Indicateur : Superficie exploitée

La superficie de forêt exploitée chaque année fait l’objet de surveillance, car l’on veut s’assurer du degré durable à long terme de l’activité industrielle dans les forêts du Canada. En 2016, environ 767 000 ha de forêt ont été récoltés.

  • Il s’agit d’une baisse de 1,7 % par rapport à 2015, où 780 000 ha ont été récoltés. De plus, ce nombre est bien en deçà de la superficie moyenne exploitée entre 1995 et 2005, soit un million d’hectares par année.
  • Cette baisse s’explique en grande partie par une diminution de la superficie de terres forestières publiques exploitées, principalement en Colombie-Britannique, où on a limité la coupe dans les régions touchées par le dendroctone du pin ponderosa.

La superficie exploitée chaque année représente moins de la moitié de 1 % des 347 millions d’hectares de forêt canadienne, ce qui constitue une proportion considérablement plus faible que celle des superficies endommagées par les insectes et les feux.

Superficie forestière exploitée sur des terres privées et publiques au Canada, de 2006 à 2016

{Text}

 
Données du graphique
Le tableau présente la superficie forestière exploitée en hectare sur les terres privées et publiques par année entre 2006 et 2016.
Année Terres publiques provinciales
(en hectare)
Terres privées
(en hectare)
2006 731 643 102 394
2007 691 634 102 158
2008 595,115 97 692
2009 536 359 75 654
2010 612 046 76 014
2011 614 661 61 308
2012 651 569 59 508
2013 672 421 73 189
2014 640 660 73 671
2015 702 317 75 722
2016 690 980 75 525

Pourquoi cet indicateur est-il important?

  • La récolte commerciale de bois est l’un des indicateurs de l’activité industrielle du secteur forestier.
  • L'exploitation forestière sur des terres publiques, qui constitue la principale source de bois récolté à des fins commerciales, est réglementée, ce qui permet d’assurer la durabilité de l’approvisionnement en bois.

Quelles sont les perspectives?

  • La superficie exploitée varie en fonction de la demande en produits forestiers canadiens et des changements que les aménagistes forestiers apportent à leurs objectifs d’aménagement.
  • La demande en produits de bois canadiens devrait demeurer élevée à court terme, alors que les mises en chantier et les dépenses liées aux réparations et aux rénovations aux États-Unis augmentent et que les exportations à l’étranger, particulièrement en Asie, sont à la hausse.
  • La proportion de la superficie de forêt exploitée devrait toutefois rester en deçà des proportions d’avant la récession.

À quels cadres de production de rapports cet indicateur contribue-t-il?

 
Sources et renseignements
  • Base de données nationale sur les forêts. Récolte, Tableau 5.2, Superficie récoltée par juridiction, tenure, aménagement et méthode de récolte (document consulté le 3 juillet 2018)
    • Les données comprennent les terres forestières privées et provinciales faisant l’objet des méthodes de récolte suivantes : équienne (coupe à blanc), inéquienne (coupe sélective) et éclaircie commerciale.
    • Le tableau ne montre pas les terres fédérales, parce qu’il est impossible de représenter leur petite superficie à l’échelle donnée.