Chauffe-eau à réservoir alimentés au gaz

Règlement sur l'efficacité énergétique

Notez :

Les exigences pour ce produit ont été mises à jour selon la modification 14 apportée au Règlement sur l’efficacité énergétique qui a été publiée dans la Partie II de la Gazette du Canada le 31 octobre 2018.

Définition réglementaire

Chauffe-eau à réservoir alimenté au gaz, se dit du réservoir d’eau fixe chauffé au gaz qui :

  • utilise le propane ou le gaz naturel comme combustible
  • a un débit calorifique d’au plus 21,97 kW (75 000 Btu/h), et
  • a une capacité de stockage Vr d’au moins 76 L (20 gallons US) mais d’au plus 380 L (100 gallons US)

Date de conformité

Fabriqué le 1er janvier 2018 ou après cette date.

Modèles conformes

Chauffe-eau à réservoir alimenté au gaz dans la base de données interrogeable de RNCan

Norme d'essai

CSA P.3-04 pour le facteur d’énergie

CSA P.3-15 pour le facteur d’énergie uniforme

Les règlements provinciaux sur l'efficacité énergétique

Certaines provinces ont leurs propres règlements en matière d'efficacité énergétique pour de nombreux produits régis par le gouvernement du Canada – découvrez quels sont ces produits!

Norme d’efficacité énergétique

Norme de rendement énergétique pour les chauffe-eau à réservoir alimenté au gaz
Capacité de première heure Facteur d’énergie Facteur d’énergie uniforme

˂ 68 l (18 gallons US)

Essai selon le modèle de soutirage très petit

≥ 0,675 – 0,00039 Vr

≥ 0,3456 – 0,00053 Vs

≥ 68 l (18 gallons US) ˂ 193 l (51 gallons)

Essai selon le modèle de soutirage faible

≥ 0,675 – 0,00039 Vr

≥ 0,5982 – 0,00050 Vs

≥ 193 l (51 gallons) ˂ 284 l (75 gallons US)

Essai selon le modèle de soutirage moyen

≥ 0,675 – 0,00039 Vr

≥ 0,6483 – 0,00045 Vs

˃ 284 l (75 gallons US)

Essai selon le modèle de soutirage élevé

≥ 0,675 – 0,00039 Vr

≥ 0,692 – 0,00034 Vs

l = litres

Vr = volume nominal, habituellement utilisé dans les documents publicitaires

Vs = volume de stockage, défini selon la norme d’essai

Notez:

Pour un modèle mis à l’essai à l’aide du Facteur énergétique (CSA P.3-04), seule la valeur du facteur énergétique (FE) doit être soumise.

Pour un modèle mis à l’essai à l’aide du Facteur énergétique uniforme (CSA P.3-15), seule la valeur du facteur énergétique uniforme (FEU) doit être soumise.

Les formules des normes minimales de rendement énergétique (NMRE) sont équivalentes en termes de rendement énergétique, même si elles peuvent entraîner un résultat différent. Ceci est dû aux paramètres des différentes normes de mise à l’essai.

Une formule de conversion précise doit être utilisée pour faire une comparaison acceptable entre les valeurs du facteur énergétique et les valeurs du facteur énergétique uniforme.

Les modèles mis à l’essai à l’aide d’un modèle de soutirage FEU précis ne peuvent pas être comparés à un autre modèle ayant un modèle de soutirage FEU différent.

Exigences relatives au rapport d'efficacité énergétique

  • nom du produit
  • marque du produit
  • numéro de modèle
  • nom du fabricant
  • nom de l’organisme de certification dont la marque de vérification se trouvera sur le matériel ou son emballage ou celui de la province qui a apposé cette marque
  • Vr, exprimée en litres
  • Vs, exprimée en litres
  • débit calorifique, exprimé en kilowatts
  • rendement de rétablissement
  • facteur d’énergie, arrondi au centième près
  • facteur d’énergie uniforme, arrondi au centième près
  • type de combustible utilisé, propane ou gaz naturel
  • consommation annuelle d’énergie, exprimée en kilojoules
  • capacité de première heure, exprimée en litres

Téléchargez le rapport d’efficacité énergétique.

Le présent document ne fait pas partie de la Loi sur l’efficacité énergétique (la Loi) ou du règlement connexe. Ce document constitue un document administratif qui vise à faciliter la conformité de la partie réglementée à la Loi et au règlement connexe. Ce document ne vise pas à donner d’avis juridique sur l’interprétation de la Loi ou du règlement connexe. Si une partie réglementée a des questions concernant ses obligations juridiques ou ses responsabilités en vertu de la Loi ou du règlement connexe, elle devrait demander l’avis d’un conseiller juridique.