Sables bitumineux : Sécurité énergétique et avantages sur le plan économique des États-Unis

Oil Sands Energy Security US : Pipeline

Version de PDF, 958 KB

Le Canada constitue le plus grand fournisseur des États-Unis

Le Canada est le plus important fournisseur de pétrole brut et de produits pétroliers des États-Unis (É.-U.); en 2014, il a livré 3,4 millions de barils par jour de façon sécuritaire aux É.-U., soit 37 p. 100 de toutes les importations de ce paysNote de bas de page 1. Cela signifie que le pétrole canadien alimente une automobile sur sept aux É.-U.

Importations de pétrole aux États-Unis

Le Canada – Le fournisseur d’énergie  le plus important et le plus fiable aux États–Unis
Source : Site Web de l’Energy Information Administration des É.-U. (janvier 2015).

Les sables bitumineux du Canada peuvent accroître la sécurité énergétique des États-Unis

La croissance de la production de pétrole en Amérique du Nord provoque un déplacement de l’approvisionnement mondial en énergie. Malgré leur production croissante de pétrole, les É.-U. devront continuer à importer du pétrole pendant des décennies. Ces importations pourraient provenir du Canada et éviter aux É.-U. de se tourner vers des pays à l’extérieur de l’Amérique du Nord.

Les sables bitumineux représentent environ 50 p. 100 du pétrole accessible dans le monde

Avec des réserves de pétrole de 172,5 milliards de barils, le Canada se place au troisième rang derrière l’Arabie saoudite et le Venezuela sur le plan des réserves de pétrole prouvées, les sables bitumineux du Canada représentant 167,2 milliards de barils de ces réserves. Ces milliards de barils sont « prouvés », ce qui signifie que leur production est réalisable sur le plan économique, étant donné les prix et la technologie d’aujourd’hui. À mesure que la technologie évolue, ces réserves pourraient prendre encore plus d’ampleur, et atteindre un montant estimatif de 315 milliards de barils.

Environ 80 p. 100 des réserves pétrolières mondiales sont contrôlées par des États ou des sociétés pétrolières nationales. Cependant, le Canada n’a pas nationalisé son industrie pétrolière, n’est pas membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et a adopté une approche axée sur les forces du marché pour la mise en valeur de ses ressources énergétiques. Le Canada détient environ 10 p. 100 des réserves mondiales prouvées de pétrole, ce qui comprend approximativement 50 p. 100 du pétrole mondial qui est accessible à l’investissement privé.

Le pétrole régnera encore pendant des décennies

Réserves de pétrole par pays

Réserves de pétrole par pays
Source : Oil and Gas Journal (décembre 2014)

Le pétrole est une source d’énergie essentielle qui, en 2012, répondait à près du tiers des besoins énergétiques mondiauxNote de bas de page 2. Comme le reste des pays du monde, le Canada se prépare à entreprendre une transition vers une économie plus faible en carbone en adoptant de meilleures normes d’efficacité énergétique et en favorisant une utilisation accrue des énergies renouvelables et de remplacement. Néanmoins, le pétrole demeurera vraisemblablement un élément dominant du bouquet énergétique du monde et du Canada pour des décennies à venir. Par exemple, d’après le scénario modélisant par l’Agence internationale de l’énergie, le plus strict en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, le pétrole compte fournir 21 p. 100 des sources énergétiques mondiales en 2040Note de bas de page 3.

Même si le Canada investit largement dans les infrastructures du secteur pétrolier, il continue à investir de façon stratégique dans les technologies d’énergie propre, d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique. Ces investissements visent à diriger le Canada vers une économie plus faible en carbone, tout en garantissant l’approvisionnement en énergie dont nous avons besoin à court terme. Au cours de cette transition, l’exploitation responsable et la poursuite des investissements dans l’innovation et les progrès technologiques procureront à l’Amérique du Nord une source sûre de pétrole

Les sables bitumineux, un élément essentiel de la relation sur le plan énergétique entre le Canada et les États-Unis

  • Entre 2011 et 2035, on estime que l’exploitation des sables bitumineux créera, en moyenne, environ 63 000 emplois par année aux États-UnisNote de bas de page 4.
  • On s’attend également à ce que l’exploitation des sables bitumineux contribue, en moyenne, presque 5,7 milliards de dollars par année au produit intérieur brut des É.-U., entre 2011 et 2035Note de bas de page 5.
  • Plus de 1 900 entreprises étatsuniennes approvisionnent le secteur canadien des sables bitumineuxNote de bas de page 6.