Indicateur : Rendement financier

Le rendement financier de l’industrie forestière du Canada s’est amélioré en 2017; il a marqué une cinquième année consécutive de croissance tant à l’égard des bénéfices d’exploitation qu’à l’égard des rendements des capitaux engagés.

  • Les bénéfices d’exploitation ont augmenté de 37,3 % par rapport aux bénéfices de 2016.
  • Le rendement des capitaux engagés a atteint 10,5 % en 2017, ce qui représente une augmentation de 8,6 % depuis 2016.
  • Le rendement financier de l’industrie forestière a bénéficié de l’augmentation des prix des biens de consommation et de la demande élevée pour les produits forestiers phares du Canada.

Les bénéfices d’exploitation et le rendement des capitaux engagés révèlent la compétitivité économique de l’industrie forestière. Les « bénéfices d’exploitation » représentent l’écart entre les revenus d’exploitation et les charges d’exploitation. Le « rendement des capitaux engagés » indique la rentabilité des capitaux engagés dans l’industrie.

Rendement financier de l’industrie forestière canadienne, de 2007 à 2017

{Text}

Données du graphique
Le tableau présente l’évolution annuelle du rendement des capitaux engagés (en pourcentage) ainsi que des bénéfices d’exploitation (en million de dollars) de l'industrie forestière canadienne entre 2007 et 2017.
Année Bénéfices d’exploitation
(en million de dollars)
Rendement des capitaux engagés
(en pourcentage)
2007 -255 -1,1
2008 -734 0,4
2009 -113 1,3
2010 2 073 5,9
2011 1 568 5,5
2012 883 5,0
2013 2 694 5,6
2014 2 697 5,6
2015 3 211 7,1
2016 5 027 8,6
2017 6 905 10,5

Pourquoi cet indicateur est-il important?

  • Un fort rendement financier est essentiel au maintien de la compétitivité économique de l’industrie forestière du Canada.
  • Les bénéfices d’exploitation et le rendement des capitaux engagés sont des indicateurs de la capacité de l’industrie forestière canadienne d’attirer des investissements et de continuer à générer de l’activité économique.

Quelles sont les perspectives?

  • La valeur du dollar canadien devrait rester faible par rapport au dollar américain et ainsi favoriser la compétitivité de l’industrie forestière du pays.
  • L’industrie forestière devra relever plusieurs défis en 2018, dont une pénurie dans l’approvisionnement en fibre de bois (surtout attribuable aux feux de forêt et aux ravageurs forestiers), une baisse de la demande pour certains produits de papier et des différends commerciaux. Tous ces éléments pourraient avoir un effet négatif sur le rendement financier de l’industrie.
  • Des investissements en capital et des acquisitions par des entreprises forestières cotées en bourse et l’amélioration du marché du logement américain pourraient contrebalancer ces défis et stimuler le rendement financier en 2018.
Sources et renseignements
  • Statistique Canada. Éléments du bilan financier trimestriel des entreprises, selon le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN) (extraction spéciale).