Indicateur : Insectes des arbres forestiers

En 2015, 17,6 millions d’hectares de forêt ont été endommagés par des insectes au Canada.

  • Cela constitue une baisse de 13 % de la superficie endommagée par rapport à l’année précédente.
  • La forte augmentation de l’ampleur de l’infestation de la tordeuse des bourgeons de l’épinette au Québec a été largement compensée par la diminution de la superficie touchée par les défoliateurs du tremble en Alberta et en Colombie-Britannique.
  • La zone touchée par les scolytes continue de diminuer dans l’ensemble.

Les insectes défoliateurs peuvent affaiblir et même tuer des arbres sains, tandis que les scolytes attaquent souvent les arbres qui sont déjà éprouvés. Surveiller les tendances des deux groupes d’insectes permet aux chercheurs et aux gestionnaires de la forêt de mesurer l’impact de ces insectes sur l’approvisionnement en bois et sur la santé de la forêt.

Insectes défoliateurs

  • En 2015, l’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette a continué à se répandre jusqu’à pratiquement doubler sa portée pour atteindre 6,7 millions d’hectares.
  • La même année, les populations de livrées des forêts et d’un cortège de défoliateurs du tremble ont diminué sensiblement dans l’Ouest canadien.
Superficies forestière qui contient des arbres défoliés par trois insectes au Canada, de 2005 à 2015
Le graphique montre les superficies forestières perturbées (en hectare) par la tordeuse occidentale de l’épinette, la livrée des forêts et la tordeuse des bourgeons de l’épinette par année entre 2005-2015.
Données du graphique
Le graphique montre les zones forestières perturbées (en hectare) par la tordeuse occidentale de l’épinette, la livrée des forêts et la tordeuse des bourgeons de l’épinette entre 2005–2015.
Year Tordeuse occidentale de l'épinette Livrée des forêts Tordeuse des bourgeons de l'épinette
2005 463 962 3 160 818 721 471
2006 776 907 5 564 624 1 105 221
2007 865 023 2 210 536 1 350 369
2008 804 711 1 557 943 876 115
2009 796 904 154 243 831 937
2010 503 014 220 651 1 510 074
2011 623 426 594 647 1 492 829
2012 456 745 729 874 1 792 062
2013 128 037 7 464 898 2 777 998
2014 44 608 5 907 787 3 533 643
2015 9 135 5 199 101 6 726 007

Scolytes

  • Les populations de dendroctone du pin ponderosa en Colombie-Britannique continuent de décliner.
  • Le dendroctone du pin ponderosa continue d’être très répandu dans les forêts de pins de l’Alberta. Les populations varient en fonction de la région, et le dendroctone continue sa progression vers l’est.
  • Les populations du scolyte du sapin et du dendroctone de l’épinette sont plutôt élevées en Colombie Britannique, le scolyte du sapin touchant 2,3 millions d’hectares et le dendroctone de l’épinette, 194 000 hectares en 2015.
Superficies forestières touchées par le dendroctone du pin ponderosa en Canada, de 2005 à 2015
Le graphique montre l’évolution de la superficie forestière (en hectare), qui chaque année entre 2005 et 2015, a été attaquée par le dendroctone du pin ponderosa en Colombie-Britannique.
Données du graphique
Le tableau présente l’évolution de la zone forestière (en hectare), qui chaque année entre 2005 et 2015, a été perturbée par le dendroctone du pin ponderosa en Canada.
Année Superficie perturbée (en hectare)
2005 8 736 068
2006 9 243 408
2007 10 051 919
2008 7 841 993
2009 8 953 441
2010 6 251 586
2011 4 624 907
2012 3 016 228
2013 2 973 935
2014 2 208 687
2015 1 447 954

Pourquoi cet indicateur est-il important?

  • Les insectes représentent l’un des plus importants agents de perturbation des forêts du Canada.
  • Leur façon de se nourrir peut tuer les arbres directement ou réduire sensiblement leur santé et leur productivité.
  • Étant donné que les populations d’insectes sont sensibles tant aux températures moyennes qu’extrêmes, ils constituent des indicateurs importants des changements climatiques dans les écosystèmes forestiers.

Quelles sont les perspectives?

  • L’infestation de tordeuse des bourgeons de l’épinette au Québec devrait augmenter et se répandre dans d’autres régions en Ontario, au Nouveau-Brunswick et dans le reste du Canada atlantique.
  • La présence du dendroctone du pin ponderosa continue de croître en Alberta, et sa progression vers l’est, en Saskatchewan et plus loin encore, demeure préoccupante.
  • L’étendue et la gravité de l’infestation du dendroctone de l’épinette en Colombie-Britannique devraient continuer d’augmenter.
Sources
Remarques
  • La superficie touchée par les insectes défoliateurs n’inclut que les zones avec mortalité des arbres et de la défoliation allant de modérée à grave. La défoliation ne mène pas toujours à de la mortalité. Par exemple, des groupes d’arbres souffrant de défoliation modérée se rétablissent souvent, et il est possible que leur croissance n’en soit pas très affectée.
  • La défoliation est cartographiée en fonction des espèces d’insectes, et une zone donnée peut être touchée par plusieurs espèces à la fois. Il peut s’ensuivre une comptabilisation en double ou en triple des zones touchées par plusieurs espèces d’insectes, ce qui accroît l’étendue de la superficie défoliée totale.