (11,0 %), de l’Amérique latine (2,4 %) et des autres pays (totalisant 5,7 %).

Commerce

Exportations

En 2016, la valeur des exportations canadiennes de produits d’aluminium était évaluée à 10,8 milliards de dollars, une augmentation de 211 millions de dollars par rapport à 2015. Sur ce nombre :

  • 6,6 milliards de dollars provenaient de l’aluminium allié et non allié sous forme brute
  • 880 millions de dollars provenaient des déchets et des rebuts d’aluminium
  • 686 millions de dollars provenaient de plaques, de feuilles et de bandes d’aluminium

Les États-Unis étaient la principale destination d’exportation des produits d’aluminium canadiens, représentant 86,3 % des exportations totales, suivis du Mexique (3,4 %), de la Corée du Sud (2,9 %), du Japon (1,9 %) et de la Chine (1,8 %).

Importations

La valeur des produits d’aluminium importés au Canada était évaluée à 6,3 milliards de dollars en 2016, soit une baisse de 311 millions de dollars par rapport à 2015, dont 62,5 % étaient attribuables aux produits d’aluminium ouvrés et semi-ouvrés.

Ces produits provenaient des États-Unis (53,8 %), du Brésil (16,6 %), de la Chine (9,6 %), de l’Australie (5,9 %) et de l’Allemagne (2,3 %).

Prix

La demande d’aluminium a été plus forte qu’anticipée, ce qui a contribué à la remontée du prix par rapport au creux de 2015.

Prix moyens mensuels de l’aluminium, de 2007 à 2016

Version texte

Ce graphique linéaire illustre les prix moyens mensuels par tonne d’aluminium en dollars américains de 2007 à 2016, selon IndexMundi. En 2016, les prix mensuels moyens étaient de : janvier, 1 481 $; février, 1 531 $; mars, 1 531 $; avril, 1 571 $; mai, 1 551 $; juin, 1 594 $; juillet, 1 629 $; août, 1 639 $; septembre, 1 592 $; octobre, 1 666 $; novembre, 1 737 $ et décembre, 1 728 $. En 2016, le prix moyen annuel s’élevait à 1 604 $.

Recyclage

L’utilisation de l’aluminium dans le secteur des transports devient de plus en plus fréquente, car les propriétés uniques de ce métal recyclable répondent aux besoins mondiaux en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L’aluminium est recyclable à l’infini, ce qui en fait un des métaux les plus recyclés du monde. On recycle plus de 90 % de l’aluminium utilisé dans les applications des secteurs de l’automobile et de la construction, ce qui permet d’alimenter une économie circulaire en circuit fermé.

La production d’aluminium de deuxième fusion nécessite 95 % moins d’énergie que la production d’aluminium de première fusion.

Notes et sources

(dpr) données provisoires.

Les totaux peuvent varier en raison de l’arrondissement des chiffres.

Utilisations

  • Utilisations de l’aluminium à l’échelle mondiale, en 2016 (dpr)
    • Association de l’aluminium du Canada, 2016

Production

  • Capacité estimative des affineries et des alumineries canadiennes, en 2016
    • Ressources naturelles Canada; sites Web des entreprises
  • Production canadienne d’aluminium de première fusion, de 2007 à 2016 (dpr)
    • Ressources naturelles Canada; Association de l’aluminium du Canada

Contexte international

  • Production mondiale de minerai bauxitique, par pays, en 2016 (dpr)
    • U.S. Geological Survey
  • Production mondiale d’alumine, par pays, en 2016 (dpr)
    • U.S. Geological Survey
  • Production mondiale d’aluminium de première fusion, par pays, en 2016 (dpr)
    • U.S. Geological Survey
  • Production mondiale d’aluminium de première fusion, de 2007 à 2016 (dpr)
    • U.S. Geological Survey
  • Réserves mondiales de minerai bauxitique, par pays, en 2016 (dpr)
    • U.S. Geological Survey
  • Demande pour l’aluminium de première fusion, par région, en 2016 (dpr)
    • Wood Mackenzie

Prix

  • Prix moyens mensuels de l’aluminium, de 2007 à 2016
    • IndexMundi