Infographies

Terres arborees au Canada

Version textuelle

Qu’est-ce qu’une terre arborée? Une terre est classée comme « arborée » lorsqu’au moins 10 % de sa surface est couverte par des arbres. Notez qu’une terre étant temporairement dépourvue d’arbres en raison de perturbations récentes, comme des feux de forêt ou l’exploitation forestière, n’est pas indiquée comme étant une terre arborée sur cette carte.

Sources et renseignements

Beaudoin, A., Bernier, P.Y., et coll. 2017. Species composition, forest properties and land cover types across Canada’s forests at 250m resolution for 2001 and 2011. Ressources naturelles Canada — Service canadien des forêts, Centre de foresterie des Laurentides, Québec, Canada. (consulté le 19 février 2018).

Les forêts du Canada en chiffres

Version textuelle

Graphique 1. Les forêts du Canada en chiffres. Le Canada possède 347 069 000 hectares de terres forestières.

Graphique 2. Quelle superficie la forêt couvre-t-elle au Canada? Qui possède ces forêts? Infographie montrant la superficie du Canada couverte par des forêts, composée d’un graphique circulaire tricolore représentant : (1) 10 % de superficie en eau douce; (2) 38 % de superficie forestière et (3) 52 % de superficie non forestière Le segment de la superficie forestière du graphique est divisé en fonction des propriétaires des forêts du Canada : (1) le gouvernement provincial 76,6 %; (2) le gouvernement territorial 12,9 %; (3) le secteur privé 6,2 %; (4) les communautés autochtones 2,0 %; (5) le gouvernement fédéral 1,6 %; (6) le gouvernement municipal 0,3 % et (7) autre 0,4 %.

Graphique 3. Quelle est la principale cause de perturbations dans les forêts du Canada? Graphique en forme de rectangle montrant le pourcentage de perturbations forestières causées par les insectes, les feux, la récolte et la déforestation. La zone couverte par le rectangle représente la superficie forestière du Canada (347 069 000 hectares), et quatre sections de couleurs différentes le long du côté gauche du rectangle représentent les zones de perturbation. Les sections représentent (1) 4,5 % ou 15 489 117 hectares endommagés par les insectes en 2016; (2) moins de 1 %, soit 3 371 833 hectares brûlés en 2017; (3) moins de 0,5 % ou 766 659 hectares récoltés en 2016 et (4) moins de 0,01 % ou 37 000 hectares déboisés en 2016. Quatre icônes aux couleurs correspondant aux sections du diagramme circulaire sont illustrées avec les statistiques, y compris un dendroctone pour les dommages causés par les insectes, une flamme pour le feu, une pile de billots pour la récolte et une grange, un silo et un champ cultivé pour la déforestation.

Graphique 4. Une série de trois icônes présentées avec des statistiques représentant les avantages au sein de l’industrie forestière : (1) un carré avec un symbole de dollar symbolisant les contributions de l’industrie forestière, de l’ordre de 24,6 milliards de dollars, au produit intérieur brut du Canada en 2017; (2) 3 personnes avec une femme à l’avant symbolisant l’emploi direct de 209 940 personnes en 2017; et (3) une personne debout à côté d’un arbre symbolisant que 6 % des personnes employées dans l’industrie forestière en 2016 étaient autochtones.

Graphique 5. Au sein de quels secteurs d’activité de l’industrie forestière les gens travaillent-ils? Infographie montrant où travaillent les gens dans l’industrie forestière, composée d’un graphique circulaire comportant quatre sections : (1) 48 % dans la fabrication de produits en bois; (2) 28 % dans la fabrication de papier; (3) 17 % dans la foresterie et l’exploitation forestière et (4) dans les activités de soutien à la foresterie.

Graphique 6. Les femmes dans l’industrie forestière. Infographie représentant les femmes dans l’industrie forestière en 2016 et composée de l’icône d’une femme avec la statistique suivante : (1) les femmes comptent pour 17 % des personnes employées dans l’industrie forestière Le graphique se divise ensuite en deux icônes de femmes montrant que, parmi la population de femmes employées dans la foresterie, (1) 23 % des femmes travaillaient dans la forêt — dans l’exploitation forestière, la foresterie et les activités de soutien à la foresterie, représentées par l’icône d’une femme portant un casque protecteur et des lunettes de protection; (2) 77 % des femmes travaillaient dans la fabrication de produits du bois et dans l’industrie des pâtes et papiers, représentées par l’icône d’une femme tenant une clé et portant un casque protecteur et des protège-oreilles.

Graphique 7. Quels types de forêts trouve-t-on au Canada? Infographie composée d’un graphique à barres avec l’icône d’une ou deux essences au-dessus de chaque barre pour représenter les pourcentages des types de forêts au Canada, comprenant : (1) 68 % de conifères, représentés par l’icône d’une épinette; (2) 16 % de bois mixtes, représentés par l’icône d’un sapin et d’un tremble; (3) 11 % de latifoliés, représentés par l’icône d’un bouleau; et (4) 6 % temporairement non arborées, représentées par un onglet brûlé à côté d’un semis.

Graphique 8. Série de 5 icônes présentées avec des statistiques relatives aux forêts canadiennes : (1) l’essence la plus commune au Canada est l’épinette noire, représentée par l’icône d’une épinette noire; (2) 2/3 de toutes les essences au Canada se trouvent dans les écosystèmes forestiers, représentés par l’icône d’une morille; (3) plus de 1 000 espèces d’invertébrés peuvent se trouver dans un seul mètre carré de sol forestier, représentés par un mille-pattes; (4) plus de 615 millions de semis ont été plantés dans les forêts du Canada en 2016, représentés par l’icône de semis de conifère; et (5) 49 % des forêts du Canada étaient certifiées en 2017, représentées par l’icône d’un crochet dans une case.

Sources et renseignements

Certification Canada. Statistiques canadiennes. (document consulté le 10 mai 2018)

  • Le Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada établit la superficie nette certifiée au Canada selon les normes en matière d’aménagement durable des forêts (sans double certification) avec les données de la fin de 2017.

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. 2012. FRA 2015: Termes et définitions. Document de travail de l’évaluation des ressources forestières 180. Rome, Italie.

  • Le terme « forêt » et d’autres termes sont définis dans FRA 2015 : Termes et définitions.

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. 2014. Évaluation des ressources forestières mondiales 2015 — rapport national : Canada. Rome, Italie.

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Portail d’information sur les sols — Biodiversité — Des faits et des chiffres. (document consulté le 16 avril 2018)

Mosquin, T., Whiting, P., et coll. 1995. La biodiversité du Canada : état actuel, avantages économiques, coûts de conservation et besoins non satisfaits. Ottawa, Ontario. Centre canadien de la biodiversité, Musée canadien de la nature.

  • La proportion d’espèces canadiennes vivant dans des écosystèmes forestiers comprend tous les groupes d’espèces (p. ex., les vertébrés, les invertébrés, les plantes et les champignons). Une espèce y figure si elle passe au moins une partie de son cycle de vie dans un écosystème forestier.

Inventaire forestier national. Rapports statistiques normalisés, Tableau 4.0, Superficie (1 000 ha) de terres forestières et non forestières au Canada. (document consulté le 10 avril 2018)

  • L’estimation de base de la superficie forestière au Canada est tirée du rapport de l’Inventaire forestier national que l’on peut consulter à l’adresse indiquée ci-dessus.
  • L’estimation de la superficie forestière actuelle (2015) a été calculée à partir de l’estimation de base de l’Inventaire forestier national modifiée en fonction des augmentations (boisement) et diminutions (déboisement) connues de la superficie forestière qui se sont produites depuis que les données de référence de l’Inventaire forestier national ont été collectées. Ces ajustements sont décrits dans le rapport national que le Canada a soumis à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour l’Évaluation des ressources forestières mondiales 2015.

Inventaire forestier national. Rapports statistiques normalisés, Tableau 12.0, Superficie (1 000 ha) de terres forestières selon la tenure au Canada. (document consulté le 1er novembre 2017)

Base de données nationale sur les forêts. Incendies de forêt. (document consulté le 3 juillet 2018)

Base de données nationale sur les forêts. Insectes forestiers, Tableau 4.1, Superficie de défoliation modérée à grave (y compris la mortalité des arbres due aux scolytes) par insectes. (document consulté le 3 juillet 2018)

Base de données nationale sur les forêts. Récolte, Tableau 5.2, Superficie récoltée par juridiction, tenure, aménagement et méthode de récolte. (document consulté le 3 juillet 2018)

  • Les données comprennent des terres forestières fédérales, provinciales et privées

Base de données nationale sur les forêts. Régénération, Tableau 6.2.1, Nombre de semis plantés par juridiction, tenure et groupe d’espèces. (document consulté le 3 juillet 2018)

Statistique Canada. Tableaux CANSIM 379-0031, 329-0077 et 329-0074. (document consulté le 11 avril 2018)

  • Les calculs du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada relatifs au PIB nominal de 2017 sont basés sur les tableaux de Statistique Canada 379-0031, 329-0077 et 329-0074 : PIB mesuré selon les prix constants de 2007, et déflateurs estimatifs des prix de l’industrie.
  • Le PIB est une mesure de la production économique instaurée à l’intérieur des limites géographiques du Canada. Le PIB nominal est exprimé en dollars courants. Les dollars courants sont utilisés dans l’expression de la valeur de production d’une année donnée.

Statistique Canada. Tableau CANSIM 383-0031 : Statistiques du travail conformes au Système de comptabilité nationale (SCN) par province et territoire, selon la catégorie d’emploi et le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN). (document consulté le 23 mai 2018)

Statistique Canada. Recensement de la population de 2016 (extraction spéciale, 20 avril 2018).

  • Les calculs du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada sont basés sur les données du Recensement de la population de 2016 de Statistique Canada.
  • Données sur l’emploi tirées du Recensement de la population de 2016 de Statistique Canada :
    • Ces valeurs correspondent au nombre de personnes « occupées » et non au nombre de personnes « actives », ces dernières comprenant les personnes « en chômage ».
    • Le terme « Autochtone » désigne les personnes appartenant aux Premières Nations (Indiens de l’Amérique du Nord), aux Métis ou aux Inuks [Inuits], les personnes inscrites comme Indien ou visées par un traité (c’est-à-dire inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens du Canada), et celles qui sont membres d’une Première Nation ou d’une bande indienne.

Statistique Canada. Tableau 15.6 : Superficie en terre et en eau douce, par province et territoire. (document consulté le 3 juillet 2018)

United Nations Framework Convention on Climate Change. 2002. Report on the conference of the parties on its seventh session, held at Marrakesh from October 29 to November 10, 2001, Addendum, Part Two: Action taken by the conference of the parties, FCCC/ CP/2001/13/Add.1 (21 janvier 2002).

  • Les estimations nationales du déboisement sont établies périodiquement avec la méthode décrite dans le document intitulé Canada’s National Deforestation Monitoring System : System Description. Pour obtenir de plus amples renseignements, voir :

Wells, J., Childs, D., et al. 2014. Boreal birds need half: Maintaining North America’s bird nursery and why it matters. Seattle, WA: Boreal Songbird Initiative; Memphis, TN: Ducks Unlimited Inc.; Stonewall, MB: Ducks Unlimited Canada.

De la planification à la production : les différentes facettes de la chaîne d’approvisionnement forestier

Version textuelle

Graphique représentant les personnes participant à la chaîne d’approvisionnement de biocarburants, de biocomposites et de produits biochimiques hypothétiques provenant de ressources forestières, consistant en (1) la reconnaissance de sites, représentée par un jeune étudiant stagiaire de l’Université de la Colombie-Britannique; (2) la récolte, représentée par un ouvrier forestier de quatrième génération en Ontario; (3) une scierie, représentée par un jeune homme autochtone en Saskatchewan; (4) une usine de pâte à papier, représentée par une femme ingénieure en électricité au Nouveau-Brunswick; (5) la bioraffinerie, représentée par un chercheur au Québec; (6) les composants d’une voiture, représentés par la chaîne d’approvisionnement de la foresterie aboutissant à la représentation graphique d’une voiture.

Sources et renseignements

Références photographiques :

  • Photo de Michael Vela, gracieuseté de l’Université de la Colombie-Britannique.
  • Photo de John Fleming, offerte par John Fleming.
  • Photo de Wade Lariviere par Kelly Lehoux, gracieuseté de NorSask Forest Products Limited Partnership.
  • Photo de Kathy Stull, gracieuseté d'Irving Pulp and Paper.
  • Photo de Minh Tan Ton-That, gracieuseté du Conseil national de recherches du Canada.