Investissements dans la transformation de l’industrie forestière (ITIF)

En quoi consiste le programme ITIF?

Le programme ITIF offre des contributions non remboursables aux demandeurs retenus de l’industrie forestière canadienne pour qu’ils puissent déployer des technologies novatrices et inédites dans leurs installations. Le programme ITIF vise à financer des projets pilotes ou de nature commerciale dans le but d’aider ces technologies à pénétrer le marché.

Depuis 2010, le programme a lancé trois appels de propositions distinctes. Jusqu’ici, ces propositions ont permis le financement de 28 projets, dont 80 % pour la création de nouveaux produits ou la diversification de l’offre de produits vendus aux entreprises canadiennes. Ces produits englobent la bioénergie, les biomatériaux, les produits biochimiques et les produits de construction de prochaine génération. Il s’agit de réussites remarquables en matière d’innovation au Canada.

En juin 2017, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il prolongerait le programme ITIF pour une période de trois ans fournissant 55 millions de dollars de financement supplémentaire à compter de 2017-2018. Pour de plus amples renseignements sur l’annonce, veuillez consulter la fiche d’information sur le bois d’œuvre résineux. Cet engagement continu contribuera à commercialiser la prochaine vague d’innovation et renforcera la position du Canada comme chef de file dans la transformation de l’industrie forestière.

Appel de propositions no 4 est maintenant fermé

Nous apprécions votre intérêt dans le programme Investissements dans la transformation de l’industrie forestière. Notre appel de propositions no 4 est maintenant fermé. Si vous avez des questions veuillez communiquer avec l’équipe du programme ITIF.

Avantages que procurent les projets financés dans le cadre du programme ITIF

Infographique: Projets ITIF – État de la réussite du programme de 2010 à 2016. Version texte ci-après.

Télécharger le graphique (PDF)

Version textuelle

Graphique d’un paysage urbain avec des cheminées industrielles et des voitures et autobus sur la rue et un texte qui indique 3 appels de propositions pour le programme ITIF et les 186 demandes que le programme a reçues d’une valeur de 3,9 millions de dollars.

Graphique d’un homme en salopette tenant une pelle et plantant un arbre et qui indique que 28 projets ont été sélectionnés pour ITIF dans 7 provinces.

Graphique d’arbres avec des pots à fleurs ainsi que des symboles d’argent ($) qui indiquent le coût moyen des projets d’ITIF de 19 millions de dollars, la contribution moyenne d’ITIF de 24 % des coûts du projet, la période moyenne de récupération de 5,4 ans, les recettes annuelles moyennes de 14,2 millions de dollars et le rendement du capital investi moyen pour le projet de 22,7 %.

Graphique d’un paysage urbain vert avec des bâtiments dotés de panneaux solaires avec des éoliennes et des voitures écoénergétiques et un texte qui indique les répercussions économiques d’ITIF y compris 4 900 emplois dans le secteur forestier, 280 nouveaux emplois, 1 000 000 heures d’emploi temporaire dans le secteur de la construction, 13 technologies nouvelles au niveau international commercialisées et 74 % des projets qui ont développé des produits nouveaux ou diversifiés.

Graphique d’un paysage urbain futuriste qui indique l’incidence environnementale d’ITIF, y compris la réduction de 150 kilotonnes d’émissions de gaz à effet de serre par année et une augmentation de l’électricité verte au Canada à raison de 40 gigawattheures par année.

Graphique de mains qui tiennent la Terre avec des maisons, des panneaux solaires, une pompe à essence, une éolienne et des arbres au sommet et deux flèches à côté de la Terre qui vont en sens inverse pour indiquer qu’ITIF est avant-gardiste et que ses projets se sont traduits par des résultats économiques et environnementaux positifs et que le programme a permis de faire passer les projets à la phase de commercialisation et de mettre en marché de nouvelles technologies.

Les projets financés engendrent des avantages pour l’environnement, comme :

  • la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES);
  • l’augmentation de la production d’électricité verte au Canada;
  • la création de matériaux de construction novateurs en efficacité énergétique;
  • la production de solutions de rechange renouvelables pour remplacer les produits à base de combustibles fossiles;
  • la production de combustibles renouvelables, comme le biogaz;
  • la commercialisation de produits novateurs fabriqués à partir de ressources renouvelables;
  • la réduction des déchets et de la consommation d’eau, et l’amélioration de l’efficacité du traitement des effluents.

Les projets financés entraînent des bénéfices pour les collectivités, comme :

  • la création de nouveaux emplois et possibilités de développement;
  • les emplois assurés dans les collectivités tributaires des ressources forestières.

Les projets financés appuient les entreprises en :

  • générant de nouveaux revenus;
  • réduisant les coûts internes;
  • commercialisant les technologies canadiennes et celles qui sont de première mondiale au Canada;
  • créant de nouveaux produits ou un éventail élargi de produits;
  • leur permettant d’enregistrer de nouveaux brevets.

Historique du programme ITIF

ITIF a été introduit en 2010 pour répondre à un besoin crucial d’investissement en capital dans les nouvelles technologies en offrant des contributions non remboursables pouvant atteindre 50 % du coût des projets pour la démonstration de technologies novatrices, qu’il s’agisse de projets pilotes ou de nature commerciale dans l’industrie forestière canadienne.

Le programme met l’accent sur cette étape d’un projet parce que des fonds publics sont souvent disponibles pour appuyer la recherche et le développement lorsqu’une technologie donnée passe du concept à la mise au point du prototype. Toutefois, quand vient le moment de créer une installation pilote ou de démonstration ou une première installation commerciale, le financement est généralement plus difficile à obtenir. Le financement disponible augmente ensuite de nouveau une fois que le potentiel commercial d’une nouvelle technologie a été pleinement démontré et qu’elle peut attirer des investisseurs privés. Cette lacune dans l’investissement disponible pour la démonstration et la mise en œuvre d’une technologie s’appelle habituellement la « vallée de la mort ». ITIF vise à aider ces technologies à franchir cette étape.

Le grand nombre de demandes reçues à la suite des appels de propositions est un signe d’intérêt manifeste de l’industrie forestière canadienne pour le déploiement de projets novateurs qui constituent des premières mondiales dans le secteur.

De 2010 à 2015, le programme a lancé trois appels de propositions qui ont été suivis de 186 propositions. Lorsqu’on additionne le total des demandes soumises au programme, on obtient un montant de 1,1 milliard de dollars, ce qui représente des dépenses de près de 4 milliards de dollars affectées aux projets. Comme le programme disposait d’une somme totale de 190,4 millions de dollars à investir entre 2010 et 2018, on constate que les propositions demandaient plus de cinq fois le financement disponible d’ITIF.

Consultez le Rapport sur le rendement du programme ITIF : 2010-2014 pour les résultats détaillés.

Pour plus d’information, veuillez communiquer par courriel avec l'équipe de l’ITIF.