Perspective internationale

Le gouvernement du Canada est responsable de la politique nucléaire étrangère. Comme celle-ci s’appuie sur le principe de la non-prolifération, elle a une incidence importante sur l’industrie nucléaire canadienne, ainsi que sur les valeurs et l’image du Canada en tant que pays pacifique.

La technologie CANDU a été une réussite canadienne ainsi que sur les marchés de l’exportation. Par exemple, un second réacteur a été construit il y a quelques années en Roumanie dans le respect de l’échéancier et du budget. De plus, la moyenne du facteur de capacité pendant la vie utile des réacteurs CANDU à l’étranger dépasse 90 % (elle est d’environ 80 % au pays). D’après les perspectives les plus récentes, l’avenir est prometteur pour les nouveaux réacteurs à l’étranger. Le Canada, un des rares pays qui offrent la technologie et les services associés aux réacteurs, est bien placé pour tirer profit du regain d’intérêt général envers l’énergie nucléaire. À l’heure actuelle, neuf réacteurs CANDU sont en service à l’extérieur du Canada : quatre en Corée du Sud, deux en Chine, deux en Roumanie et un en Argentine.

Réacteurs CANDU à l'étranger
Centrale nucléaire Pays MWé Année de mise en service
Wolsong 1 Corée du Sud 1 x 629 1983
Wolsong 2 Corée du Sud 1 x 629 1997
Wolsong 3 Corée du Sud 1 x 629 1998
Wolsong 4 Corée du Sud 1 x 629 1999
Embalse Argentine 1 x 600 1984
Qinshan 1 Chine 1 x 665 2002
Qinshan 2 Chine 1 x 665 2003
Cernavoda 1 Roumanie 1 x 629 1996
Cernavoda 2 Roumanie 1 x 629 2007

Source: RNCan

Le Canada est membre de l’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN) et de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), deux importants organismes internationaux qui se consacrent à l’utilisation sécuritaire et pacifique de l’énergie nucléaire. Il est également membre du Forum international Génération IV (GIF) et l’Accord international pour la coopération nucléaire (AICN).

Agence pour l'énergie nucléaire (AEN)

L’AEN est une agence spécialisée de l’OCDE réunissant 28 pays situés en Europe, en Amérique du Nord et dans la région de l’Asie et du Pacifique. Ensemble, ces pays représentent près de 85 % de la puissance nucléaire installée dans le monde. Le rôle principal de l’AEN est d’aider les pays membres à maintenir et à approfondir, par la coopération, les bases scientifiques, technologiques et juridiques indispensables à une utilisation sûre, écologique et économique de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques. L’AEN est un cadre privilégié de promotion de la coopération internationale, d’échange d’idées, d’informations et d’expériences sur les enjeux et les politiques relatifs à l’énergie nucléaire et aux déchets radioactifs.

Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)

L’AIEA, organisme indépendant des Nations unies regroupant 144 pays, est un forum international au service de la coopération scientifique et technique visant l’utilisation pacifique de la technologie nucléaire. Elle a été créée pour promouvoir les applications pacifiques de l’énergie atomique dans le monde au bénéfice de l’humanité, tout en prévenant une utilisation destructrice de cette énergie.

L’AEN et l’AIEA travaillent étroitement ensemble. Le mandat de l’AIEA est plus vaste et plus délicat sur le plan politique, en raison de l’importance accordée à la non-prolifération des armes nucléaires.

Forum international Génération IV (GIF)

Le Canada est également membre du GIF. En signant l’accord-cadre du Forum en février 2005, il est devenu un partenaire du développement de la prochaine génération de réacteurs de puissance. Les spécialistes des pays membres ont identifié les six technologies les plus prometteuses et ils partageront connaissances, ressources et installations pour assurer la viabilité de ces technologies grâce à la R et D. Ces systèmes nucléaires avancés devraient être mis en service entre 2020 et 2030. Plus fiables, plus sécuritaires et plus économiques que les technologies actuelles, ils seront aussi moins propices au développement d’armes nucléaires. Pour en savoir plus, voir www.gen-4.org/index.html.

L’Accord international pour la coopération nucléaire (AICN)

L’AICN fournit un forum pour la coopération parmi les états membres afin d’explorer des approches mutuellement bénéfiques en vue de s’assurer que l’énergie nucléaire est utilisée à des fins pacifiques et de manière efficace qui satisfait les normes les plus élevées en terme de sûreté, de sécurité et de non-prolifération. Le Canada a joint l’AICN en novembre 2007 lorsqu’il était connu sous le nom de Partenariat mondial pour l’énergie nucléaire. Pour en savoir plus, voir http://www.ifnec.org/.