Language selection

Recherche

Arctique

Surveillance de l’activité sismique dans le Nord canadien

La région du sud-ouest de l’Arctique canadien présente un intérêt particulier pour les scientifiques qui étudient les rôles interdépendants de l’activité sismique, des changements climatiques et de l’érosion côtière. Andrew Schaeffer, chercheur en ressources naturelles, s’est récemment rendu dans les Territoires du Nord-Ouest pour effectuer l’entretien de quatre stations sismiques et en installer une nouvelle. Veuillez cliquer sur les images pour les agrandir.

Mots clés :

Repousser nos limites extérieures : La demande de 2019 du Canada aux Nations Unies concernant le plateau continental dans l’océan Arctique

L’océan Arctique est une partie immense, froide, isolée et tout à fait fascinante de l’hémisphère Nord. À des milliers de mètres sous sa surface se trouve le prolongement de notre pays appelé le plateau continental. Et maintenant, d’après une énorme quantité de données géoscientifiques sur les fonds marins, il serait possible d’ajouter 1,2 million de kilomètres carrés à la superficie territoriale de 9,98 millions de km2 du Canada.

Mots clés :

La découverte de microfossiles remontant à un MILLIARD d’années (Demandez à RNCan)

En 2014, pendant une expédition de cartographie géologique dans l’ouest de l’Arctique canadien, le chercheur Rob Rainbird a prélevé des échantillons contenant des microfossiles d’une espèce de champignon dont l’existence remonte à un milliard d’années environ. Tom Skulski, un collègue de Rob, se joint à nous pour discuter du travail qui se fait dans l’Arctique, ainsi que de l’importance de la découverte des microfossiles.

Mots clés :

Science dans le Grand Nord

Dans cet épisode de Demandez à RNCan, Daniel Lebel de la commission géologique du Canada discute de la recherche qui se fait dans le Grand Nord à bord de brise-glaces à la Garde côtière canadienne pour cartographier le fond de l’océan Arctique.

Mots clés :

L’étude du pergélisol dans l’Arctique canadien (Petites tranches de science)

Stephen Wolfe et Peter Morses, deux spécialistes du pergélisol, sont allés dans l’ouest de l’Arctique canadien pour observer l’état du pergélisol le long de l’autoroute qui relie Inuvik et Tuktoyaktuk. À cause du pergélisol, il faut entretenir constamment l’autoroute pour qu’elle demeure sécuritaire. Stephen nous explique les études géologiques effectuées par lui et Peter afin de mieux comprendre l’état du pergélisol.

Mots clés :

Pages