Sables bitumineux : Gestion des résidus

Une ressource stratégique pour le Canada, l’Amérique du Nord et le marché mondial

Version de PDF, 1,42 MB

Les bassins de résidus sont choses courantes dans les travaux d’exploitation minière

Environ 20 p. 100 des ressources canadiennes de sables bitumineux sont accessibles par des techniques d’exploitation en découverte. À l’instar de tout travail d’exploitation en découverte pratiqué à l’échelle de la planète, les travaux d’extraction du bitume des sables bitumineux produisent des restes (résidus). Le procédé d’exploitation in situ des sables bitumineux ne produit pas de résidus.

Les résidus de sables bitumineux sont composés d’eau, de sable, de sédiments fins, d’argile, de résidus de bitume et d’hydrocarbures plus légers, de sels minéraux et de composés organiques solubles dans l’eau. Ils sont stockés dans des bassins de résidus où les matières solides peuvent décanter. La décantation du sable s’effectue rapidement et l’argile et les sédiments fins forment des résidus fluides fins ou de petites dimensions. Au fil des ans, les matières solides fines sont également décantées et produisent des résidus fins mûrs.

Cependant, des règlements exigent que le volume de résidus fluides fins soit réduit et que les bassins soient prêts pour la remise en état au plus tard cinq ans après leur mise hors service.

L’eau de production est recyclée

Au cours de l’exploitation minière des sables bitumineux, 80 p. 100Note de bas de page 1 de l’eau utilisée dans le cadre du processus de production est recyclée. Cette technique permet de réduire la quantité d’eau douce devant être prélevée dans les cours d’eau.

Tous les bassins de résidus comportent des installations de surveillance des eaux souterraines conçues pour capter et recycler les matières qui peuvent suinter des bassins. Le programme de surveillance de la qualité de l’eau du cours inférieur de la rivière Athabasca a été établi en 2011 afin de recueillir plus de données permettant de documenter les changements dans la qualité de l’eau, d’évaluer les effets cumulatifs de l’exploitation des sables bitumineux et d’éclairer toute décision concernant d’éventuelles mesures d’atténuation.

Des mesures sont mises en place afin d’éviter que les oiseaux se posent dans les bassins de résidus

Le pétrole résiduaire qui flotte en surface des bassins de résidus présente un risque potentiel pour les oiseaux aquatiques. Même si les producteurs écument régulièrement la surface pour enlever ce pétrole résiduaire, ils sont tenus d’adopter des mesures afin d’empêcher les oiseaux aquatiques de se poser sur les bassins. À titre d’exemple, des effaroucheurs acoustiques avec détecteur de mouvement et d’autres dispositifs sont utilisés pour faire fuir les oiseaux. Les entreprises qui ne se plient pas à ces règles de protection des oiseaux aquatiques sont passibles d‘amendes substantielles.

Perspectives d’avenir des résidus : de plus petits bassins et des processus de remise en état plus rapides

Des procédés techniques permettant d’accroître la quantité d’eau récupérée et favorisant un séchage plus rapide ont déjà été mis au point, y compris des technologies auxquelles les scientifiques et les ingénieurs de Ressources naturelles Canada ont apporté une contribution. Ces technologies ont notamment entraîné une réduction considérable de la taille des bassins de résidus.

En mars 2012, une alliance de producteurs de sables bitumineux a été fondée afin d’améliorer la performance environnementale dans le domaine des sables bitumineux. L’Alliance canadienne pour l’innovation des sables bitumineux (COSIA) met l’accent sur quatre secteurs prioritaires en matière d’environnement : les résidus, l’eau, les terres (c.-à-d., remise en état) et les émissions de gaz à effet de serre. Elle produit des rapports publics à propos de ses objectifs de performance environnementale. Les membres de cette alliance ont signé un accord en vue d’unir leurs efforts et de mettre en commun le fruit de leurs recherches. Cette initiative permet d’éviter la duplication des activités et de mettre les technologies et les procédés en œuvre plus rapidement. Elle contribuera par conséquent à accélérer la remise en état des bassins de résidus et l’atteinte des objectifs dans les quatre secteurs prioritaires en matière d’environnement.

Systèmes de récupération et de surveillance du suintement des résidus

Systèmes de récupération et de surveillance du suintement des residus

Source : Ministère de l’Environnement et du Développement durable des ressources, gouvernement de l’Alberta