76e session du Comité des forêts et de l’industrie forestière de la CEE-ONU

Du 5 au 9 novembre 2018, Vancouver

Le gouvernement du Canada est heureux d’accueillir, par l’entremise de Ressources naturelles Canada (RNCan), la 76e séance du Comité des forêts et de l’industrie forestière (COFFI) de la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU).

La réunion, qui s’intitulera Bâtir l’avenir avec les forêts, aura lieu du 5 au 9 novembre à Vancouver, au Canada.

Elle réunira des experts, des responsables des politiques, des chefs d'entreprise ainsi que des délégués internationaux qui participeront à diverses tables rondes sur les défis auxquels font face l’industrie de la forêt et celle des produits forestiers, et sur les possibilités qui se présentent à elles. Elle sera axée sur la transition vers une société plus durable, fondée sur la fourniture de produits forestiers provenant de forêts gérées de manière durable. Elle portera également sur l’économie circulaire qui remplace l’approche « prendre, fabriquer et éliminer » par un modèle qui a pour but de « réutiliser, régénérer et restaurer ».

L'inscription à cet événement est maintenant terminée.

Investir dans l’utilisation à long terme du bois

Le gouvernement du Canada croit que les forêts et les produits forestiers peuvent jouer un rôle dans l’atteinte des objectifs de durabilité qui ont été définis par les États membres des Nations Unies et adoptés en tant que Programme de développement durable à l'horizon 2030. C’est un cadre mondial de quinze ans axé sur un ensemble ambitieux de 17 objectifs de développement durable (ODD).

Le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques est le plan du Canada visant à réduire les émissions dans tous les secteurs de l’économie, à stimuler la croissance économique propre et à renforcer la résilience aux effets des changements climatiques. Pour contribuer à la réalisation de ce plan, le Service canadien des forêts travaille sur quatre secteurs d’intervention privilégiés : 1) l’augmentation du stockage du carbone – protéger et renforcer les puits de carbone, 2) l’augmentation de l’utilisation du bois en construction, 3) la production de bioénergie et de bioproduits, et 4) la promotion de l'innovation.

L’investissement dans l’utilisation à long terme du bois dans l’industrie de la construction au Canada est une priorité pour le gouvernement du Canada. Nous avons élaboré le Programme de construction verte en bois (CVBois), un programme de financement visant à appuyer la construction novatrice de bâtiments en bois de grande hauteur, de ponts de bois et de bâtiments non résidentiels en bois de faible hauteur. Un appel à manifestations d’intérêt pour les bâtiments non résidentiels en bois de faible hauteur est ouvert à l’heure actuelle jusqu'au 3 décembre 2018.

De plus, nous avons travaillé avec la collaboration du Conseil canadien des ministres des forêts (CCMF) sur l’élaboration d’un Cadre de la bioéconomie forestière pour le Canada qui vise à bâtir une économie de la croissance propre sobre en carbone. Les Canadiens recherchent de plus en plus des technologies propres, des sources d'énergie renouvelable et des bioproduits qui limitent ou réduisent les émissions de carbone, ce qui permet en même temps de préserver la biodiversité. La bioéconomie forestière du Canada représente l'avenir. Elle comprend la gestion de la chaîne d'approvisionnement forestière et de la biomasse, la conception des bâtiments, la résilience des collectivités, les comportements des consommateurs et la production durable de biens et services écologiques à partir des forêts du Canada.

Pour de plus amples informations