Printemps 2016 - ENERGY STAR bulletin

ENERGY STAR® News/Nouvelles

Dans ce numéro…

N'hésitez pas à faire connaître le bulletin à vos collègues ou invitez-les à s’abonner.


Message de ENERGY STAR Canada

L’effet « chenille arpenteuse » : comment les règlements et l’étiquetage s’unissent pour changer le marché

Pourquoi les gouvernements administrent-ils des programmes d’étiquetage comme ENERGY STAR? La plupart d’entre nous peuvent énumérer certaines raisons évidentes sans trop y penser :

  • l’efficacité est synonyme d’une faible consommation d’énergie, ce qui entraîne des coûts énergétiques plus bas pour les consommateurs et les entreprises
  • une plus faible consommation d’énergie va généralement de pair avec une réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • si une consommation importante d’énergie est évitée, les services publics peuvent retarder ou annuler les installations de nouvelle génération

Il s’agit déjà d’une liste convaincante; mais une autre raison tout aussi importante, et ayant un intérêt particulier pour nous à Ressources naturelles Canada, est que l’efficacité énergétique encourage l’innovation, qui entraîne un développement technologique accéléré.

Voici le fonctionnement des programmes d’efficacité énergétique :

  • Il existe des règlements qui établissent les normes de rendement énergétique minimales pour que les produits consommant le plus d’énergie soient retirés du marché. Ces normes sont établies lorsqu’il est clair que les produits les plus rentables sont immédiatement en vente à des prix abordables.
  • Des étiquettes comparatives (telles que l’étiquette ÉnerGuide) informent les consommateurs de la quantité d’énergie utilisée par un produit par rapport aux autres produits similaires de sa catégorie, leur permettant de prendre des décisions éclairées.
  • Des étiquettes binaires (telles que l’étiquette ENERGY STAR) désignent les produits les plus performants pour qu’il soit plus facile pour les consommateurs d’identifier et de choisir des produits à haute efficacité. Les niveaux d’efficacité de ces produits sont parfois des objectifs « poussés », et ils sont établis afin qu’une certaine proportion des produits seulement les respectent.
La courbe représentant l’adoption du marché : les normes minimales retirent les produits inefficaces du marché, tandis que les étiquettes dirigent les consommateurs vers des produits efficaces.

Dans le tableau, la courbe représentant l’adoption du marché agit comme une chenille arpenteuse : les normes minimales retirent les produits inefficaces du marché, tandis que les étiquettes dirigent les consommateurs vers des produits efficaces. Lorsqu’ils deviennent la norme, les programmes comme ENERGY STAR demandent des niveaux d’efficacité encore plus élevés aux fabricants, ce qui les pousse à innover pour respecter ces objectifs poussés et diriger les consommateurs vers leurs produits. Les normes minimales peuvent alors être établies à un niveau plus élevé, retirant la prochaine bande de produits inefficaces du marché. Ainsi, la chenille arpenteuse continue de bouger, norme par norme, innovation par innovation.

Et voilà comment on démystifie les programmes d’efficacité énergétique. Je vous en prie. ;)

Dianna Miller
Chef, ENERGY STAR au Canada


La première visite d’État du premier ministre Justin Trudeau avec le président des États-Unis Barack Obama en mars 2016.
Un engagement à harmoniser les éléments du programme ENERGY STAR et les normes d’efficacité énergétique entre le Canada et les États-Unis a été annoncé au cours de la première visite d’État du premier ministre Justin Trudeau avec le président des États-Unis Barack Obama en mars 2016.

Nouvelles sur l’efficacité énergétique

Place importante de l’efficacité énergétique dans le budget du gouvernement

Le 22 mars, on a annoncé le budget 2016; à partir de 2016-2017, 128,8 millions de dollars seront versés à Ressources naturelles Canada sur une durée de cinq ans, afin de fournir des politiques et des programmes d’efficacité énergétique et maintenir la capacité d’énergie propre.

« Les politiques d’efficacité énergétique et d’énergie propre favorisent l’adoption accrue des technologies propres et réduisent les répercussions environnementales de la consommation d’énergie tout en faisant profiter les Canadiens d’économies d’énergie », selon le document. « Ces mesures sont essentielles à la transition vers une économie à faibles émissions de carbone. »

Ces ressources soutiennent les codes et les normes d’efficacité énergétique améliorés pour les produits, l’industrie et les véhicules.

 

Sommet de l’énergie 2016 sur le pont : « Des idées à l’action »

Les 17 et 18 mai 2016, Excellence in Manufacturing Consortium (EMC), en partenariat avec Ressources naturelles Canada et le Programme d’économie d’énergie dans l’industrie canadienne (PEEIC), rassemblera les plus grands experts du Canada en matière d’énergie, les chefs de l’industrie et les fournisseurs en efficacité énergétique pour partager les meilleures pratiques et les dernières innovations en matière d’efficacité énergétique industrielle à Niagara Falls, en Ontario.

Energy Summit 2016 logo

Le Sommet de l’énergie 2016 entreprend la promotion de « Là où l’efficacité devient rentable », fournissant les plus récents outils, ressources et renseignements essentiels pour que les entreprises canadiennes optimisent leur croissance et améliorent leurs profits, tout en réduisant leur impact environnemental.

 

Fabricants d’éclairage recherchés

Le concours Lighting for Tomorrow 2016 accepte les inscriptions jusqu’au 9 mai 2016. Cette année, les responsables du concours sont à la recherche de luminaires DEL et DELO, de lampes de remplacement DEL, de nécessaires de modification DEL et de dispositifs de commande d’éclairage.

Lighting for Tomorrow logo

Le concours Lighting for Tomorrow offre aux fabricants la possibilité de faire avancer l’industrie en présentant des concepts innovateurs et de haute qualité, de contribuer à un mouvement d’efficacité énergétique plus important, et d’exposer leurs marques et leurs produits aux chefs de l’industrie et aux consommateurs. Lighting for Tomorrow s’occupe de la promotion des produits exceptionnels identifiés par le jury pendant une année complète.

Depuis son lancement, Lighting for Tomorrow encourage les fabricants à créer des produits d’éclairage bien conçus et éconergétiques dans le but précis d’augmenter la disponibilité des produits d’éclairage résidentiel certifiés ENERGY STAR, et de stimuler leur adoption par le marché.

 

Le système de cotation énergétique canadien pour les fenêtres fonctionne bien dans le nord des É.-U.

Une récente étude commandée par RNCan révèle que le système de cotation énergétique (CE) canadien fonctionne aussi bien dans le nord des États-Unis qu’au Canada pour classer le rendement énergétique des fenêtres et des portes. La CE fait partie de la norme canadienne pour les portes et les fenêtres (CSA A440.2) depuis le début des années 90. Depuis 2010, elle figure dans le Code national du bâtiment. La formule actuelle de la CE a principalement été élaborée pour les produits résidentiels installés dans un climat exigeant plus de chauffage que de climatisation, comme celui du Canada.

L’étude est axée sur l’efficacité de la CE par rapport au facteur U seul (la cote de transfert de chaleur) ou le coefficient d’apport par rayonnement solaire (CARS) dans les zones climatiques du centre du nord et du nord ENERGY STAR des É.-U. L’étude révèle que les valeurs supérieures de la CE diminuent généralement la consommation d’énergie annuelle totale (chauffage et refroidissement) et que les cotes de la CE classent les modèles de manière plus constante en matière d’efficacité énergétique que l’utilisation du facteur U.

Ces résultats correspondent à ceux d’un examen complet réalisé sur la CE en 2013 pour le climat au Canada. Cette étude révèle également que l’utilisation de la CE est plus avantageuse dans la zone du nord par rapport à la zone du centre-nord où un refroidissement intérieur supplémentaire est nécessaire.

La plus récente étude fait partie de l’effort continu visant à s’harmoniser avec ENERGY STAR aux É.-U. En ce qui concerne les portes et les fenêtres, l’objectif est d’avoir une spécification ENERGY STAR pour le Canada et les É.-U.

 

Article spécial

ENERGY STAR : une partie grandissante du paysage des soins de santé canadien

Coalition canadienne pour un système de santé écologique Kent Waddington, Coalition canadienne pour un système de santé écologique

Kent Waddington, DAA, BA, MA

Coalition canadienne pour un système de santé écologique

Les organisations de soins de santé au Canada font preuve d’un solide leadership communautaire dans la lutte contre les changements climatiques en adoptant volontairement les meilleurs produits éconergétiques certifiés ENERGY STAR de leur catégorie. De cette manière, ils allègent leurs factures énergétiques, réduisent les émissions de GES, et retournent une plus grande partie de leurs financements qui se font rares à la prestation de soins aux patients.

Avec plus de 70 différents types de produits certifiés offerts, les organisations peuvent facilement trouver des produits certifiés qui répondront à leurs besoins dans une variété d’emplacements incluant les chambres pour les patients et les clients, les locaux à bureaux, les cuisines, les cafétérias, les cuisinettes, les salles de conférence, les laveries, et les endroits communs tels que les salles d’attente.

De plus, de nombreuses organisations de soins de santé ont rejoint l’important réseau comptant plus de 2 000 participants ENERGY STAR, appuyant officiellement la promotion de l’efficacité énergétique au moyen d’ENERGY STAR.

UHN logo

Parmi les participants du domaine des soins de santé qui se joignent à ENERGY STAR, on compte le University Health Network (UHN) de Toronto. Avec plus de 11 000 membres du personnel répartis sur neuf grands campus, l’UHN a pris des mesures visant à éduquer et encourager le personnel à adopter une pensée en faveur de l’économie d’énergie au travail et à la maison au moyen d’un programme de gestion énergétique intégré marqué Operation TLC-Care to Conserve (Opération soins dévoués : souci de la conservation). L’élément de sensibilisation énergétique du programme TLC encourage le personnel à adopter de bonnes habitudes d’efficacité énergétique, mais les met aussi au défi de repérer les produits éconergétiques avec le symbole ENERGY STAR lorsqu’ils font des achats professionnels ou personnels.

Équipe

Selon Ed Rubinstein, directeur de l’UHN, Conformité, énergie et durabilité de l’environnement, « À l’aide de plusieurs méthodes, y compris notre blogue "Talkin' Trash" et d’autres initiatives de sensibilisation, nous encourageons le personnel à poser de simples gestes, comme éteindre les lumières et l’équipement inutilisé. Nous faisons également la promotion des économies d’énergie et des réductions des GES des articles certifiés ENERGY STAR, qu’ils fassent des achats pour l’hôpital ou pour leur propre maison. Les résultats confirment qu’une sensibilisation accrue entraîne des habitudes d’achat écologiques favorables ainsi qu’une consommation réduite de l’énergie. ENERGY STAR est également intégré dans notre Politique d’achats écologiques comme les initiatives d’étiquetage écologique d’autres tiers afin de tirer des bénéfices écologiques encore plus grands. »

Vancouver Island health authority logo

Sur la côte ouest du Canada, Island Health, qui sert plus de 765 000 personnes sur l’île de Vancouver, les îles dans le détroit de Géorgie, et les nombreuses communautés continentales au nord de la Powell River et au sud de l’inlet Rivers, ont fait d'ENERGY STAR une partie intégrante de leur stratégie de gestion de l’énergie qui fait même la promotion des avantages ENERGY STAR auprès de ses 18 000 employés au moyen du site Web vert des employés.

Claudette Poirier, experte en énergie, est fière des nombreux accomplissements d'Island Health en matière de réduction de la consommation énergétique. « Notre équipe responsable des questions d’énergie travaille étroitement avec Services publics, maintenance et opérations (SPMO) afin de choisir des produits hautement efficaces autant que possible tels que des ampoules DEL, des lave-vaisselle commerciaux, et d’autre équipement certifiés ENERGY STAR. Depuis août 2007, notre énergie par mètre carré a diminué de 8,8 pour cent, en partie grâce aux caractéristiques d’économie d’énergie de nos achats ENERGY STAR. »

Island Health fait la promotion d’ENERGY STAR auprès de ses agents d’approvisionnement et toute personne prenant une décision d’achat au nom de l’organisation; elle les encourage à choisir l’article le plus éconergétique, qu’il s’agisse d’un réfrigérateur pour un coin-repas, des ampoules ou une imprimante.

L'équipe de l'énergie, Vancouver Island Health Authority
L'équipe de l'énergie, Vancouver Island Health Authority, de gauche à droite : Albert Boulet, Deanna Fourt (directeur), Joe Ciarniello, Kevin Ramlu, Bjorn Richt and Claudette Poirier. (Absent: Wendy Furlan-Morgan.)

« Le logo ENERGY STAR identifie l’équipement qui respecte les normes nationales, ce qui facilite les décisions d’achat », dit Mme Poirier. « Bien que le prix d’achat initial puisse être légèrement plus élevé, les économies de coûts électriques multipliées par les années d’utilisation nous permettent d’économiser de l’argent et de réduire nos émissions de GES tout au long de la durée de vie de l’article. »

L’éclairage éconergétique est de rigueur à Island Health où les employés travaillent étroitement avec leurs électriciens, qui connaissent bien les avantages éconergétiques des produits d’éclairage ENERGY STAR, et BC Hydro, qui est également un participant ENERGY STAR, et qui fait régulièrement la promotion de la sensibilisation à ENERGY STAR, afin de garantir un maximum d’économies énergétiques et de réductions de GES.

Claudette Poirier, Vancouver Island Health Authority
Claudette Poirier vérifie nouveau lave-vaisselle certifié ENERGY STAR.

Les améliorations apportées aux six cuisines commerciales Island Health se sont traduites par l’introduction de lave-vaisselle commerciaux certifiés ENERGY STAR conçus afin de réduire la consommation d’électricité et d’eau. Il est important de noter que le lave-vaisselle commercial est l’un des plus grands consommateurs d’énergie dans une cuisine commerciale; 75 pour cent de ses coûts d’exploitation associés au chauffage de l’eau. Island Health parviendra à d’importantes réductions des coûts tout au long de la vie de ces nouveaux lave-vaisselle. En général, leur espérance de vie est de 20 à 25 ans.

Patient Care Centre, Royal Jubilee Hospital, répond LEED vert standard.

Island Health s’assure également que tous les nouveaux bâtiments sont conçus dans une optique éconergétique. Par exemple, le Sommet à Quadra Village, situé à Victoria, en Colombie-Britannique est un établissement résidentiel de soins aux personnes atteintes de démence qui est actuellement à l’étude et le stade de planification précoce comprend l’utilisation de l’outil d’analyse comparative ENERGY STAR Portfolio Manager de RNCan.

Mme Poirier dit que l’outil « Portfolio Manager aide l’équipe à réaliser des profits avec l’efficacité énergétique, ce qui est particulièrement important lorsque différents organismes sont impliqués dans le financement, la conception et la construction de l’établissement qui accueillera plus de 320 résidents, et que Island Health sera responsable d’exploiter, notamment payer les factures énergétiques. »

Qu’une organisation réalise la conception d’un nouvel établissement, apporte des améliorations à l’équipement ou remplace simplement des appareils hors service ou obsolètes, ENERGY STAR a un rôle à jouer dans les installations de soins de santé au Canada.

Kent Waddington est cofondateur et directeur des communications de la Coalition canadienne pour un système de santé écologique, gagnante du prix ENERGY STAR 2015 dans la catégorie Promoteur de l’année. mailto:kent@greenhealthcare.ca

Participants au travail

Pour que vos activités en lien avec ENERGY STAR soient présentées dans le bulletin, envoyez-nous un courriel.

Une utilisation judicieuse d’un compteur intelligent valorise les clients

Depuis 2014, un groupe de services publics de l’Ontario a fourni à des clients choisis des rapports personnalisés leur montrant la manière dont ils utilisent l’énergie et ce qu’ils pourraient faire pour réduire leur consommation et leurs coûts.

Les services publics ont conclu un partenariat dans le cadre d’un projet pilote appelé Energy Insights (récemment devenu Powerful InsightsMC) avec Ecotagious, une entreprise basée à Vancouver qui travaille avec les services publics afin d’encourager l’économie d’énergie. Ecotagious a utilisé des algorithmes éprouvés et sophistiqués pour analyser les renseignements saisonniers et démographiques des compteurs intelligents afin de se concentrer sur les clients se servant du chauffage électrique des locaux et ceux qui ont une consommation particulièrement importante d’électricité.

 
Face avant un projet de loi insert Hydro
Face arrière d'un projet de loi insert Hydro
 

Ecotagious a ventilé les données en consommation finale majeure, notamment le chauffage des locaux ou la climatisation, en appareils majeurs, et en charges « toujours en marche » imputables aux utilisateurs continus tels que les téléviseurs, les ordinateurs et l’éclairage 24-7. Les données de chaque service public ont été analysées et l’ensemble de clients ayant une forte consommation en résultant a été divisé en groupes témoins et cibles. Les clients des groupes cibles ont reçu des rapports simples qui comparent leur consommation d’énergie à celle des maisons similaires avec la consommation « moyenne » et « efficace ». Les rapports comprennent également des conseils sur la manière de réduire la consommation électrique et des coupons saveONenergy connexes.

Le projet a produit d’importants résultats liés au comportement du consommateur et aux économies énergétiques mesurables.

Wendy Watson, directrice des communications, Greater Sudbury Hydro, a découvert que certains se sentaient valorisés lorsqu’on les identifiait comme grands consommateurs d’énergie, tandis que d’autres se sentaient interpellés. « L’attitude d’une personne y est pour beaucoup. »

La moitié des clients ayant lu les rapports ont mis en œuvre les recommandations formulées et 80 pour cent voulaient continuer à recevoir ces rapports. Des entrevues ont révélé que les clients réalisaient qu’ils pouvaient avoir un certain contrôle sur leur consommation d’énergie et étaient motivés à agir (p. ex., poser des bourrelets de calfeutrage sur les portes et les fenêtres ou utiliser des coupons saveONenergy pour l’achat de barres d’alimentation intelligentes, des thermostats réglables ou des DEL certifiées ENERGY STAR).

Roxanne Des Roches, adjointe administrative et coordinatrice de la conservation et la sécurité, Northern Ontario Wires, est d’accord. « Tout est dans la manière de faire passer le message. » Elle parle d’une cliente qui se plaignait d’être mise à l’écart, mais après une explication, cette dernière se sentait comme si elle avait décroché le gros lot.

Steve Sottile, directeur, Service à la clientèle et conservation, Utilities Kingston, fait honneur à l’approche pratique et personnelle de son équipe de conservation pour un taux très faible d’option de retraite parmi les 9 000 clients ciblés et pour l’augmentation de l’engagement des clients dans les programmes de conservation. Les explications individuelles du personnel qualifié ont transformé les plaintes en compréhension, intérêt et investissement envers les mesures d’économie d’eau et d’énergie.

M. Sottile dit que le projet pilote 2014-2015 a entraîné une importante assimilation des avantages du chauffage et du refroidissement de Kingston Hydro depuis 2011. Il ajoute que les coupons distribués avec les rapports ont eu des taux de réponse incroyables et que le programme sera élargi à tous les clients. Il dit que les coupons deviendront « le moyen principal de présenter les programmes d’économie d’eau et d’énergie directement aux clients résidentiels » pour le service public.

Greater Sudbury Hydro a élargi son programme allant de 1 500 maisons dans le projet pilote à 16 000 clients ayant une importante consommation d’énergie, ce qui représente environ 40 pour cent de ses clients résidentiels.

Tous les services publics du projet pilote ont connu des réductions de consommation électrique de deux à quatre pour cent dans les maisons participantes.

Pour plus de détails, consultez les publications de l’automne 2015, hiver 2015 et hiver 2016 en visitant The Distributor.


CLICHÉ INSTANTANÉ DE L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE!

ENERGY STAR mis en évidence dans le condensé de la Coalition canadienne pour un système de santé écologique.

Pleine page du Canadian Green health Care Digest
 
L'élargissement d'une section du Canadian Green health Care Digest
 
 

Mises à jour sur les spécifications techniques et nouvelles spécifications

Équipement de bureau—Écrans, version 7.0

Les fabricants peuvent demander à leur organisme de certification d’examiner leurs produits admissibles à la certification en fonction de la version 7.0 des exigences, laquelle entrera en vigueur le 1er juillet 2016. La version 7.0 des spécifications précise de nouvelles exigences en matière de consommation énergétique pour les écrans d’ordinateur et les écrans d’affichage. La limite applicable aux écrans d’ordinateur est exprimée en termes de consommation totale d’énergie (CTE) afin d’offrir aux fabricants plus de souplesse lors de la conception de nouvelles caractéristiques et fonctions, tant en modes veille qu’actif, tout en assurant des économies énergétiques considérables. L’Environmental Protection Agency des États-Unis a modifié sa définition des écrans d’affichage afin de les distinguer encore davantage des écrans d’ordinateur. Ces spécifications comportent également des provisions pour les caractéristiques de certains écrans à rendement amélioré, de même que la connectivité réseau, les écrans tactiles et les détecteurs de présence.


Soyez un chef de file du marché : joignez-vous à ENERGY STAR!

Les Canadiens indiquent que le symbole ENERGY STAR est l’outil qu’ils utilisent le plus souvent lorsqu’ils magasinent des produits éconergétiques. Vous pouvez obtenir un avantage concurrentiel et être un chef de file au sein du mouvement de l’efficacité énergétique du Canada en vous joignant à notre partenariat volontaire entre l’industrie et le gouvernement. C’est facile et gratuit.

Communiquez avec nous

Veuillez consulter la liste ci-dessous pour communiquer avec votre gestionnaire de compte ou pour obtenir des renseignements généraux :

Chef
Dianna Miller – 613-947-5001 ou envoyez un courriel à Dianna Miller

Appareils électroniques; Services publics d’électricité—Ontario
Liz Westbrook-Trenholm – 613-947-1219 ou envoyez un courriel à Liz Westbrook-Trenholm

Appareils ménagers; Pompes de piscines
Philip Wang – 613-996-5104 ou envoyez un courriel à Philip Wang

Chauffage, climatisation et ventilation; Chauffe-eau; Services publics de gaz
Stéphane LeBlanc – 613-947-2319 ou envoyez un courriel à Stéphane LeBlanc

Équipement commercial de restauration
Dianna Miller - 613-947-5001 ou envoyez un courriel à Dianna Miller

Équipements de bureau; Centres de données
Patrick Roy – 613-943-0453 ou envoyez un courriel à Patrick Roy

Fenestration
Steve Hopwood – 613-995-6741 ou envoyez un courriel à Steve Hopwood

Produits d’éclairage; Services publics d’électricité (à l'exception de l'Ontario)
Isabelle Guimont – 613-996-5281 ou envoyez un courriel à Isabelle Guimont


Ressources naturelles Canada promeut et administre le nom et le symbole ENERGY STAR, enregistrés au Canada par l’Environmental Protection Agency des États-Unis.