Torchères

Règlement sur l'efficacité énergétique

Définition réglementaire

Torchère, luminaire portatif qui est muni d’une vasque réfléchissante ou d’un dispositif de forme semblable qui projette la lumière surtout vers le haut afin de fournir un éclairage indirect et qui est muni ou non d’une ou de plusieurs douilles supplémentaires pour d’autres fonctions d’éclairage.

Date de conformité

Fabriqué le 1er janvier 2010 ou après cette date

Norme d'essai

CSA C22.2 no. 250.4-14

Les règlements provinciaux sur l'efficacité énergétique

Certaines provinces ont leurs propres règlements en matière d'efficacité énergétique pour de nombreux produits régis par le gouvernement du Canada – découvrez quels sont ces produits!

Norme d’efficacité énergétique

Norme de rendement énergétique pour les torchères
Type de produit Puissance totale
Torchères sans douille supplémentaire ≤ 75 W
Torchères munies d’une ou de plusieurs douilles supplémentaires ≤ 100 W
W = watts  

Exigences relatives au rapport d'efficacité énergétique

  • nom du produit
  • marque du produit
  • numéro de modèle
  • nom du fabricant
  • nom de l’organisme ou de la province de certification dont la marque de vérification se trouvera sur le matériel ou son emballage
  • matériel ou son emballage ou celui de la province qui a apposé cette marque
  • l’indication selon laquelle le matériel est muni ou non de toute autre fonction d’éclairage en plus des fonctions d’éclairage de la vasque
  • puissance totale, exprimée en watts, de toutes les fonctions d’éclairage

Téléchargez le rapport d’efficacité énergétique.

Le présent document ne fait pas partie de la Loi sur l’efficacité énergétique (la Loi) ou du règlement connexe. Ce document constitue un document administratif qui vise à faciliter la conformité de la partie réglementée à la Loi et au règlement connexe. Ce document ne vise pas à donner d’avis juridique sur l’interprétation de la Loi ou du règlement connexe. Si une partie réglementée a des questions concernant ses obligations juridiques ou ses responsabilités en vertu de la Loi ou du règlement connexe, elle devrait demander l’avis d’un conseiller juridique.