Groupe de travail chargé de la comptabilisation du carbone

La surveillance des stocks de carbone dans les écosystèmes forestiers et les changements survenus dans ces mêmes stocks est un processus complexe faisant un usage intensif de données. Au cours de la dernière décennie, le Service canadien des forêts (SCF) a eu recours au Modèle du bilan du carbone du secteur forestier canadien (CBM-CFS3), un outil de recherche élaboré par Mike Apps et Werner Kurz, dans le but de lancer des simulations de la dynamique du carbone passée, présente ou à venir à l’échelle nationale, provinciale ou de l’exploitation dans tout le Canada. Les deux scientifiques ont joué un rôle de premier plan au sein du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) (disponible en anglais seulement). Ils ont apporté leur contribution au Rapport spécial du GIEC sur l’utilisation des terres, le changement d’affectation des terres et la foresterie, au Guide du GIEC sur les bonnes pratiques pour l’affectation des terres, le changement d’affectation des terres et la foresterie, aux Lignes directrices du GIEC pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre, ainsi qu’à plusieurs rapports d’évaluation du GIEC. Grâce à leur participation au GIEC, ils ont pu s’assurer que le modèle demeure fidèle aux directives internationales de comptabilisation. La poursuite des recherches sur le MBC-SFC3 par le groupe de travail du SCF chargé de la comptabilisation du carbone (GCC-SCF) va également permettre d’intégrer à ce modèle les toutes dernières données scientifiques sur la dynamique du carbone des écosystèmes forestiers.

Voici les membres du groupe de travail du SCF chargé de la comptabilisation du carbone :

Le group de travail du SCF chargé de la comptabilisation du carbone travaille avec plusieurs organismes.