Puisage d'eau de rivière

Dans une exploitation minière de sables bitumineux, la quantité d'eau puisée de la rivière attenante est tributaire de divers facteurs : la quantité de bitume extrait; la quantité d'eau utilisée dans le processus (qui dépend de la qualité du minerai et du procédé utilisé); la quantité d'eau récupérée des résidus; et la quantité d'eau provenant d'autres sources, comme l'eau de pluie et de fonte (la plus grande partie de l'eau de ruissellement et de l'eau d'infiltration sur le site de la mine est recueillie et déversée dans les bassins de résidus pour être utilisée au cours du processus d'extraction). Dans des conditions normales, il faut environ de 3 à 4,5 m3 de nouvelle eau pour chaque m3 de bitume produit.

Exemple : Il est difficile de déterminer quelle quantité d'eau est puisée de la rivière Athabasca parce que son débit varie énormément d’une saison à l'autre. Ainsi, si l'on produit environ 750 000 barils de bitume par jour dans les exploitations à ciel ouvert (soit la production estimée pour 2008), il faut 2 625 000 barils de nouvelle eau chaque jour. Si l'on puisait cette eau de la rivière Athabasca, ce serait l'équivalent d'environ 2,6 % de l'eau de la rivière en hiver (en moyenne) et de 0,6 % du printemps à l'automne (d'après le débit moyen enregistré jusqu'en 2002). Les proportions seraient de 5 % l'hiver et de 1 % l'été, si l'on effectuait le calcul en tenant compte du plus faible débit enregistré avant 2002.

Géré par CanmetÉNERGIE au centre de recherche de Devon (Alberta).