Inventaire forestier

Le Service canadien des forêts est un chef de file dans la mise au point d’un large éventail d’outils d’inventaire forestier destinés à un tout aussi large éventail d’applications.

L'Inventaire forestier national compile des renseignements détaillés pour chacune des écozones forestières du Canada, grâce aux efforts combinés des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Le Service canadien des forêts assure la gestion d'une base de données nationale, effectue des analyses et établit des rapports. Les provinces et les territoires recueillent des données, qui comprennent l'âge des arbres, le volume de bois, les espèces dominantes et l'utilisation des terres, suivant des normes et des procédures uniformes.

Les scientifiques du Service canadien des forêts ont été des pionniers dans l’utilisation des technologies d'observation de la Terre en vue de recueillir des données relatives aux forêts qui viennent documenter le travail autant du Service canadien des forêts que de celui du secteur forestier. Chaque donnée d’observation de la Terre permet d’améliorer l’évaluation et la surveillance des forêts et permet de réaliser des évaluations à de multiples échelles de climat et de divers autres facteurs qui influencent les écosystèmes forestiers. Les données d’observation de la Terre se révèlent d’une utilité certaine au Canada, car elles permettent de répondre aux exigences nationales et internationales de production de rapports que nous avons comme pays et de supporter les besoins en informations sur les forêts du Canada.

Des chercheurs du Centre canadien sur la fibre de bois, en partenariat avec les gouvernements provinciaux, le milieu universitaire et les entreprises forestières, mettent au point des outils d’inventaire forestier et des techniques afin d’améliorer les prévisions de volume et de valeur dans les forêts canadiennes. Ces outils combinent les connaissances écologiques et les technologies de pointe comme les systèmes LiDAR aériens et terrestres, l’imagerie numérique à haute résolution et la capacité de modélisation statistique. L’augmentation dans la précision et l’utilisation des prévisions sur les attributs du peuplement, des arbres et de la fibre peut en retour contribuer à augmenter l’efficience des procédés en usine et d’en réduire les coûts.