Language selection

Recherche

Des esprits inspirants : 17 façons de s’enthousiasmer pour les STIM

Nous avons toutes et tous besoin d’un brin d’inspiration en ce moment. À l’occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science de cette année, l’équipe de La science simplifiée a demandé à des scientifiques de Ressources naturelles Canada (RNCan) ce qui les inspire, ou qui les inspire. Galets, émissions de radio, cuisine créative, vedettes de YouTube et séries télévisées à succès : vous trouverez de tout pour vous inspirer! Voici 17 sources d’inspiration qui sauront vous enthousiasmer par rapport aux carrières dans les STIM.

Image sur laquelle on peut voir un montage d'images graphiques de couvertures de livres et de titres de podcasts
Image sur laquelle on peut voir une photo d'une de boîte LEGO
Une photo d'Anjali Wadhera à son bureau

Les premières influences : les casse-têtes et tasses à mesurer

« Quand j’étais petite, j’adorais les casse-têtes et les blocs LEGO. Et c’est ce qui m’a amené à m’intéresser à la résolution de problèmes et à la création. Même en cuisine, j’aimais suivre des recettes en respectant toutes les étapes, mais en modifiant parfois les choses en cours de route pour améliorer le plat ou la pâtisserie que je préparais. Ce sont toutes des compétences clés que je continue à mettre en pratique dans mon travail : regarder les différentes pièces du casse-tête qui ne semblent pas s’emboîter. Il manque parfois des pièces de casse-tête; je dois alors demander à quelqu’un de m’aider à trouver une solution ou de collaborer avec moi. J’ai parfois une idée en tête que je dois formuler " sur papier " (en réalité, c’est plutôt à l’ordinateur en programmant ou en faisant une présentation, en rédigeant un texte ou en créant un graphique), et j’utilise la logique pour résoudre les problèmes qui surgissent lorsque j’essaie de trouver une solution. »

 - Anjali Wadhera, chercheuse dans le domaine des réseaux intelligents, CanmetÉNERGIE-Varennes

 
Image sur laquelle on peut voir une photo de la scientifique avec en surimpression le texte « Choix de Jade Bergeron, chimiste : l’émission de radio Rien ne se perd, rien ne se crée ».

« Rien ne se perd, rien se crée est une émission radio scientifique qui présente une foule de chroniques et contenu scientifique. L’équipe compte de nombreuses femmes scientifiques de divers domaines et sont d’excellentes vulgarisatrices. Je crois qu’une vulgarisation actuelle et accessible portant sur des sujets intéressants est une bonne porte d’entrée pour tous vers les sciences. »

 - Jade Bergeron, Chimiste à la Commission géologique du Canada 

 
Image sur laquelle on peut voir une photo de la couverture du livre 'Stratégies de réussite pour les femmes en sciences'

Success Strategies for Women in Science

(Stratégies de réussite pour les femmes en sciences)

« J’ai récemment commencé à relire un livre que je recommanderais aux scientifiques en début de carrière ou aux scientifiques en devenir, à partir de la fin de l’école secondaire. Comme il y a de plus en plus de femmes dans les domaines des STIM, nous pouvons faire face à des défis uniques pendant nos études mais aussi plus tard, au cours de notre carrière. J’aime bien ce livre parce qu’il présente une série de sujets et de points de vue de plusieurs modèles féminins dans différents domaines. On peut tirer des enseignements de leurs difficultés et apprendre de leurs choix et de leurs réussites. Il m’a aidé à franchir le cap des études supérieures et à concilier travail et vie personnelle, lorsque je fondais une famille; je le recommanderais certainement aux scientifiques en herbe qui commencent à penser à l’université et qui entament leur première carrière dans les STIM. »

 - Lynn Dafoe, Ph.D., scientifique à la Commission géologique du Canada, région de l’Atlantique

 
Image sur laquelle on peut voir l’image graphique : « Ologies »

Ologies

« Je recommande le balado Ologies. Il est animé par une communicatrice scientifique qui rencontre un différent spécialiste (ou « ologue », d’où le titre du balado) dans le cadre de chaque épisode. Les sujets sont très variés (histoire naturelle, physiologie humaine, mécanique, histoire, espace et alimentation) et les personnes invitées ont des métiers et des domaines d’études très variés. On trouve des épisodes adaptés sur leur site Web pour un public plus jeune. »

 - Charlene Lloyd, Centre de foresterie du Pacifique, technicienne de soutien scientifique

 
Image sur laquelle on peut voir une photo de la scientifique avec en surimpression le texte « Choix de Prachee Misra, chercheuse scientifique : Les figures de l’ombre ».

La scientifique Prachee Misra, à propos du film Les figures de l’ombre : « Contre toute attente, ces mathématiciennes afro-américaines de la NASA ont résisté à l’oppression et ont apporté des contributions révolutionnaires au succès des missions spatiales.

 - Prachee Misra, chercheuse scientifique, CanmetÉNERGIE 

 
Image sur laquelle on peut voir une photo des arbres avec en surimpression le texte « La vie sociale des forêts »

The Social Life of Forests (La vie sociale des forêts)

 « C’est une lecture étonnante sur le travail accompli par Suzanne Simard. Une femme incontournable dans les STIM. L’article du New York Times Magazine : The Social Life of Forests traite des recherches de Suzanne Simard, professeure d’écologie forestière à l’Université de la Colombie-Britannique, sur les relations entre les réseaux de champignons mycorhiziens et les arbres d’une forêt. »

 - Kate Van Rooyen, technicienne forestière, Centre de foresterie de l’Atlantique

 
Image sur laquelle on peut voir la photo de la scientifique et qui porte la mention « Choix de Nicole Heshka, chercheuse scientifique : la chaîne YouTube de l’ingénieur Mark Rober ».

« J’aime la chaîne YouTube de l’ingénieur Mark Rober qui utilise des vidéos amusantes pour expliquer des concepts de STIM. Enfant, j’étais curieuse de savoir comment les choses fonctionnent et ses vidéos stimulent la curiosité, surtout chez les enfants. »

 - Nicole Heshka, chercheuse scientifique 

 
Image sur laquelle on peut voir la photo de Le guide des galets de Nouvelle-Écosse

The Nova Scotia Pebble Guide

(Le guide des galets de Nouvelle-Écosse)

 « Une magnifique introduction à la géologie. Et les plages – qu’elles soient au bord de l’océan, d’une rivière ou d’un lac – regorgent de galets à examiner. Ce qui ne cesse de me surprendre, c’est que chaque galet a son histoire. S’est-il formé à partir de lave, ou de sédiments dans un cours d’eau ou de créatures vivant en eau chaude? Ou a-t-il eu de nombreuses " vies "? Était-il, au départ, du granite qui, après une longue période d’érosion formant des sédiments, sous l’effet de la chaleur et de la pression, s’est transformé en ardoise? Ce guide permet aussi de découvrir la gamme des milieux (volcanique lié à la zone de subduction, système fluvial calme, plissement actif et failles dues à la tectonique active, etc.) dans lequel ces galets se sont formés et le temps considérable que cela a pris. »

 - Jennifer Bates, agente de planification scientifique,
Commission géologique du Canada, région de l’Atlantique

 
Image de l’ingénieure avec en surimpression le texte « Choix de Cloribel Santiago Flores, technologue de recherche en génie : Interstellaire »

« Le film Interstellaire montre vraiment le pouvoir de la résilience, de la créativité et de l’espoir d’un avenir meilleur, et même si nous ne pouvons pas l’imaginer complètement, nous pouvons le façonner grâce à la recherche. »

 - Cloribel Santiago Flores, technologue de recherche en génie, CanmetÉNERGIE Devon

 
Image sur laquelle on peut voir l’image de Radiolab avec le text « Dinopocalypse Redux »

Inspiration numérique

« J’adore ces deux épisodes balado et je les partage souvent avec mes élèves! Le premier, Dinopocalypse Redux | Radiolab, traite des dinosaures ET de l’espace – quoi de mieux! Cet épisode est fascinant et comporte des faits scientifiques relativement actuels, donc un peu plus de pointe. En général, je donnerais une médaille d’or au balado de Radiolab pour la communication scientifique. »

« J’aime bien ce deuxième balado, parce qu’il est produit par National Geographic et qu’il est lié au travail que nous faisons à la Commission géologique du Canada – région de l’Atlantique. Et il comporte un point de vue archéologique avec une histoire humaine. Et, bonus, la scientifique est une femme : Épisode 1 : Digging up Disaster

 - Jenna Higgins, technologue de laboratoire, Commission géologique du Canada, région de l’Atlantique

 
Graphic image of Quirks & Quarks logo

Quirks & Quarks

« J’écoute l’émission hebdomadaire Quirks and Quarks de la CBC depuis que je suis étudiante universitaire de premier cycle et je n’ai jamais raté un seul épisode. Ce ne sont pas tant les épisodes en soi que je trouve importants. C’est que cela me confirmait – et c’est toujours le cas! – que j’avais fait le bon choix de travailler dans le domaine scientifique en écoutant d’autres personnes comme moi. Maintenant, j’écoute cette émission pour me tenir au courant des avancées. Les scientifiques ont une façon différente de voir le monde, de penser – et la patience requise pour mener des recherches qui peuvent prendre des années. L’émission Quirks & Quarks nous plonge dans l’univers des scientifiques et met en lumière le vaste éventail de sujets dans les STIM. »

 - Joanne MacDonald, Ph.D., Centre de foresterie de l’Atlantique

 
Image sur laquelle on peut la couverture du livre « Le Magic School Bus »

Des mots et des livres qui stimulent les esprits

« Ma belle-fille a 6 ans et veut devenir astronaute. Les livres que nous lisons donnent lieu à des discussions intéressantes sur le fonctionnement de notre monde et de l’univers, la vie d’une scientifique et le métier qu’elle souhaite exercer quand elle sera grande. Nous écoutons ensemble les livres audio du Magic School Bus de notre bibliothèque de quartier. Et pour ce qui est des livres en version papier, nos préférés en ce moment (ceux qui sont liés aux STIM) sont The Darkest Dark (Plus noir que la nuit) de Chris Hadfield, Zog and the Flying Doctors de Julia Donaldson et The Mysteries of the Universe de Will Gator. »

 - Karen Douglas, spécialiste des sciences physiques en géosciences marines, Commission géologique du Canada, région du Pacifique

 
Image sur laquelle on peut voir l’image de la couverture du magazine Scientific American, 1968

Scientific American Magazine

« C’est un article paru dans Scientific American en 1968 qui est à la source de mon engouement pour la tectonique des plaques. Je vous recommande un article plus récent : Kid of the Year 2020. Il s’agit d’une jeune fille de 15 ans qui a déjà une grande influence sur la science. L’article est accompagné d’un court vidéoclip. Les femmes et les hommes font des découvertes et le fait de voir des femmes dans des rôles actifs réorganise les hypothèses. Il existe nombre d’articles sur ce travail. »

 - Kristin Rohr, Commission géologique du Canada, région du Pacifique, géophysicienne-chercheuse à la retraite

 
Image sur laquelle on peut voir une photo de l’ingénieure avec en surimpression le texte « Choix de Maria Middelveen, ingénieure de recherche : Les stupéfiants ».

« Je recommande l’émission de télévision Les stupéfiants, car elle permet de faire des liens entre la réalité et l’exploration scientifique. Elle nous pousse à remettre en question ce que nous voyons en ligne et dans le monde qui nous entoure. »

 - Maria Middelveen, ingénieure de recherche, CanmetÉNERGIE, Ottawa

 
Image sur laquelle on peut voir une photo de la couverture du livre : « Une nature étonnante »

Amazing Nature

« Ce qui m’a le plus inspirée dans mon enfance était le Guinness Book of Amazing Nature – j’ai reçu ce livre en cadeau et j’aime encore le lire et le feuilleter! Il regorge d’histoires et de faits incroyables sur la météorologie, la géologie, la génétique, l’entomologie, la bactériologie et bien d’autres domaines d’exploration scientifique tout aussi fascinants les uns que les autres. Il est incroyable que tous ces domaines soient interreliés. »

 - Brandi Kelly, technologue de recherche – analyse normalisée, CanmetÉNERGIE Devon (Alberta)

 
Image sur laquelle on peut voir la photo d’une femme et qui porte la mention « Choix de Jina MacEachern, directrice : The Expanse ».

« La série The Expanse compte une distribution impressionnante et diversifiée de femmes à des postes à responsabilité liés aux STIM, comme ingénieure ou pilote d’astronef, auxquelles les filles peuvent s’identifier L’avenir a besoin de toutes! »

 - Jina MacEachern, Centre de cartographie et d’observation

 
Image sur laquelle on peut voir une photo du titre du programme radio « Conférences Massey sur CBC »

Conférences Massey sur CBC

 « J’ai été vraiment inspirée par les conférences Ursula Franklin Massey de 1989, qui ont récemment été rediffusées à l’émission Ideas de la CBC. Ursula Franklin Massey était une universitaire, une féministe et une pacifiste. »

 - Dawn Kellet, Ph. D., scientifique à la Commission géologique du Canada, région de l’Atlantique

Report a problem on this page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :