Changements climatiques

Transcription

Werner Kurz : Le Canada possède environ 10 % de toutes les forêts du globe.Les trois quarts de nos forêts sont constitués de forêts boréales et nous avons la responsabilité de comprendre comment ce type de forêt contribue au cycle de carbone mondial sur le plan de l’échange de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

La recherche que nous effectuons avec le Service canadien des forêts, les provinces et même avec d’autres pays, vise à quantifier la contribution des forêts du Canada au cycle de carbone mondial.

Une des différences entre une forêt aménagée et une forêt naturelle est le fait que dans cette dernière, les arbres captent le carbone de l’atmosphère et le recyclent vers l’atmosphère par le biais de la décomposition et des feux de forêt.

Dans une forêt aménagée, nous prélevons le bois et le carbone pour répondre aux besoins de la société. Les forêts aménagées ont tendance à entreposer moins de carbone que les forêts naturelles, mais puisqu’il s’agit généralement de forêts plus jeunes, elles captent beaucoup plus de carbone de l’atmosphère.

Certaines personnes affirment qu’il faut conserver les forêts afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.Le problème avec cette argumentation c’est qu’à moins de diminuer les besoins en bois, en fibres et en énergie de la société, ces besoins devront être comblés par d’autres moyens. Cela veut dire qu’il faudra trouver ailleurs ces produits ou utiliser des produits de substitution comme l’aluminium, l’acier et le béton pour répondre à nos besoins et ces produits sont tous associés à des émissions élevées de combustibles fossiles.

Le Canada a une longue expérience de l’aménagement durable des forêts, et il appert que les objectifs de l’aménagement forestier durable sont généralement compatibles avec ceux d’une bonne gestion du carbone.

Nous avons la possibilité, grâce à l’aménagement durable des forêts, d’augmenter les puits et de réduire les sources. Nous devons examiner les façons dont nous pourrions élaborer des stratégies d’atténuation des changements climatiques mondiaux par l’entremise de l’aménagement de nos forêts.

Un des objectifs de l’aménagement forestier durable est d’arriver à équilibrer en une même année la quantité d’arbres récoltés et la quantité d’arbres qui repoussent.

Une forêt aménagée de façon durable peut contenir des stocks de carbone stables tout en fournissant, année après année, de l’énergie, des fibres et du bois pour répondre aux besoins de la société. Voilà comment, à long terme, nous tirerons les plus grandsa avantages en matière d’atténuation.