Exploration minérale canadienne

L’exploration minérale joue un rôle important pour ce qui est d’assurer la viabilité à long terme de l’industrie minière canadienne. Elle entraîne la découverte et le développement de gisements minéraux qui pourraient devenir des mines, créer des emplois (dans des communautés souvent isolées et situées dans le Nord) et attirer des investissements importants.

Consultez les données statistiques les plus récentes sur l’exploration minérale

Lisez le bulletin d’information le plus récent sur l’exploration minérale et les dépenses liées à la mise en valeur de gisements au Canada

Qu’est-ce que l’exploration minérale?

L’exploration minérale se définit par la recherche dans la croûte terrestre de matières présentent en concentration et en quantité suffisantes pour que leur extraction et leur transformation soient profitables.

Les objectifs et les activités liés à l’exploration minérale sont multiples, mais le choix de la zone cible en demeure la première étape. Les travaux réalisés varient en fonction des minéraux recherchés. Pour suivre les pistes pouvant entraîner une découverte, des investissements importants et des années de travail sont souvent nécessaires. Seules quelques-unes de ces pistes déboucheront sur des découvertes. Il faut toutefois procéder au forage et à l’excavation de roc afin de déterminer avec plus de précision l’étendue du gisement et aussi mener des études des coûts pour vérifier si l’extraction peut être réalisée de façon profitable.

Habituellement, l’exploration minérale se poursuit après que l’exploitation de la mine est amorcée. Elle peut même continuer au-delà de la durée de vie qu’on avait d’abord prévue pour la mine à mesure que des ressources et des réserves minérales supplémentaires sont confirmées.

Activités liées à l’exploration minérale

  • La planification des activités d’exploration et les levés de reconnaissance régionale, qui sont réalisés au moyen de la télédétection, de la photographie aérienne et de levés géophysiques aériens.
  • La prospection et les levés au sol, qui sont réalisés grâce à la cartographie géologique, à l’échantillonnage géochimique du roc, des sols, de l’eau et de la végétation et à des levés géophysiques.
  • La vérification des anomalies et des traces par le creusement de tranchées, le forage et d’autres méthodes d’échantillonnage.
  • La découverte et la délimitation de gisements minéraux, étape à laquelle les procédés suivants sont nécessaires : décapage, creusement de tranchées, cartographie, échantillonnage, forage et techniques de géophysique de fond de trou.
  • La définition du gisement minéral, pour laquelle il faut cartographier celui-ci de façon détaillée, procéder à l’échantillonnage ainsi qu’effectuer des forages en surface ou sous terre, des essais en minéralogie, des essais de traitement des minerais, et des levés du site et de l’environnement.
  • L’ingénierie du projet, qui nécessite qu’on effectue des essais pilotes sur les méthodes de transformation, la conception et la planification techniques ainsi qu’une analyse des risques.
  • L’aspect économique du projet, qui consiste à la réalisation d’études financières (études de préfaisabilité) qui tiennent compte du capital de la mine ainsi que des estimations des coûts d’exploitation.
  • Des études de faisabilité et les décisions de production, qui nécessitent une revue diligente et complète de l’ensemble des données, interprétations, plans et estimations.

Renseignez-vous sur les principaux projets d’exploration et de mise en valeur de gisements

Tant les grandes que les petites sociétés minières effectuent des travaux d’exploration

Au Canada, la plupart des travaux d’exploration minérale sont effectués par de petites et de grandes sociétés minières canadiennes. Le taux de participation élevé des petites sociétés minières canadiennes est bien connu, lesquelles dépendent du financement par actions, car elles ne disposent généralement pas de recettes d’exploitation. Elles sont en général de taille modeste, flexibles et se spécialisent dans les activités d’exploration précoces et à plus haut risque. Bien que certaines petites sociétés décideront de développer elles-mêmes un projet ou de s’associer à un partenaire pour le faire, les grandes sociétés minières (les producteurs) sont beaucoup plus susceptibles de mettre une mine en production.

Certaines institutions étrangères ou étatiques effectuent également une petite partie des travaux exploratoires.

Les gouvernements provinciaux et territoriaux détiennent la plupart des droits miniers

Les gouvernements provinciaux ou territoriaux détiennent les droits miniers, sauf dans le cas du Nunavut et des zones extracôtières, pour lesquels les droits miniers sont détenus par le gouvernement fédéral. Il est par ailleurs possible que des groupes autochtones détiennent ou administrent des droits miniers.

Apprenez-en davantage à propos des titres miniers et des règlements sur l’exploitation minière

Le Canada dispose d’un bassin diversifié de ressources minérales

Ces ressources minérales ne sont pas seulement constituées de produits traditionnels comme l’or, les métaux communs et les diamants. L’exploration minérale canadienne concerne également des produits minéraux employés dans des applications de grande valeur dans le secteur des technologies vertes et des technologies de l’information, dont certains éléments des terres rares, le graphite et le lithium.

Apprenez quels produits minéraux sont extraits au Canada

Le Canada occupe le premier rang à l’échelle mondiale

Les sociétés minières dont le siège social se situe au Canada représentent la plus grande part des budgets mondiaux pour l’exploration de minéraux non ferreux. Sur le plan des dépenses prévues en matière d’exploration des minéraux non ferreux, le Canada représente aussi la destination la plus prisée dans le monde.Footnote 1 La ville de Vancouver abrite le plus important regroupement de sociétés d’exploration au monde.

Apprenez-en davantage à propos des raisons qui font du Canada une destination de choix en matière d’investissement et un chef de file mondial sur le plan de l’exploration minérale et de l’exploitation minière

Les mesures incitatives permettent d’atténuer les risques

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont instauré des mesures fiscales propres au secteur minier telles que les actions accréditives pour atténuer les risques associés à l’exploration minérale.

Apprenez-en davantage à propos de la fiscalité liée à l’exploration minérale et à l’exploitation minière

La diffusion publique des connaissances géoscientifiques permet la prise de décisions éclairées

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux diffusent de l’information géoscientifique au moyen de cartes géologiques, de levés géophysiques régionaux et d’autres documents scientifiques. Les activités géoscientifiques gouvernementales produisent également les renseignements géologiques nécessaires à la réalisation de plusieurs projets à l’intention du public, dont des études sur l’affectation des sols, l’environnement, la santé publique, la planification des infrastructures, la défense nationale et la souveraineté.

Apprenez-en davantage à propos des programmes fédéraux sur les sciences de la terre

L’industrie dépend d’un secteur solide pour la fourniture d’équipements et de services

Les villes canadiennes constituent des bases régionales permettant de soutenir les activités d’exploration minérale et d’exploitation minière ainsi que les activités connexes d’autres industries grâce aux fournisseurs d’équipements et de services spécialisés qui s’y trouvent. Même une grande région urbaine comme Toronto est une plaque tournante mondiale en matière de services financiers et juridiques liés à l’exploration minérale et à l’exploitation minière.

Lisez le bulletin d’information le plus récent sur l’exploration minérale et les dépenses liées à la mise en valeur de gisements au Canada

Pour en savoir davantage
Lisez les recherches, rapports, cartes et données statistiques les plus récents.