Élaboration de l’approche air-carburants, faisabilité et étude préliminaire pour la première usine de démonstration commerciale

Promoteur principal : Carbon Engineering Ltd.
Lieu :  Squamish (Colombie-Britannique)
Contribution du IEP :  1 M$
Total du projet :  4,2 M$
Secteur stratégique : Captage, utilisation et stockage du carbone

Objectifs du projet :

Carbon Engineering a mis au point une technologie visant à éliminer le dioxyde de carbone directement de l’air et à l’utiliser ainsi que l’eau et l’électricité renouvelable afin  de synthétiser directement les carburants liquides tels que l'essence, le diesel ou le carburant d’avion. Cette approche globale est désignée « air-carburants ». Carbon Engineering a maintenant fait la démonstration du système de captage direct dans l’air dans une usine pilote de bout en bout à Squamish, en Colombie-Britannique, et effectue actuellement une étude de faisabilité afin d’évaluer l’intégration du reste de l’équipement requis pour faire la démonstration du système complet, du captage direct dans l’air à la production de carburants.

L’objectif du projet est d’achever la dernière étape de l’élaboration de cette démarche et les travaux de faisabilité sur l’air-carburants, notamment un ensemble d’activités de validation commerciale et des opérations pilotes, et de procéder à l’organisation des usines pour une usine de démonstration commerciale qui captera le dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère et le transformera en carburants synthétiques propres avec une intensité des émissions de carbone très faible au cours du cycle de vie.

Résultats escomptés :

En s’appuyant sur une démonstration réussie d’un prototype pilote qui peut capter une tonne par jour de dioxyde de carbone émis dans l’atmosphère, une plateforme pour la production d’hydrogène et la synthèse du carburant sera intégrée dans ce prototype, qui formera un prototype « air-carburants ». Ce prototype pourra produire environ un baril par jour de carburants synthétiques liquides pour le transport, en occurrence, il s’agit ici d’un mélange d’essence et de diesel, en utilisant uniquement comme intrants le dioxyde de carbone capté dans l’atmosphère, l’eau et de l’électricité propre. Ce système d’un baril par jour est important pour optimiser l’intégration du captage direct dans l’air, la production d’hydrogène et les éléments combustibles de synthèse du système. De plus, les données sur la performance en situation réelle provenant de ce système pilote seront utilisées pour la conception et l’ingénierie des futures installations commerciales.

La technologie air-carburants de Carbon Engineering peut jouer un rôle important dans la réduction des émissions dans le transport au Canada et peut contribuer à créer une économie à faibles émissions de carbone tout en réutilisant l’infrastructure de ravitaillement et les moteurs existants. En associant le dioxyde de carbone dans l’atmosphère et l’hydrogène produit de façon renouvelable, la technologie de Carbon Engineering peut produire des quantités de carburants de synthèse à l’échelle mondiale dont les intensités de carbone au cours du cycle de vie sont inférieures à 30 g-CO2e/MJ (alors que les combustibles fossiles typiques sont de 95 g-CO2e/MJ), et qui pourraient un jour devenir entièrement neutres en carbone, ce qui permettrait de réduire sensiblement les émissions dans le secteur des transports grâce à une nouvelle utilisation du dioxyde de carbone capté dans l’atmosphère en remplaçant le carburant par des carburants de synthèse.

Partenaires de projet :

Greyrock Energy Inc.
Lawrence Livermore National Laboratory
Centre de recherches sur les énergies propres de l’Université de la Colombie-Britannique

Pour en savoir plus :