Couverture des terres

La capacité à caractériser efficacement l'immense masse terrestre du Canada à l'aide de la télédétection est la clé pour comprendre nos ressources naturelles et constitue la base des stratégies de gestion des terres visant à atteindre la durabilité environnementale, sociale et économique, tout en répondant au défi du changement climatique.

La classification de la couverture des terres consiste à déterminer la catégorie ou la classe bien précise de zones présentant différentes couvertures de surface. Ces classes sont définies en fonction de facteurs géologiques, hydrologiques, climatiques, atmosphériques et d’utilisation du sol. Une image peut présenter seulement quelques classes (eau, affleurements rocheux, forêts, agriculture, urbain) ou plusieurs classes. Plus on distingue de classes, plus la couverture des terres sera détaillée, et l'on pourra différencier les forêts, les broussailles ou les milieux humides parmi plusieurs autres catégories. On arrive à produire des images à différentes échelles spatiales et temporelles, allant d’une fréquence faible à une fréquence annuelle, et d’une échelle locale à une grande étendue.

Le Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre (CCCOT) a créé de nombreux produits sur la couverture des terres à l’échelle nationale et dans le Nord, et ce, à diverses résolutions.

En raison de la taille du Canada, les classifications d'occupation du sol à l'échelle nationale exige la création d'une mosaïque d'un grand nombre d'images satellitaires acquises sur une période de temps relativement courte.  De plus, des indices de végétation, incluant des tendances de changements temporels, ont été dérivés de l’archive de données satellitaires à long terme du CCCOT.

Pour plus d'informations sur les activités du CCCOT liés à la couverture des terres, visitez les fiches de projet: