Vivre avec les changements climatiques au Canada : Comité consultatif

Comité consultatif de l’évaluation

Gord Beal

Gord Beal

Gord est vice-président de la recherche, de l’orientation et du soutien de l’organisation Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada). Ses domaines d’expertise comprennent la gestion financière stratégique, la production de rapports financiers, la divulgation de l’information et la qualité des rapports  allant au-delà des Principes comptables généralement reconnus (PCGR), la vérification et d’autres certifications, la gouvernance des conseils d’administration et la surveillance organisationnelle, les risques, la viabilité, la gestion du rendement, la gestion et la technologie de l’information et les questions professionnelles d’actualité. Il est devenu comptable agréé en 1990 et il possède un baccalauréat en commerce et économie, un baccalauréat en éducation et une maîtrise en éducation dans le domaine de l’apprentissage organisationnel.

Robert Capozi

Robert Capozi

Robert est le spécialiste en matière d’adaptation au Secrétariat des changements climatiques du Nouveau-Brunswick. Ses fonctions portent sur la transmission des connaissances relatives aux changements climatiques et des compétences techniques aux parties intéressées, dans le but d’accroître la résilience des collectivités, d’améliorer les économies locales et de faire progresser la recherche. Avant de se joindre au Secrétariat, Rob a occupé les postes de gestionnaire des terres côtières au ministère de l’Environnement du Nouveau-Brunswick, de spécialiste de l’habitat au ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick et de spécialiste de la gestion des milieux humides à l’organisme Canards Illimités Canada.


 
Stewart J. Cohen

Stewart J. Cohen

Stewart est chercheur principal à la Division de la recherche climatique d’Environnement et Changement climatique Canada et professeur auxiliaire au Département de la gestion des ressources forestières de l’Université de la Colombie-Britannique. Stewart est coauteur de l’ouvrage Climate Change in the 21st Century, publié par McGill-Queen’s University Press. Depuis 25 ans, il est membre d’équipes d’auteurs pour de nombreuses publications du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), l’organisme international chargé de l’évaluation de l’état des connaissances scientifiques sur les changements climatiques. Au cours de son implication au sein du GIEC, Stewart a travaillé à l’élaboration du 5e rapport d’évaluation du Groupe, intitulé Changements climatiques 2014 : Incidences, adaptation et vulnérabilité.

Ellen Curtis

Ellen Curtis

Ellen est la directrice de l’éducation à la Société géographique royale du Canada. Au cours des six dernières années, elle a travaillé auprès de nombreux organismes publics et privés en vue d’élaborer des programmes éducatifs stimulants, qui visent à améliorer la culture géographique au Canada. Éducatrice passionnée, elle est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en éducation qu’elle a obtenus de l’Université d’Ottawa.


 
Elaine Fox

Elaine Fox

Elaine gère l’adaptation aux changements climatiques et l’atténuation de leurs effets ainsi que la conservation et la gestion des ressources hydriques pour la Province du Manitoba.
Madame Fox s’appuie sur son large éventail de connaissances et de compétences pour offrir une orientation et de l’expertise au gouvernement, aux intervenants, aux municipalités, aux organisations autochtones, aux entreprises, aux défenseurs d’intérêts et aux universitaires. Son expérience en matière d’inclusion et de travail collaboratif renforce un cadre législatif, réglementaire et politique qui oriente le développement durable, l’établissement d’une économie à faibles émissions de carbone et l’adaptation à un avenir caractérisé par les changements climatiques. Avant d’assumer sa fonction actuelle, Mme Fox a travaillé comme gestionnaire des politiques stratégiques au ministère du Développement durable et comme gestionnaire de la planification et de la coordination au ministère de la Gestion des ressources hydriques.

Pierre Gosselin

Pierre Gosselin

Pierre travaille principalement à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), où il coordonne le programme de recherche conjoint de l’organisme Ouranos et de l’INSPQ en matière de changements climatiques et de santé. Il s’est occupé du volet santé du Plan d’action du Québec sur les changements climatiques (2007-2017), et il continue d’intervenir dans certains projets. De plus, il est professeur clinicien en médecine préventive à l’Université Laval et professeur associé à l’Institut national de la recherche scientifique, tous deux situés dans la ville de Québec. Pierre a reçu une formation de médecin (Université Laval) et a étudié en santé de l’environnement (Université de Californie à Berkeley).


 
Ewa Jackson

Ewa Jackson

Ewa travaille pour l’organisme ICLEI Canada où elle a dirigé l’élaboration du guide Changing Climate, Changing Communities, un recueil de ressources qui fournit un cadre par étapes en vue d’aider les administrations locales à créer un plan d’adaptation. Le guide est le fruit de trois années de recherche, de mises à l’essai et de collaboration avec des experts du domaine. Pendant plus de 16 ans, elle a travaillé auprès de gouvernements municipaux dans les domaines liés à la viabilité, à la participation du public et aux changements climatiques. Elle possède des diplômes de l’Université de Toronto en gestion de l’environnement et en sciences politiques, et elle prépare une maîtrise dans le domaine de l’environnement et du commerce. Le secteur des communications sur le climat constitue son domaine d’intérêt privilégié.

Anne Kendrick

Anne Kendrick

Anne est conseillère principale en matière de politiques à l’organisation nationale représentant les Inuits, Inuit Tapiriit Kanatami (ITK). Elle offre une orientation stratégique sur les droits et les intérêts des Inuits ayant trait à un éventail de sujets concernant les changements climatiques, la sécurité alimentaire, les connaissances autochtones et la gestion de la faune. Avant de se joindre à ITK, Anne a travaillé pendant plus de 15 ans dans le milieu universitaire et à titre de spécialiste sur les questions liées à la gestion des ressources communautaires dans le Nord. Elle a reçu une formation interdisciplinaire dans le domaine des sciences naturelles et sociales (baccalauréat ès sciences en biologie de l’Université McGill; maîtrise en géographie humaine de l’Université McGill; doctorat en gestion de l’environnement et des ressources naturelles de l’Université du Manitoba).


 
Paul Kovacs

Paul Kovacs

Paul est le fondateur et directeur général de l’Institut de Prévention des Sinistres Catastrophiques (IPSC) à l’Université Western, un centre indépendant et sans but lucratif visant la recherche et les communications multidisciplinaires relatives à la prévention des catastrophes. Son domaine d’intérêt est orienté vers l’assurance et l’adaptation aux conditions climatiques extrêmes, et plus particulièrement les mesures destinées à accroître la résilience des collectivités aux dommages provoqués par des inondations en milieu urbain, des tornades, des séismes catastrophiques et des incendies dans les zones d’interface. Depuis 1996, Paul participe bénévolement aux travaux du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations Unies, l’organisme international chargé de l’évaluation de l’état des connaissances scientifiques sur les changements climatiques.

David Lapp

David Lapp

David travaille pour l’organisme Ingénieurs Canada où il dirige depuis 2005 un projet national visant à évaluer la vulnérabilité de l’ingénierie des infrastructures publiques aux incidences des changements climatiques. Dans ce cadre, il donne des présentations et offre des ateliers et des cours partout au Canada et dans le monde. Ce projet a permis l’élaboration de l’outil d’évaluation des risques climatiques sur les infrastructures, connu sous le nom de « Protocole du CVIIP », qui a été appliqué à un éventail d’infrastructures au Canada et à l’étranger. David a obtenu un diplôme en génie géologique de l’Université de Toronto en 1978. Après avoir travaillé près de 20 ans en tant qu’ingénieur-conseil dans la région Arctique canadienne, il s’est joint à Ingénieurs Canada au mois de juillet 1997.


 
Caroline Larrivée

Caroline Larrivée

Caroline dirige le groupe responsable du programme Vulnérabilités, impacts et adaptation de l’organisme Ouranos, où elle travaille depuis le mois d’octobre 2006. Elle a précédemment occupé les postes de spécialiste au sein du groupe Vulnérabilités, impacts et adaptation et de coordonnatrice des programmes visant l’environnement et les zones urbaines du Nord. En tant qu’urbaniste dans le secteur privé, au sein d’établissements universitaires et auprès de l’Administration régionale Kativik, elle a collaboré à un projet de recherche ayant trait aux répercussions des changements climatiques sur les collectivités du Nord. Caroline est titulaire d’un baccalauréat en urbanisme de l’Université de Montréal.

Don Lemmen

Don Lemmen

Don est gestionnaire de la recherche à la Division des impacts et de l’adaptation liés aux changements climatiques de Ressources naturelles Canada. Il a obtenu son doctorat de l’Université de l’Alberta en 1998, étudiant les changements subis par l’environnement de l’Extrême-Arctique du Canada dans le passé. Depuis 2000, il dirige l’élaboration de trois rapports canadiens d’évaluation nationale sur les incidences des changements climatiques et l’adaptation à celles-ci, tout en participant à d’autres évaluations aux échelles nationale, régionale et mondiale. À l’étranger, il participe aux travaux de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), depuis 2003, et à ceux du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), depuis 2005. Il assure actuellement la coprésidence du comité de la CCNUCC sur l’adaptation.


 
Fred Lipschultz

Fred Lipschultz

Fred est entrepreneur scientifique principal auprès du bureau de coordination nationale du Programme de recherche sur les changements climatiques des États-Unis. Ce programme consiste en la collaboration de 13 agences fédérales visant à établir une base de connaissances, qui permette d’éclairer les réponses humaines aux changements climatiques, et ce, au moyen de programmes fédéraux intégrés et coordonnés en matière de recherche, de formation, de communication et d’aide à la décision. Il est chargé de coordonner tous les aspects de l’évaluation climatique à l’échelle régionale dans l’ensemble du pays, notamment la diffusion d’informations pertinentes relatives au climat et la coordination nécessaire au sein du gouvernement fédéral. Il a travaillé en tant qu’océanographe à la National Science Foundation(NSF) et à la National Aeronautics and Space Administration (NASA) des États-Unis.

Patricia Manuel

Patricia Manuel

Patricia dirige l’école de planification de l’Université Dalhousie à Halifax et occupe aussi des fonctions à l’école Dalhousie d’ergothérapie et au sein du Programme de gestion côtière et marine de la University Centre of the Westfjords, de l’Université Akureyri en Islande. Elle enseigne et mène des travaux de recherche appliquée dans le domaine de la planification environnementale et communautaire. Patricia est très active auprès des groupes de gestion des bassins hydrographiques et de planification communautaire et environnementale afin d’assurer une planification et un aménagement du territoire sûrs et écologiques.  Elle a été membre du Comité consultatif de l’évaluation côtière nationale (Ressources naturelles Canada) et du Comité d’experts sur l’adaptation aux changements climatiques de l’association Solutions d’adaptation aux changements climatiques pour l’Atlantique. Elle siège actuellement au conseil d’administration de l’Association Zone côtière Canada.


 
Linda Mortsch

Linda Mortsch

Au cours de ses 30 ans de carrière, Linda a abordé les questions des changements climatiques relatives aux ressources hydriques, aux zones côtières et urbaines, et elle a comme objectif de faciliter la planification et la prise de décisions en matière d’adaptation. Linda a participé à toutes les évaluations nationales canadiennes sur les changements climatiques. Depuis 1989, elle est membre du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), l’organisme international chargé de l’évaluation de l’état des connaissances scientifiques sur les changements climatiques. Tandis qu’elle a pris sa retraite d’Environnement et Changement climatique Canada, Linda occupe un poste à la Faculté de l’environnement de l’Université de Waterloo où elle entreprend des études appuyant le renforcement des capacités d’adaptation et le passage de la planification de l’adaptation à sa mise en œuvre.

Tonio Sadik

Tonio Sadik

Tonio est le directeur de l’environnement de l’Assemblée des Premières Nations (APN). Il possède plus de 20 ans d’expérience auprès des Premières Nations dans l’ensemble du Canada, dans un large éventail de domaines, notamment l’intendance de l’environnement, les revendications territoriales et les relations intergouvernementales. Il siège à divers conseils et comités directeurs destinés à promouvoir les objectifs autochtones et environnementaux à l’échelle mondiale. Tonio est titulaire d’un doctorat de l’Université Simon Fraser (2008) et enseigne à la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa.


 
Marjorie Shepherd

Marjorie Shepherd

Marjorie est la directrice de la Division de la recherche climatique (DRC) à Environnement et Changement climatique Canada (ECCC). L’élaboration de renseignements scientifiques et de conseils en matière d’adaptation et d’atténuation oriente les priorités de sa recherche. Elle travaille auprès d’ECCC depuis 1990 et elle est titulaire d’une maîtrise ès sciences dans le domaine de la chimie atmosphérique (1989). Actuellement, elle représente le Canada à l’échelle internationale en tant que membre de la délégation pour deux commissions de l’Organisation météorologique mondiale, l’une s’occupant de climatologie et l’autre de science de l’atmosphère, et pour le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution climatique (GIEC).

Jim Vanderwal

Jim Vanderwal

Jim est gestionnaire principal du Conseil du bassin de Fraser et responsable du Programme sur les changements climatiques et la qualité de l’air. Depuis 1999, il a progressivement gravi les échelons du Conseil, élaborant de nouvelles initiatives liées à la gestion du fleuve, à la mobilisation des intervenants, à la planification de l’énergie et des émissions, à l’adaptation aux changements climatiques, à la gestion d’un parc automobile écologique et au développement d’énergies propres. Jim a obtenu un baccalauréat ès sciences dans le domaine du génie électrique de l’Université de la Colombie-Britannique. Il a également obtenu une maîtrise ès sciences en gestion des ressources de l’Université de la Colombie-Britannique, et s’est spécialisé dans la création de processus publics liant la recherche technique à la vaste mobilisation du public.


 
Thomas White

Thomas White

Thomas dirige l’équipe chargée de la gestion des risques climatiques du Secrétariat des changements climatiques de la Colombie-Britannique. Le Secrétariat, qui fait partie du ministère de l’Environnement, dirige et coordonne la recherche, l’analyse, l’élaboration et la mise en œuvre de programmes, de politiques et de mesures législatives en matière d’adaptation aux changements climatiques. Il collabore avec d’autres ordres de gouvernement, des institutions de recherche, des organisations non gouvernementales, et des associations industrielles et professionnelles dans le but d’assurer la préparation et la résilience de la population de la Colombie-Britannique face aux incidences des changements climatiques.

Rebecca World

Rebecca World

Rebecca est la directrice du Secrétariat du changement climatique du gouvernement du Yukon. Investi d’une mission importante, le Secrétariat du changement climatique s’assure que les activités du gouvernement du Yukon favorisent le bien-être et la résilience de la population face aux changements climatiques. Le travail de Rebecca auprès du gouvernement du Yukon et de ses partenaires vise à définir les besoins, les occasions et les priorités liés aux changements climatiques, à promouvoir et appuyer les mesures, à suivre les progrès réalisés et à en rendre compte. Rebecca est titulaire d’une maîtrise en éducation et en communication environnementale, d’un diplôme en éducation de l’Université de Toronto, et dispose de connaissances en histoire et arts du langage.