Language selection

Recherche

À compter du 13 février 2023, l’adresse Web rncan.gc.ca sera remplacée par ressources-naturelles.canada.ca

Vous n’avez aucune mesure à prendre, puisque vous serez redirigé automatiquement vers la nouvelle adresse.

En primeur dans La science simplifiée : le palmarès des dix plus belles espèces de papillons nocturnes au Canada

Juillet 2022

Ahhhh…. C’est l’été et vous rêvez de passer le plus clair de votre temps dehors. Tous les éléments de la saison estivale sont réunis : les fleurs, le soleil, les longues journées, les nuits chaudes… et les insectes. Mais avant que vous ne les repoussiez, n’oubliez pas que certains d’entre eux jouent un rôle essentiel, puisqu’ils servent de nourriture à de nombreux animaux, pollinisent les plantes et les fleurs et gardent notre sol en bonne santé. Mais dans le vaste et sauvage monde des insectes, tous les insectes ne sont pas créés égaux.

Prenez les papillons diurnes et les papillons nocturnes, par exemple. Saviez-vous que les espèces de papillons nocturnes sont dix fois plus nombreuses que les espèces de papillons diurnes? Il existe plus de 150 000 espèces de papillons nocturnes dans le monde et on en retrouve environ 5 000 au Canada. Ils sont souvent éclipsés par leurs cousins diurnes, qui sont beaucoup moins nombreux, mais attirent plus l’attention. Au total, les scientifiques ont recensé environ 180 000 espèces de lépidoptères, qui regroupent les papillons diurnes et nocturnes. Les entomologistes, qui en découvrent des centaines de nouvelles espèces chaque année, estiment que le nombre total d’espèces de lépidoptères dans le monde pourrait se chiffrer à 300 000, et peut-être même 500 000.

Légende : De gauche à droite, rangée du haut : noctuelle rose de l’onagre (Schinia florida), Cerma cora, sphinx géminé (Smerinthus jamaicensis), apantèse vierge (Apantesis virgo) et arctiide décoré (Utetheisa ornatrix).
Rangée du bas : papillon lune (Actias luna), saturnie cécropia (Hyalophora cecropia), féralie de Comstock (Feralia comstocki), arctiide du Canada (Platarctia parthenos) et noctuelle trois-taches (Harrisimemna trisignata). Toutes les photos : iNaturalist. Allan Harris, Nancy Mullin, kcthetc1, Christian Grenier, Ellyne Geurts, Tracy Sherbrook.

Les papillons nocturnes : mythes et réalités

Les papillons nocturnes ont, depuis longtemps, la réputation d’être des nuisances nocturnes, brunes et poilues. Il est grand temps de réfuter ce mythe! Certains papillons nocturnes sont aussi colorés et cruciaux que leurs cousins diurnes. Pour rétablir les faits et pour souligner le rôle important que les papillons nocturnes jouent dans nos écosystèmes, le chercheur scientifique en écologie forestière Yan Boulanger, de Ressources naturelles Canada (RNCan), a posé la question suivante sur les médias sociaux : « Quelle est la plus belle espèce de papillons nocturnes au Canada? »

Il a d’abord réduit la liste de 5 000 à 40 espèces pouvant être classées comme magnifiques, histoire de s’assurer que la famille des saturnidés ne soit pas surreprésentée étant donné que ces papillons nocturnes sont reconnus pour leur beauté. Il a aussi tenté de sélectionner des espèces qu’on retrouve d’un océan à l’autre afin d’éviter qu’une région du Canada ait un avantage par rapport aux autres.

Les réponses ont été rapides — près de 100 000 mentions « j’aime » ont été enregistrées, et les résultats étaient serrés. On dit que tous les goûts sont dans la nature, donc sans plus tarder… voici le palmarès des dix plus belles espèces de papillons nocturnes au Canada, selon les internautes. Qu’en pensez-vous? Lequel est votre préféré? ***AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : ceci n’est PAS un sondage scientifique***

Lequel remportera la palme?

Photos de dix différents papillons nocturnes. Texte : Palmarès des dix plus belles espèces de papillons nocturnes au Canada, selon les internautes

Cliquez sur l'image ci-dessus pour regarder :
Les plus belles espèces de papillons nocturnes au Canadatelles que choisies sur les médias sociaux

photos: iNaturalist

Des papillons nocturnes dans la mine de charbon…

Oui, les papillons nocturnes peuvent être magnifiques. Mais ils sont aussi menacés. Nous avons tous entendu l’expression « un canari dans la mine de charbon », qui avertit d’un grave danger à venir. On pourrait dire la même chose des papillons nocturnes dans nos écosystèmes, puisqu’ils sont le reflet de la santé de notre planète. Il est en effet révélateur de constater que partout dans le monde, même si de nouvelles espèces sont identifiées, les populations de papillons nocturnes diminuent en raison de la destruction des habitats et des changements climatiques. À mesure que les températures augmentent, les papillons nocturnes émergent trop tôt de leur pupe dans certaines régions, même avant la floraison des fleurs qui contiennent le nectar dont ils se nourrissent. Sans nectar, ils ne peuvent survivre. Et leur nombre décroissant signifie qu’il y en a moins pour polliniser les arbres et les fleurs, un résultat qui entraîne directement d’autres conséquences écologiques plus importantes et plus vastes.

Entre-temps, les experts travaillent très fort pour mieux comprendre la situation. Un autre chercheur scientifique de RNCan, Joe Bowden, collabore avec Parcs Canada pour bâtir un réseau de murs à papillons nocturnes — constitués de simples panneaux blancs ornés de lumières qui attirent les papillons nocturnes la nuit — dans les parcs nationaux partout au Canada atlantique afin que le public puisse apprendre à mieux les connaître et à en savoir plus sur leur nombre, leurs variétés et leur contribution aux écosystèmes locaux. Outre ses démarches de sensibilisation, Joe recueille aussi d’importantes données de recherche. Déterminer le nombre et les espèces de papillons nocturnes dans nos forêts et surveiller la durée de leur vol aident les chercheurs à étudier les effets des changements climatiques et d’autres perturbations en forêt.

Comment contribuer à la science

Maintenant que vous en savez plus au sujet des papillons nocturnes, voici quelques façons de les aider. Un bon point de départ? Aménager un jardin accueillant pour les papillons nocturnes doté de bonnes sources de nectar comme du chèvrefeuille et des onagres pour attirer ces pollinisateurs nocturnes.

Bien des gens se portent également volontaires comme citoyens scientifiques pour faire le suivi des papillons nocturnes qu’ils voient. La collecte de données réelle n’est pas compliquée du tout! Vous n’avez qu’à suspendre un drap à l’extérieur, loin des autres sources d’éclairage artificiel lors d’une soirée calme et d’y braquer de la lumière. N’importe quelle source de lumière fera l’affaire, mais vous attirerez un plus grand nombre et une plus grande diversité d’espèces avec une lumière vive ou toute source ultraviolette, telle qu’une lumière noire. Assurez-vous que le drap est bien éclairé, puis tout ce que vous avez à faire est de vous asseoir et d’attendre. Une fois que les papillons nocturnes commencent à y atterrir, prenez des photos et téléchargez-les sur un des sites Web de données sur les espèces ou à l’aide d’applications comme iNaturalist Canada, la branche canadienne d'une communauté mondiale de naturalistes.

Donc, la prochaine fois que vous apercevrez un « agaçant papillon nocturne brun » qui volette dans votre cour, vous vous en réjouirez sans doute — ou du moins vous le comprendrez mieux — au lieu de le chasser.

À découvrir :

En savoir plus sur Yan Boulanger et son travail
En savoir plus sur le travail de Joe Bowden sur ResearchGate (en anglais)
Semaine nationale des papillons nocturnes (en anglais)
Murs à papillons nocturnes (en anglais)
iNaturalist Canada

Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :