De quelle façon l’industrie forestière contribue-t-elle à l’économie du Canada?

L’industrie forestière est l’un des secteurs manufacturiers les plus importants au Canada. En 2016, l’industrie forestière :

  • représentait environ 7 % des exportations totales du Canada;
  • a injecté approximativement 23 milliards de dollars dans l’économie du Canada;
  • a financé directement quelque 211 075 emplois dans l’ensemble du pays, dont environ 9 700 sont occupés par des employés autochtones;
  • a généré plus d’un milliard de dollars de profits (2015) aux gouvernements provinciaux et territoriaux.

Qu’est-ce que l’industrie forestière?

Les produits forestiers classiques constituent le pilier de l’industrie forestière canadienne. Parmi ces produits, on retrouve le bois d’œuvre et d’autres produits en bois massif, ainsi que les pâtes et papiers. Les activités en amont telles que la gestion et l’exploitation forestières font également partie de l’industrie forestière. Toutefois, les produits forestiers non classiques (p. ex. les bioproduits de pointe) gagnent en importance, compte tenu de l’engagement particulier du Canada à l’égard des technologies propres et de la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.

Un moteur économique pour les collectivités d’un océan à l’autre

Des opérations forestières ont lieu dans toutes les régions du Canada, à l’exception du Grand Nord.

  • Plus de 50 % des emplois de l’industrie forestière sont situés en Ontario et au Québec.
  • Environ 38 % des emplois de l’industrie forestière sont situés dans les provinces des Prairies et en Colombie-Britannique. La vaste majorité de ces emplois se trouve en Colombie-Britannique.
  • Un peu moins de 10 % des emplois de l’industrie forestière sont situés dans la région de l’Atlantique.

Même si l’industrie forestière canadienne est un grand employeur à l’échelle nationale, ses contributions économiques sont particulièrement importantes dans plusieurs collectivités rurales et autochtones, où les emplois liés aux ressources forestières constituent souvent la principale source de revenus et sont essentiels à la durabilité économique de leur collectivité.

Les plus grands marchés exportateurs de l’industrie forestière

La mondialisation étend les débouchés au-delà des marchés traditionnels des producteurs canadiens. Le marché américain a longtemps constitué le principal importateur de produits forestiers du Canada. Toutefois, les lourdes conséquences de l’effondrement du marché du logement aux États-Unis et de la crise financière mondiale ont poussé les producteurs canadiens à étendre leur production à d’autres marchés. L’exportation vers les marchés asiatiques, principalement vers la Chine, a fortement augmenté depuis les dix dernières années, ce qui a permis d’atténuer les effets négatifs du ralentissement économique aux États-Unis.

Le graphique montre la valeur des produits d'expportation en milliards de dollars canadiens, exportés aux États-Unis, en Chine et dans tous les autres marchés extérieurs, totalisant les exportations de produits forestiers canadiens de 2016.
 
Données du graphique
Le tableau montre la valeur des produits d'expportation en milliards de dollars canadiens, exportés aux États-Unis, en Chine et dans tous les autres marchés extérieurs, totalisant les exportations de produits forestiers canadiens de 2016.
États-Unis
(en milliard de dollars canadiens)
Chine
(en milliard de dollars canadiens)
Japon
(en milliard de dollars canadiens)
Tous les autres marchés d'exportation
(en milliard de dollars canadiens)
Exportations totales de produits forestiers canadiens
(en milliard de dollars canadiens)
23,8 4,8 1,4 4,4 34,4
Sources
Remarque
  • Calculs du Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada basés sur le tableau de Statistique Canada 379-0031 : PIB mesuré selon les prix constants de 2007, et déflateurs estimatifs des prix de l’industrie.
Les indicateurs présentés dans cette section