Indicateur : Seconde transformation

En 2016, les industries secondaires canadiennes des produits du bois et du papier ont contribué à plus de 6,3 milliards de dollars au produit intérieur brut (PIB) réel. Cela représente une augmentation de 2 % par rapport à 2015, mais tout de même 11 % de moins qu’en 2006.

  • En 2016, la seconde transformation du bois a connu une hausse de 7 % par rapport à 2015, tandis que la seconde transformation du papier a chuté de 2 %.
  • En 2016, la fabrication secondaire a représenté 36 % de la contribution totale des produits forestiers au PIB, tout comme en 2015.

Dans la seconde transformation, on utilise les produits du bois et du papier pour fabriquer des produits intermédiaires et finaux, par exemple des portes et des enveloppes.

Produit intérieur brut des industries primaires et secondaires
des produits du bois et du papier, de 2006 à 2016
Le graphique montre la contribution (en milliard de dollars) des industries primaires et secondaires des produits du bois et du papier au produit intérieur brut par année entre 2006 et 2016.
Données du graphique
Le tableau montre la valeur annuelle rajoutée (en million de dollars canadiens) des industries primaires et secondaires des produits bois entre 2006 et 2016.
Year Produits secondaires du bois Produits secondaires de papier Produits bruts du bois Produits primaires de papier
2006 3 435 3 659 7 135 5 758
2007 3 411 3 482 6 291 5 822
2008 3 157 3 304 5 524 5 362
2009 2 546 3 039 4 635 4 023
2010 2 448 2 998 5 182 4 703
2011 2 587 2 905 5 228 4 525
2012 2 679 3 057 5 446 3 976
2013 2 749 3 175 6 033 3 596
2014 2 744 3 275 6 458 3 741
2015 2 737 3 493 7 034 3 924
2016 2 924 3 422 7 530 3 870

Pourquoi cet indicateur est-il important?

  • En créant des emplois et en générant des revenus, le secteur de la seconde transformation des produits forestiers augmente la contribution de l’industrie forestière à l’économie canadienne.
  • Les produits de la transformation secondaire sont destinés surtout aux marchés intérieurs, plus stables en général que les marchés internationaux où sont écoulés les produits primaires, ce qui atténue les variations des marchés mondiaux.

Quelles sont les perspectives?

  • La demande en produits secondaires du papier devrait rester stable, compte tenu de la croissance soutenue de l’économie nord-américaine.
  • La demande en produits secondaires du bois devrait augmenter à mesure que le marché américain de l’habitation continue de croître.
  • Cependant, les perspectives favorables aux deux segments se trouvent tempérées par l’augmentation de la concurrence provenant de fabricants à faible coût et un éventuel ralentissement du marché de l’habitation au Canada.
Sources
Remarques
  • Données établies sur la base des dollars enchaînés (2007).
  • Industrie Canada définit la « valeur ajoutée » comme une mesure de la production nette – soit la production brute moins les extrants achetés qui ont été intégrés à la valeur du produit.
  • La consommation intérieure est calculée comme les ventes intérieures moins les exportations et plus les importations.