En quoi les forêts sont-elles bénéfiques aux Canadiens?

En plus des avantages que procure le bois d’œuvre, les Canadiens tirent des avantages économiques de nombreux autres produits forestiers. Les produits forestiers non ligneux comprennent des aliments issus de la forêt, comme le sirop d’érable, les bleuets, les champignons et le gibier, qui constituent un apport économique important dans de nombreuses collectivités rurales.

Les forêts procurent un large éventail d’avantages économiques, environnementaux et sociaux aux Canadiens et aux collectivités où ils vivent.

Les forêts créent des possibilités de développement économique

L’industrie forestière crée des emplois et des revenus partout au pays. Ces avantages économiques sont particulièrement importants dans les collectivités rurales et autochtones.

En 2016, l’industrie forestière représentait 211 075 emplois directs (forestiers, scientifiques, ingénieurs, techniciens, technologues en informatique et travailleurs spécialisés qualifiés) et environ 95 000 emplois indirects. En milieu rural, ces emplois sont essentiels à la durabilité économique des collectivités, et les avantages économiques profitent à toute l’économie locale.

Les forêts procurent des services écosystémiques et d’autres avantages environnementaux

Les forêts rendent de nombreux services écosystémiques essentiels. Elles conservent les sols, recyclent les éléments nutritifs et soutiennent la biodiversité. Elles agissent comme purificateurs naturels en filtrant les polluants de l’air et de l’eau. En milieu urbain, le couvert arboré des parcs et des boulevards réduit les températures de l’air et des surfaces et améliore la qualité de l’air et de l’eau.

Les forêts jouent également un rôle essentiel dans le cycle du carbone, soit les échanges continus de carbone entre le sol, l’eau, l’atmosphère et les organismes vivants. En absorbant et en stockant le carbone, y compris celui émis par les activités humaines comme la combustion de combustibles fossiles, les forêts aident à équilibrer le bilan mondial du carbone et à atténuer les effets des changements climatiques.

Les forêts procurent des avantages sociaux et culturels

En plus d’offrir des possibilités de loisir et d’écotourisme, les forêts revêtent, pour les urbains et les ruraux, une importance culturelle, esthétique et spirituelle.

Bien qu’il soit difficile d’en mesurer les avantages sociaux, les forêts sont grandement appréciées par les 11 millions de Canadiens qui vivent en milieu forestier ou à proximité, ainsi que par ceux qui vivent en milieu urbain.

 
Sources
Remarque
  • Les données provenant du compte satellite des ressources naturelles de Statistique Canada (CSRN) sont une source clé d’information sur la contribution économique du secteur forestier au Canada; elles feront partie des prochaines versions de L’État des forêts au Canada. Le CSRN est le résultat d’une collaboration entre Ressources naturelles Canada et Statistique Canada. Il permet de recueillir les données de l’activité économique dans les secteurs de l’industrie forestière qui ont toujours été difficiles à mesurer, comme la fabrication de meubles en bois. Selon les données du CSRN, la part directe du secteur forestier dans le PIB nominal est de 25,2 milliards de dollars (ou 1,3 %), et le secteur employait directement 221 623 personnes au pays en 2016.
Les indicateurs présentés dans cette section
Pour en savoir davantage