Language selection

Recherche

Articles

Étudier les feux dans les milieux humides pour améliorer les prévisions sur la qualité de l’air et la comptabilisation du carbone

Quand on pense aux feux de forêt, on imagine habituellement une forêt en flammes. Pourtant, dans la forêt boréale du Canada, jusqu’à un tiers de la superficie brûlée peut être composée de milieux humides, y compris de tourbières – aussi appelées fondrières – et de marécages.

Mots clés :

Pages

Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :