Indicateur : Rendement financier

Le rendement financier de l’industrie forestière du Canada s’est amélioré en 2016. Cette amélioration découle principalement de la croissance de la demande sur les marchés du bois, ce qui a fait monter les prix. Elle découle également du faible taux de change du dollar canadien par rapport au dollar américain, ce qui a favorisé tous les exportateurs de produits forestiers.

  • En 2016, les bénéfices d’exploitation ont augmenté de 31,3 % comparativement à 2015.
  • En 2016, le rendement des capitaux engagés a atteint 8,6 % (en hausse par rapport aux 7,1 % de 2015), soit le taux le plus élevé depuis 2009.

Les bénéfices d’exploitation et le rendement des capitaux engagés révèlent la compétitivité économique de l’industrie forestière. Les bénéfices d’exploitation représentent l’écart entre les produits d’exploitation et les charges d’exploitation. Le rendement des capitaux engagés indique la rentabilité des capitaux engagés dans l’industrie.

Rendement financier de l'industrie forestière canadienne, de 2006 à 2016
Le graphique montre l’évolution annuelle du rendement des capitaux engagés (en pourcentage) entre 2006 et 2016 ainsi que l’évolution annuelle des bénéfices d’exploitation en million de dollars par année entre 2006 et 2016.
Données du graphique
Le tableau présente l’évolution annuelle du rendement des capitaux engagés (en pourcentage) entre 2006 et 2016 ainsi que l’évolution annuelle des bénéfices d’exploitation en million de dollars canadiens entre 2006 et 2016.
  Bénéfices d'exploitation
(en million de dollars canadiens)
Rendement des capitaux engagés
(en pourcentage)
2006 1 751 5,8
2007 -171 -1,8
2008 -795 0,4
2009 -129 1,27
2010 2 017 5,9
2011 1 556 5,5
2012 885 5
2013 2 758 5,6
2014 2 697 5,6
2015 3 206 7,1
2016 4 211 8,6

Pourquoi cet indicateur est-il important?

  • Un fort rendement financier est essentiel dans le maintien de la compétitivité économique de l’industrie forestière du Canada.
  • Les bénéfices d’exploitation et le rendement des capitaux engagés sont des indicateurs de la capacité de l’industrie forestière du Canada d’attirer des investissements pour ainsi continuer à générer de l’activité économique.

Quelles sont les perspectives?

  • La faible valeur du dollar canadien devrait favoriser la compétitivité de l’industrie forestière du pays par l’augmentation des exportations.
  • Des bénéfices d’exploitation élevés permettront aux entreprises d’effectuer des investissements et, ainsi, d’améliorer leur efficacité énergétique.
  • La décroissance de la demande devrait faire diminuer les perspectives de revenus dans le sous-secteur du papier d’impression et d’écriture, tandis que le marché de l’habitation en hausse aux États-Unis favorisera les producteurs de bois massif et de panneaux.
Source
  • Statistique Canada. Statistiques financières trimestrielles des entreprises (61-008-X) (extraction spéciale).