La forêt boréale

Transcription

Gord Miller: Mon nom est Gord Miller. Je suis directeur général au Service canadien des forêts.

 

Le Service canadien des forêts existe depuis plus d’un siècle. Depuis ses débuts, l’essentiel de ses efforts de recherche, des recherches surtout à caractère scientifique, ont porté principalement sur la forêt boréale.

Il s’agit d’un écosystème qui a été très bien étudié. Et encore plus analysé que les autres écosystèmes de la planète. La forêt boréale a été créée lors du retrait des glaciers à la fin de la dernière période glaciaire et de la migration des arbres vers le Nord.

La forêt boréale est circumpolaire. Présente au Canada, en Alaska, en Russie et en Scandinavie, elle couvre également une partie de la Mongolie.

La forêt boréale est la plus vaste forêt du Canada. Elle s’étend de Terre-Neuve-et-Labrador jusqu’au nord-est de la Colombie-Britannique.

La forêt boréale du Canada représente de 20 à 30 % environ de sa superficie à l’échelle du globe. Cependant il existe diverses définitions de la notion « boréale ». Ainsi, les pourcentages varient quelque peu. Nous travaillons à l'échelle internationale à mettre au point certaines définitions communes, et à établir ensemble des façons de mesurer les choses. Les pays proposent diverses définitions pour les écosystèmes et utilisent différents types de mesure. Et ainsi, nous travaillons à l'échelle mondiale pour élaborer certaines normes qui, nous l'espérons, pourront être respectées par tous les pays.

La forêt boréale est l'un des écosystèmes les plus vastes de la planète.

Elle nous offre de nombreux services environnementaux que nous avons tenus pour acquis au fil des ans.

Elle offre des possibilités économiques. Elle est, pour de nombreux peuples, une source de valeurs spirituelles.

Elle nous donne de l'air pur, de l'eau salubre et offre un habitat à de nombreuses espèces sauvages.

Au Canada, de nombreuses collectivités vivent dans la forêt boréale. Les citoyens de ces collectivités en tirent un gagne-pain et des loisirs, ainsi que de nombreux autres avantages.

Cette forêt est également importante pour les peuples autochtones. Au Canada, quatre-vingts (80 %) des peuples autochtones vivent dans la forêt. Et la majorité de ces personnes résident dans la forêt boréale.

Ces collectivités dépendent étroitement de cette forêt et en tirent leurs valeurs spirituelles. Les collectivités autochtones et non autochtones en sont venues à compter sur la forêt boréale pour de nombreuses questions culturelles.

La forêt boréale est le fondement d’une grande quantité de ressources pour l'industrie au Canada. Elle est la source principale d’approvisionnement en fibres des usines de pâtes et papier et des usines de sciage. Elle est aussi la toile de fond de nombreuses activités touristiques, la chasse et la pêche ainsi que la randonnée, qui sont valorisées par de nombreuses personnes partout dans le monde.

Je pense qu’il est important de se rappeler que le Canada compte plus de 400 millions d’hectares de forêt. Et seulement moins de la moitié de 1 % de cette forêt est récoltée annuellement.

Les perturbations naturelles affectent une superficie environ cinq fois plus grande de forêts canadiennes que ne le font les activités de récolte.

Le système de réglementation de l'aménagement forestier au Canada est l'un des plus rigoureux au monde. Certaines études se sont effectivement penchées sur la façon dont les politiques canadiennes se comparent à celles des autres pays. Et, elles ont conclu que le système de réglementation au Canada est équivalent ou supérieur à celui de la majorité des autres pays.

Depuis plusieurs décennies, le Service canadien des forêts est considéré comme l'un des chefs de file mondiaux de la recherche en foresterie. Et nous comptons certainement de nombreux chercheurs de renommée internationale. Je pense que le Canada a bien des raisons d’être fier du travail réalisé à ce jour. On nous perçoit comme un chef de file dans de nombreux domaines de l'aménagement forestier. En fait, d’autres pays viennent observer comment nous faisons les choses, nos pratiques forestières et la façon dont nous gérons les incendies de forêt et ce type de considération.

Au cours des dernières décennies, la recherche scientifique menée par le Service canadien des forêts a donné des résultats qui sont utilisés par les décideurs et les gestionnaires des ressources, de façon à ce que les pratiques forestières et l’aménagement forestier au Canada soient en grande partie fondés sur la science.