Articles

Construction d’un grand bâtiment en bois.

Faites la connaissance de leaders canadiens en matière de bioéconomie forestière

Parmi les chefs de file en bioéconomie, des pionniers de l’entrepreneuriat se sont donné comme mission de trouver des solutions locales à des problèmes mondiaux. Voici trois exemples d’entrepreneurs canadiens qui travaillent à la mise au point de solutions novatrices basées sur l’usage de biocomposés.

Un grand thuya modifié pour des raisons culturelles.

Des exemples de partenariats fructueux de l’industrie forestière avec des Autochtones : le peuple de l’écume de mer

Les forêts de ce territoire de 163 000 hectares renferment des sapins, des pruches, des thuyas géants (ou cèdres rouges), des cyprès de Nootka et d’autres essences que les Pacheedaht mettent en valeur et utilisent depuis des milliers d’années. Il y a à peine dix ans, le territoire forestier était entièrement assigné à des tiers par l’intermédiaire du mode des tenures forestières et de licences. Les Pacheedaht ne détenaient aucun de ces droits. Depuis, la Nation a décidé d’aller de l’avant de façon proactive.

Caribou tranquillisé étant muni d’un collier GPS par des techniciens.

La collaboration dans le dossier complexe du caribou des bois

Tandis que les gouvernements provinciaux et territoriaux apportent la touche finale à leurs plans concernant le caribou des bois, des groupes de Canadiens de tous les horizons contribuent à la gestion de l’espèce par des recherches et des efforts de conservation.

Des enfants portent une branche ensemble.

La forêt est aussi une salle de classe

Les écoles en forêt ont vu le jour en Suède et au Danemark dans les années 1950. En misant sur la nature à titre de salle de classe, on encourage les jeunes à jouer dans un contexte non structuré pour aiguiser leur curiosité, leur capacité de travail en équipe et leurs compétences en résolution de problèmes. Les tenants des écoles en forêt, aussi appelées écoles en nature, avancent que les jeunes qui y participent montrent qu’ils ont plus confiance en eux, qu’ils sont plus concentrés et plus motivés, toutes des aptitudes qui favorisent la réussite scolaire.