Adaptation - Synthèse

Des initiatives d'adaptation ont déjà été entreprises au Canada en réaction et en préparation aux impacts du changement climatique.

Les chapitres régionaux du présent rapport d'évaluation indiquent que des initiatives d'adaptation ont été entreprises au Canada, à l'échelle des particuliers, des groupes communautaires, de l'industrie et du gouvernement (voir les exemples au tableau RS-5). Dans plusieurs cas, elles consistent à adopter des mesures ou des stratégies informelles en réaction à des événements ou à des situations particulières, au gré des besoins et des ressources disponibles (voir les chapitres 4, 6, 8 et 10). On relève également des exemples d'initiatives d'adaptation plus structurées, comme la Politique de protection des zones côtières pour le Nouveau-Brunswick (voir le chapitre 4) et l'initiative forestière (Future Forests Ecosystem Initiative) de la Colombie-Britannique (voir le chapitre 8).

Tableau RS-5 : Exemples d'initiatives d'adaptation prises au Canada par des particuliers, des groupes communautaires, l'industrie et le gouvernement.
Acteur Exemple Chapitre
Particuliers les résidents du Nord font usage plus fréquemment de produits insectifuges et de moustiquaires pour se protéger contre les proliférations d’insectes; 3
Particuliers dans l’Arctique, les chasseurs utilisent davantage des récepteurs GPS pour faciliter la navigation dans des conditions météo imprévisibles ou difficiles; 3
Particuliers maisons et chalets sont construits plus loin de la côte; 4
Particuliers échaudés récemment par des conditions météorologiques inclémentes, les résidents des collectivités côtières éloignées prennent des mesures pour mieux se préparer à des interruptions de services (par ex., électricité, alimentation, transport); 8
Groupes communautaires et organisations la collectivité d’Arctic Bay, au Nunavut, a déplacé une partie de son quota de narvals du printemps vers l’été afin de réduire les risques associés à la débâcle et augmenter les chances de succès de la chasse; 3
Groupes communautaires et organisations les résidents de Pointe-du-Chêne, au Nouveau-Brunswick, ont aménagé un abri d’urgence en raison de l’augmentation des risques d’inondation et exercé des pressions sur leurs élus pour avoir des chemins d’accès moins vulnérables; 4
Groupes communautaires et organisations un groupe communautaire d’Annapolis Royal, en Nouvelle-Écosse, a fait dresser une carte de srisques d’ondes de tempête et révisé leurs mesures d’urgence en conséquence; 4
Industrie dans plusieurs grands projets de construction d’infrastructures dans le Nord, on emploie des thermosiphons pour refroidir artificiellement le pergélisol dans des conditions de réchauffement climatique; 3
Industrie des producteurs agricoles souscrivent une assurance-récolte pour compenser les pertes causées par le temps inclément; 6, 7, 8
Industrie certaines entreprises forestières ont commencé à équiper leurs véhicules de pneus à haute flottaison pour mieux manoeuvrer sur des terrains mouillés ou détrempés, ce qui leur permet de travailler dans toutes sortes de conditions météorologiques; 5
Industrie dans le centre de la Colombie-Britannique, l’industrie forestière s’efforce d’extraire autant de bois marchand que possible des forêts attaquées par le dendroctone du pin ponderosa. Elle tente également de trouver des débouchés aux arbres morts; 7
Industrie the forest industry in Central BC is seeking to extract as much merchantable timber from forests affected by the Mountain Pine Beetle epidemic as possible. Industry is also attempting to develop alternative markets for beetle killed wood. 8
Gouvernements les municipalités le long de la Cote Nord du Québec ont introduit des règlements limitant le développement dans les zones vulnérables à l'érosion des berges et aux inondations; 5
Gouvernements à Westbank, en Colombie-Britannique, on tient compte du changement climatique dans un plan de gestion de l’eau (Trepanier Landscape Unit Water Management Plan); 8
Gouvernements dans la ville de Vanderhoof, la Colombie-Britannique collabore avec le Service canadien des forêts à un projet pilote d’évaluation de la sensibilité qui vise notamment à faciliter la planification de l’adaptation au changement climatique; 8
Gouvernements des compteurs d’eau ont été installés dans le district d’irrigation de Southeast Kelowna et dans plusieurs villes canadiennes (p. ex., Kelowna, en Colombie-Britannique, Sudbury, en Ontario, et Moncton, au Nouveau-Brunswick, afin de réduire la consommation d’eau); 4, 6, 8
Gouvernements la municipalité de Regina, en Saskatchewan, a accentué ses efforts pour économiser l’eau; 7
Gouvernements des systèmes d’alerte au smog et d’avertissement de chaleur accablante ont été mis en place à Toronto (Ontario) et Montréal (Québec); 5, 6
Gouvernements le district régional du Grand Vancouver tient compte des impacts de la réduction de l’accumulation annuelle de neige sur l’approvisionnement en eau pour planifier la capacité de stockage et les améliorations possibles; 8
Gouvernements Terre-Neuve examine en profondeur ses pratiques de gestion en cas d’urgence et ses mécanismes d’intervention; 4
Gouvernements au Nouveau-Brunswick, la Politique de protection des zones côtières établit des marges de retrait pour les structures permanentes et pourrait faciliter le retrait planifié; 4
Gouvernements la Water for Life Strategy de l’Alberta vise à atténuer les impacts du changement climatique dans des régions qui sont déjà soumises à des stress hydriques; 7
Gouvernements en Colombie-Britannique, la Future Forests Ecosystem Initiative intègre des mesures d’adaptation au changement climatique dans l’aménagement des forêts; 8
Gouvernements une foule de programmes fédéraux, provinciaux et territoriaux soutiennent la recherche et le réseautage. 10

Plusieurs initiatives d'adaptation gèrent des risques actuels et tiennent compte des impacts probables du changement climatique à venir. Cette approche est utilisée, par exemple, pour la construction de la plupart des infrastructures majeures, comme des installations minières, des pipelines et des bâtiments de grande taille, dans le nord du Canada, où l'on a recours, notamment, à des thermosiphons pour refroidir artificiellement le pergélisol dans l'espoir de s'adapter à la dégradation de ce dernier (voir le chapitre 3). On peut également citer en exemple le plan d'intervention en cas de chaleur accablante dont s'est dotée la ville de Toronto ainsi que les systèmes d'alerte santé-chaleur mis en place dans d'autres centres urbains de l'Ontario et du Québec (voir les chapitres 5 et 6). Le plan d'intervention de Toronto a été conçu et mis en place en 1999 après que l'on eut constaté l'augmentation des températures estivales au cours des années 1990 et les effets dévastateurs des vagues de chaleur sur la santé ailleurs en Amérique du Nord. Ce plan est continuellement contrôlé, réévalué et amélioré, ce qui démontre qu'une adaptation efficace est un processus continu qui, souvent, ne se limitera pas à une seule mesure.

La prise en considération du changement climatique dans les processus de planification actuels constitue une approche efficace de l'adaptation.

L'adaptation ne doit pas s'effectuer en vase clos. Au contraire, en intégrant le changement climatique dans les processus de décision en matière de planification et de politiques, on pourra faire un usage plus efficace des ressources financières et humaines (Adger et al., 2007; Klein et al., 2007). À cet égard, le changement climatique constitue un des nombreux facteurs à prendre en considération dans le processus décisionnel. On compte au nombre des exemples d'intégration du changement climatique, parfois à une très petite échelle : le recours aux tendances climatiques récentes et aux projections des modèles climatiques pour mettre à jour les codes et les normes qui régissent le bâtiment de façon à réduire la vulnérabilité des infrastructures (voir le chapitre 6); la prise en considération, d'une part, de l'élévation du niveau de la mer dans la planification de l'aménagement côtier (voir le chapitre 4) et, d'autre part, des impacts hydrologiques du changement climatique sur l'offre et la demande d'eau dans le cadre d'initiatives de conservation de l'eau et de l'énergie (voir les chapitres 5, 6 et 8); l'intégration des impacts du changement climatique dans le processus d'évaluation environnementale des grands projets d'infrastructure (voir le chapitre 3). En outre, le changement climatique serait à prendre en considération dans un grand nombre de programmes et de politiques en voie d'élaboration ou d'examen qui ont trait à la gestion des ressources naturelles, à l'aménagement du territoire et à d'autres questions sensibles au climat (voir le chapitre 6).

Les stratégies fondées sur la gestion du risque aident les décideurs à composer avec les incertitudes associées au changement climatique.

Les intervenants qui prennent les décisions en matière d'adaptation devront composer avec les incertitudes qui entourent les projections des conditions climatiques à venir, les impacts du changement climatique et les futures conditions socio-économiques (qui déterminent, dans une large mesure, la capacité d'adaptation). La gestion du risque est un moyen de composer avec ces incertitudes; on l'utilise couramment dans le cas de facteurs non climatiques. Elle offre une approche pratique et crédible (voir la figure RS-5), bien comprise des décideurs, conçue en vue de définir les mesures pouvant être prises dans les limites d'un risque acceptable pour la société et couramment utilisée dans nombre de domaines professionnels. Parmi les outils de gestion du risque actuellement utilisés à l'appui de l'adaptation au changement climatique, on remarque un outil d'évaluation préliminaire des installations construites en milieu de pergélisol, que l'on emploie depuis la fin des années 1990 dans bon nombre de projets d'infrastructures nordiques (voir le chapitre 3), et un guide de gestion du risque à l'appui des décisions en matière d'adaptation, qui a récemment été élaboré à l'intention des municipalités de l'Ontario (voir le chapitre 6).

Figure RS-5

Figure RS-5: Étapes du processus de gestion du risque (Bruce et al., 2006).

[Version Textuelle]