En hiver 2016 - ENERGY STAR bulletin

ENERGY STAR® News/Nouvelles

Dans ce numéro…

N'hésitez pas à faire connaître le bulletin à vos collègues ou invitez-les à s’abonner.


Message de ENERGY STAR Canada

Partenaire? Participant? Ou les deux?

On me demande souvent d’expliquer la différence entre un partenaire ENERGY STAR et un participant ENERGY STAR. La question est loin d’être sotte, bien que la réponse puisse étonner : « pas grand-chose ».

Un participant ENERGY STAR a signé un accord avec nous, Ressources naturelles Canada (RNCan), en vertu duquel il s’engage à promouvoir le programme au Canada. En revanche, un partenaire a signé un accord avec l’Environmental Protection Agency (EPA) pour promouvoir le programme ENERGY STAR aux États-Unis.   

Les participants ont leur propre gestionnaire de compte qu’ils peuvent consulter afin d’obtenir de l’aide pour des activités comme le marketing, la valorisation de la marque, la conformité, l’étiquetage et le réseautage au Canada. Les partenaires jouissent du même avantage aux États-Unis.  

Beaucoup de personnes ignorent que les fabricants ou les propriétaires d’une marque ont avantage à être à la fois partenaires et participants. Les participants canadiens qui fabriquent des produits (ou modifient l’image de marque de produits) à des fins de vente au Canada sont tenus de signer un accord de partenariat avec l’EPA pour obtenir un numéro de partenaire qui leur permet d’afficher leurs produits sur le site Web partagé Canada/États-Unis Product Finder.  (Les fabricants de fenêtres et de ventilateurs-récupérateurs de chaleur et d’énergie (VRC/VRE) sont exempts.)

Nous invitons et incitons les partenaires de fabrication et les détaillants ENERGY STAR à devenir participants au Canada lorsqu’ils vendent des produits ou qu’ils possèdent des magasins au-delà de la frontière. À titre de participants, ils peuvent tirer parti des mêmes promotions, activités de réseautage et d’apprentissage et possibilités de reconnaissance (comme les prix ENERGY STAR Canada).

Une adhésion commune est particulièrement importante au chapitre des promotions : au Canada, de nombreux fabricants et propriétaires de marques participants utilisent les renseignements, logotypes et documents promotionnels bilingues que nous mettons à la disposition de nos participants, ainsi que les faits et statistiques canadiens. Ils s’associent avec des détaillants et services publics canadiens pour amplifier leur message et échanger une information par l’entremise de leur gestionnaire de compte à RNCan.

Vous n’êtes pas encore participant? Nous ne demandons pas mieux que de vous accueillir au sein de notre famille canadienne. Si vous n’êtes pas certain de votre statut de participant ENERGY STAR au Canada, ou si vous souhaitez vous inscrire, un simple appel ou un courriel rapide fera l’affaire – une liste de nos gestionnaires de compte (tout comme mes coordonnées) figure à la fin de ce bulletin. J’attends de vos nouvelles avec impatience!

Dianna Miller
Chef, ENERGY STAR au Canada


Nouvelles sur l’efficacité énergétique

Les inscriptions au prix ENERGY STAR Canada 2016 sont ouvertes!

Les participants ENERGY STAR méritent qu’on reconnaisse leur excellente façon de promouvoir les produits les plus écoénergétiques et les nouvelles habitations au Canada, et c’est exactement le rôle de nos prix!

Inscrivez-vous aujourd’hui! Nous avons simplifié le processus d’inscription et allégé les formulaires d’inscription. Demandez simplement un formulaire par courriel, enregistrez-le sur votre ordinateur afin de pouvoir le remplir à votre guise, et retournez-le par courriel avec les pièces justificatives (ces dernières peuvent aussi être sauvegardées sur une clé USB ou un CD et envoyées par courrier).

Vous remarquerez également d’autres changements :

  • Les propriétaires de marques sont désormais admissibles aux prix du fabricant.
  • Il existe un nouveau prix, celui de la Meilleure utilisation des médias sociaux.
  • Trois nouveaux prix ont été ajoutés dans la catégorie Nouvelles habitations — Constructeur Recrue, Partenaire ou Participant, et Salle d’exposition.

Vous trouverez tous les détails sur notre site Web.

Ne tardez pas, la date limite pour les inscriptions est le 29 février 2016.

Jetons un coup d’œil aux réalisations des gganants de 2015!


Nous mettons à jour notre base de données sur les intervenants - L’enjeu

Les membres de la Division de l’équipement de l’Office de l’efficacité énergétique, y compris l’équipe d’ENERGY STAR, communiquera avec tous leurs contacts au début de la nouvelle année, dans le but de mettre à jour la base de données des contacts qui a été réorganisée pour s’assurer que les renseignements qui s’y trouvent vous concernant sont exacts. Nous voulons également nous assurer que vous recevez de l’information sur les sujets qui vous intéressent.


Energy Smart Show—un nouveau salon des consommateurs à Toronto

Le Energy Smart Show — à Toronto, 14 au 15 mai 2016—est une nouvelle initiative créée pour répondre à l’intérêt croissant et à la demande pour une plus grande accessibilité à l’information sur l’efficacité énergétique, les produits et services, les technologies émergentes, et la disponibilité de programmes incitatifs gouvernementaux.

Les organisateurs positionnent le salon comme le premier événement canadien en matière d’efficacité énergétique à l’intention des consommateurs conscients des problèmes énergétiques et comme une plateforme d’influence pour les développeurs de produits, les chercheurs, les éducateurs, les manufacturiers, les programmes et les services gouvernementaux et encore plus.

Participeront à cette exposition des propriétaires et des locataires de maisons et de condos, des petites entreprises, des propriétaires de chalets intéressés à en savoir davantage sur l’efficacité énergétique. Le profil démographique des visiteurs variera largement, de la fin de la vingtaine jusqu’aux ainés, en provenance de divers milieux socio-économiques.

Cette exposition se veut un événement annuel pour les consommateurs, d’abord au Centre international de Toronto, un édifice certifié LEED, donc un exemple d’efficacité énergétique. Les organisateurs déplaceront l’Energy Smart Show vers d’autres villes canadiennes comme Vancouver, Calgary, Ottawa, Montréal et Halifax.

Pour plus de renseignements sur l’Energy Smart Show, dont comment participer, visiter le www.energysmartshow.com.


Que peut représenter un nom? CEA devient CTA

Depuis le 10 novembre 2015, la Consumer Electronics Association (CEA)MD a changé de nom pour devenir la Consumer Technology Association (CTA)MC.

Cette association professionnelle représente les 285 milliards de dollars américains du secteur de la technologie grand public. Ces membres se composent de plus de 2 200 entreprises, et 80 % d’entre elles sont des petites et jeunes entreprises, alors que les autres font partie des plus grandes entreprises mondiales. Parmi elles, plusieurs sont des multinationales qui font non seulement du commerce aux États-Unis, mais aussi au Canada et partout dans le monde.

CTA possède et produit le CESMD (le Consumer Electronics Show), qui est reconnu comme étant le lieu de rassemblement mondial pour les amateurs de technologie grand public. Le nombre de participants au Consumer Electronics Show international a atteint un record en 2015 avec 176 676 professionnels de l’industrie, dont 48 833 venant de l’extérieur des États-Unis.

Ce changement de nom reflète l’évolution rapide du secteur de l’électronique grand public. Dans un message adressé aux membres, le président et chef de la direction de l’association, Gary Shapiro, a déclaré « ... le nom de Consumer Electronics Association ne convient plus. Le mot ‘électronique’ est limité et n’englobe pas toute l’innovation qui fuse de partout, le sans-fil, Internet, les automobiles, la santé et la nouvelle économie. Le mot ‘technologie’ décrit mieux ce que nous sommes devenus et qui nous représentons. »

Apprenez-en davantage à propos du changement de nom et de CTA.


Seuls les organismes de certification à fournir des données de portes et de fenêtres

Le 16 juin 2003, Centennial Windows a transmis une première série de données au programme ENERGY STAR Canada, tout nouveau à l’époque, concernant ses portes et fenêtres. Cette information portant sur un total de six modèles de fenêtres certifiés par la CSA, a permis de lancer le nouveau programme. Nous recevons maintenant plus de 1 200 communications de données par année et de l’information sur des centaines de milliers de modèles de fenêtres, de portes et de puits de lumière provenant de près de 400 entreprises participantes et leurs représentants (des consultants, des laboratoires d’essai et de simulation, et des fournisseurs de systèmes de fenêtres). Aujourd’hui, la base de données renferme plus de 3 millions de modèles actifs et plus de 7 millions de modèles actifs et archivés réunis.

Bien entendu, l’examen et le traitement de toutes ces données venant de sources diverses sont devenus des défis d’envergure lorsqu’il s’agit d’assurer leur exactitude et la mise à jour. C’est pourquoi RNCan a décidé d’appliquer progressivement une nouvelle exigence visant à accepter uniquement les données soumises par des organismes de certification (les OC). En vertu de cette nouvelle politique, les fabricants (ou leurs représentants) continueront de préparer les présentations de données, toutefois les formulaires de présentation seront transmis à leur OC du rendement énergétique ou un des organismes d’inspection du NFRC à des fins d’examen. Ces derniers soumettront, à leur tour, à RNCan les données examinées.

Les trois organismes de certification canadiens (CSA, Intertek et QAI) soumettent déjà à RNCan au nom de leurs clients des données qui ont été préparées par un consultant pour l’industrie et qui sont examinées par Keystone Certifications, un des organismes d’inspection du NFRC. Des consultations sont en cours avec les quatre organismes d’inspection du NFRC afin de mettre pleinement en œuvre cette politique d’ici le 1er septembre 2016.


L’héritage de TopTen USA  est capturé dans le rapport final

Energy Star

ENERGY STAR Canada salue les efforts de TopTen USA au cours des cinq dernières années pour aider les Nord-Américains à identifier et à faire l’achat de produits ultras efficaces. TopTen USA, qui a agi comme groupe de conseillers pour un bon nombre d’experts importants en matière d’efficacité énergétique, a apporté au contexte nord-américain quantité d’idées provenant de partout dans le monde. Les citoyens peuvent maintenant se tourner vers des programmes tels qu’ENERGY STAR Les plus éconergétiques et le Consortium for Energy Efficiency (CEE), qui porteront dorénavant le flambeau.


CLICHÉ INSTANTANÉ DE L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE!

Vous êtes à la recherche d’inspiration pour votre prochaine campagne ENERGY STAR ou d’une façon de rompre la routine de votre journée de travail? Regardez ces vidéos d’intérêt public produites par Michigan Saves, « Avoid Energy Drama » (Pour éviter le drame énergétique).

le vidéo de service public produites par Michigan Saves, « Pour éviter le drame énergétique» (en anglais seulement)

Article spécial

Les consoles de jeux vidéo - pas toujours une partie de plaisir sur le plan écoénergétique

Par Liz Westbrook-Trenholm
Gestionnaire de comptes, appareils électroniques, ENERGY STAR Canada

Les consoles de jeux vidéo sont des dispositifs couramment utilisés dans nos foyers, alors que 48 % des ménages canadiens en possèdent au moins une. Tout comme les 35 à 60 autres dispositifs que nous utilisons pour jouer, bavarder, travailler et vivre, les consoles de jeux vidéo et leurs périphériques puisent leur part d’électricité.

Certains types de consoles sont relativement peu énergivores, y compris les consoles portatives tout-en-un, les micro-consoles qui se connectent à un téléviseur pour jouer à des jeux vidéo proposés par la boutique d’applications Android, et les consoles autonomes dont les jeux sont chargés depuis des cartouches ou des disques.

Cependant, selon une récente étude* confiée à ICF International par RNCan, les consoles de jeux vidéo qui sont branchées à un téléviseur ou à des écrans et qui sont reliées à des télécommandes externes sont généralement plus voraces sur le plan énergétique. La consommation d’énergie moyenne pour des produits tels que la Xbox, Nintendo, PlayStation et Wii va de 8 kWh jusqu’à 167,5 kWh. Les appareils plus récents ont tendance à consommer le plus d’énergie afin de fournir une expérience de jeu améliorée et des fonctionnalités telles que l’activation vocale, la mise en marche immédiate et la connectivité réseau. L’utilisation croissante de consoles pour la diffusion de contenu médiatique accroît la consommation totale d’énergie.

L’énergie utilisée par habitant pour les consoles de jeux vidéo pourrait sembler faible, mais la consommation cumulée dans tout le pays peut devenir élevée. Avec un inventaire estimé de près de huit millions de consoles dans l’ensemble des foyers canadiens, le rapport de l’ICF calcule que la consommation annuelle nationale atteint plus de 470 000 mWh, ce qui équivaut à la consommation annuelle moyenne d’électricité de plus de 42 000 foyers.

On estime par ailleurs que les Canadiens utilisent leurs consoles de jeux vidéo 372 heures par année seulement. Dans ce cas, comment peuvent-elles consommer autant d’énergie? Réponse : Lorsque seulement leur écran est éteint, les consoles de jeux inactives continuent de consommer de l’énergie. Heureusement, 90 % des utilisateurs éteignent complètement leurs consoles lorsqu’ils ne l’utilisent pas, mais les consoles qui forment le 10 % soles qui reste, demeurent non seulement allumées, mais le restent deux fois plus longtemps que toutes les autres réunies.

Il y a néanmoins une lueur d’espoir. Les consoles de jeux vidéo pourraient être plus écoénergétiques, car la réduction de la taille des semi-conducteurs, l’amélioration des blocs d’alimentation et la déconnexion de la fonction réseau lorsque l’appareil est mis en veille sont toutes des mesures qui pourraient économiser de l’énergie. D’ailleurs, une étude ICF menée en 2013 sur les consoles de la génération actuelle a démontré qu’il serait possible de réduire leur consommation énergétique de plus de 90 % d’ici 2020, pourvu que les fabricants y soient disposés.

ENERGY STAR a collaboré avec les quelques fabricants qui produisent des consoles de jeux vidéo afin d’élaborer des critères pour approuver des consoles de jeux vidéo plus écoénergétiques. Ce programme reconnaît déjà les consoles de jeu vidéo qui se mettent hors tension lorsqu’elles ne sont pas utilisées ainsi que celles qui jouent et diffusent du contenu médiatique de manière écoénergétique. Les fabricants tiennent également compte de l’efficacité énergétique dans la conception de leurs produits : ainsi, la Xbox One et la PlayStation 4 permettent aux utilisateurs de mettre le réseau utilisé en mode veille, alors que la Nintendo Wii U, qui ne consomme déjà pas beaucoup d’électricité, est conçue pour consommer moins de la moitié d’un watt en mode veille.

En attendant, les consommateurs peuvent faire leur part en éteignant leurs consoles dès qu’ils ont fini de jouer.

*Le rapport Technology Analysis Report for Game Consoles, ICF International, le 13 novembre 2015 présenté à l’Office de l’efficacité énergétique, Ressources naturelles Canada. Disponible sur demande auprès de Liz Westbrook-Trenholm,Elizabeth.Westbrook-Trenholm@canada.ca ou d’Augustine Orumewense, Augustine.Orumwense@canada.ca.


Participants au travail

Pour que vos activités en lien avec ENERGY STAR soient présentées dans le bulletin, envoyez-nous un courriel.

Les services publics participants sortent vainqueurs du forum E Source 2015!

Le 16 octobre 2015 lors du Forum E Source 2015 à Denver, Colorado, E Source a annoncé les vainqueurs du concours du prix d’annonces des services publics 2015.

L’équipe ENERGY STAR félicite les services publics canadiens suivants ayant remporté un prix :

  • Hydro One Networks Inc. - Meilleure campagne globale pour entreprise privée de services publics
  • Toronto Hydro-Electric System Limited - Meilleure annonce imprimée pour les clients résidentiels
  • BC Hydro Power Smart - Meilleure annonce imprimée pour les clients commerciaux
  • Union Gas Limited – Deuxième place, Meilleure annonce numérique
  • Newfoundland Power en coopération avec Newfoundland and Labrador Hydro — le prix Favori du public. (Les utilisateurs Facebook ont voté en « aimant » leur annonce imprimée préférée sur la page Facebook de E Source.)
Newfoundland Power, Newfoundland Hydro et Labrador Hydro, leur annonce imprimée—le prix Favori du public

Le concours des prix d’annonces des services publics 2015 était ouvert aux services publics d’électricité et de gaz américains et canadiens. Un groupe de juges indépendants a choisi les gagnants en fonction de critères comme le message, la créativité, les résultats, l’appel à l’action ou la relation avec la marque, et l’impression générale. Cette année, E Source a reçu plus de 500 publicités provenant de 55 services publics. Kym Wootton, vice-présidente du marketing chez E Source, a été très impressionnée et encouragée de voir les moyens novateurs employés par les services de marketing des services publics pour tisser des liens avec leurs clients. Vous pouvez voir les annonces sur le site Web www.esource.com/adcontest-winners.

À propose de E Source

Pendant 26 ans, E Source a fourni des services en matière de recherche, de conseils et d’études de marchés auprès de 300 services publics et leurs partenaires. Grâce aux conseils de la société, ses clients ont pu faire progresser leurs programmes d’efficacité, améliorer leurs relations avec leurs clients et utiliser l’énergie plus efficacement.


La Dalhousie University - un fervent partisan de l'initiative ENERGY STAR!

Par Rochelle Owen
Office of Sustainability, Dalhousie University

Acheter des produits et de l’équipement certifiés ENERGY STAR est une évidence pour l’Université Dalhousie. La durabilité constitue une des pierres angulaires de la politique d’achat de l’université et ainsi, ENERGY STAR correspond parfaitement à la liste de contrôle d’approvisionnement durable de la Dal à l’intention des employés. Cette liste de contrôle est un guide pratique pour l’utilisation d’une carte d’achat, et la rédaction d’appels d’offres, de contrats et d’autres invitations à soumissionner. Une copie de la liste de contrôle peut être directement envoyée à des fournisseurs éventuels qui veulent faire affaire avec l’université. Mais l’approvisionnement est seulement le début des activités de la Dal concernant ENERGY STAR.

Energy Star

En 2009, Dalhousie est la première université à se joindre à ENERGY STAR Canada, après quoi elle a remporté le prix Participant ENERGY STAR de l’année en 2011. Les initiatives ENERGY STAR se sont déroulées sur les quatre campus de l’université, trois à Halifax et un à Bible Hill, en N.-É.

On fait la promotion d’ENERGY STAR lors de conférences, d’événements et de publications au moyen d’outils éducatifs tels que le Campus Green Guide, Sustainability Jeopardy, et de l’information aux acheteurs individuels. Des projets de classe d’étudiants ont été utilisés afin d’explorer la compréhension des étudiants vis-à-vis de l’étiquetage d’ENERGY STAR et son utilisation possible dans les résidences et les appareils de cuisine. Les stagiaires et les employés du Bureau de la durabilité de l’Université Dalhousie utilisent régulièrement les publications, les calculatrices, les sites Web, les listes de produits et les guides techniques afin d’évaluer la performance, la conformité et l’approvisionnement futur de l’équipement et des appareils sur le marché à l’heure actuelle. Des rapports techniques détaillés sont rédigés par le Bureau de la durabilité dans le but d’aider à soutenir les analyses de rentabilisation sur la mise à niveau du matériel.

Des partenariats ont été créés entre le Bureau de la durabilité et plusieurs services clés de l’université comme les services auxiliaires (services de logement et de conférence), la gestion des installations, les technologies de l’information et l’approvisionnement. Avec le soutien et l’engagement des chefs de ces services, plusieurs projets importants ont été menés, y compris :

  • Des améliorations apportées aux laveuses, à de nombreux appareils de cuisine commerciale, aux distributeurs automatiques, aux luminaires et aux thermopompes dans les toutes les résidences universitaires;
  • L’achat d’appareils électroniques certifiés ENERGY STAR, y compris les ordinateurs et le matériel audiovisuel;
  • La participation du personnel aux séances d’information à propos d’ENERGY STAR, aux ateliers de formation des formateurs et au programme de leadership en développement durable pour les employés, qui comprend des renseignements sur l’approvisionnement durable et ENERGY STAR; et
  • L’installation de thermopompes, de fournaises au gaz pour certains bureaux de foyers résidentiels, d’équipement d’éclairage et de produits de construction certifiés ENERGY STAR par l’entremise de projets de gestion des installations.

Avec le soutien de partenaires comme EfficiencyOne (le nouveau détenteur de la franchise Energy Efficiency Nova Scotia), un grand programme d’installation de réfrigérateurs/congélateurs a été mis en place sur les quatre campus de l’université, afin de remplacer les vieux réfrigérateurs et congélateurs d’un certain âge et d’un certain rendement énergétique par des modèles certifiés ENERGY STAR. Ce programme a généré des économies annuelles nettes de 373 565 kWh et de 41 000 $ dans les coûts d’énergie, ainsi qu’une réduction de 305 tonnes de gaz à effet de serre. Récemment des thermopompes certifiés ENERGY STAR ont été installées dans certains bureaux des foyers résidentiels du campus de la faculté d’agriculture afin de compenser la consommation d’huile de chauffage.

L’université continue à investir dans de nombreux programmes d’efficacité énergétique afin de soutenir les objectifs relatifs à la sécurité énergétique, au climat, à la qualité atmosphérique et à l’économie. Les efforts de programmation future s’accompagneront d’améliorations mineures et majeures aux bâtiments, de nouvelles initiatives en matière de bâtiments verts et d’initiatives comportementales. Les applications employant des produits certifiés ENERGY STAR sont retrouvent un peu partout dans ces activités.

Le logo d’ENERGY STAR est facilement reconnaissable et représente une façon pratique pour ceux qui effectuent des achats pour le campus ou en dehors du campus de choisir des produits écoénergétiques. Certains des objectifs d’ENERGY STAR futurs comprennent :

  • offrir une rétroaction et un soutien en vue de l’ajout de produits additionnels au programme ENERGY STAR dont de l’équipement de laboratoire et des fenêtres commerciales;
  • soutenir plus de séances de formation et de perfectionnement aux acheteurs de l’université;
  • créer un réseau de leaders en matière d’approvisionnement durable pour chaque service; et
  • continuer à donner des conseils aux divers services concernant l’équipement et les achats d’électroménagers.

Consultez la section sur l’approvisionnement du site Web du Bureau de la durabilité pour de plus amples renseignements.


Mises à jour sur les spécifications techniques et nouvelles spécifications

Appareils électroniques—Décodeurs, version 5.0

L’ébauche 1 de la version 5.0 des spécifications techniques relatives aux décodeurs a été diffusée aux fins d’examen par les parties prenantes. L’ébauche des spécifications, la méthode d’essai révisée et les documents afférents sont accessibles sur le site Web d’ENERGY STAR des États-Unis (en anglais seulement).

Parmi les points saillants des nouvelles spécifications proposées :

  • Une provision unique de 40 kWh/année pour tous les décodeurs reliés au réseau de distributeurs de programmes vidéo multicanal (MVPD), où les différences sont traitées au moyen d’extensions de fonctionnalités, et de 7 kWh/année pour les clients légers afin de les inciter à mettre en œuvre à courte échéance des stratégies rigoureuses de gestion de l’énergie, comme Deep Sleep
  • Des extensions de fonctionnalités pour une gamme complète de décodeurs, en fonction d’un groupe de données sur 138 modèles actifs qui ont été compilées à partir d’une liste de produits certifiés ENERGY STAR faisant l’objet de comptes rendus publics en vertu d’un accord volontaire convenu aux États-Unis sur les décodeurs, par exemple :
    • l’extension de fonctionnalités CableCARD peut être utilisée deux fois (s’il y a lieu)
    • des provisions de 0 kWh pour flux multiples et la norme DOCSIS 2, alors que l’extension de fonctionnalités pour la norme DOCSIS 3 continuera d’être offerte pour favoriser l’utilisation de cette fonctionnalité
    • la définition et l’extension de fonctionnalités de transcodage pour tenir compte des exigences supplémentaires pour que le système puisse exécuter cette fonction
  • Une définition du module d’alimentation CC est incluse qui correspond aux critères fournis dans la version 7 du programme ENERGY STAR concernant les décodeurs.

Pour toute question ou pour participer au processus d’élaboration de spécifications, veuillez communiquer avec Liz Westbrook-Trenholm, gestionnaire de comptes, appareils électroniques, Office de l’efficacité énergétique, Elizabeth.Westbrook-Trenholm@canada.ca, 613-947-1219.


Éclairage—Version 2.0 pour les lampes

Le texte définitif de la version 2.0 des spécifications techniques pour les lampes certifiés ENERGY STAR a été diffusé et remplacera celui de la version 1.1, et ce, dès le 2 janvier 2017.

Les changements apportés dans le cadre de la version 2.0 ont pour but d’éviter aux partenaires de devoir effectuer de nouveaux essais sur leurs produits; cependant, ces changements reflètent les normes industrielles mises à jour et correspondent avec la procédure d’essai du ministère de l’Énergie (DOE) pour les appareils d’éclairage à DEL intégrales.

La version 2.0 des spécifications techniques des lampes certifiés ENERGY STAR a pour but :

  • d’augmenter les niveaux d’efficacité
  • d’en élargir la portée et les caractéristiques
  • de prévoir l’utilisation des procédures d’essai en attente
  • d’améliorer l’harmonisation entre les spécifications d’ENERGY STAR en termes d’éclairage.

Pour plus de détails sur les documents portant sur le processus de révision ainsi que les spécifications mêmes, vous pouvez consulter le site Web http://www.energystar.gov/products/spec/lamps_specification_version_2_0_pd.


Équipement de bureau—Écrans, version 7.0

Les fabricants peuvent demander à leur organisme de certification d’examiner leurs produits admissibles à la certification en fonction de la version 7.0 des exigences, laquelle entrera en vigueur le 1er juillet 2016. La version 7.0 des spécifications précise de nouvelles exigences en matière de consommation énergétique pour les écrans d’ordinateur et les écrans d’affichage. La limite applicable aux écrans d’ordinateur est exprimée en termes de consommation totale d’énergie (CTE) afin d’offrir aux fabricants plus de souplesse lors de la conception de nouvelles caractéristiques et fonctions, tant en modes veille qu’actif, tout en assurant des économies énergétiques considérables. L’Environmental Protection Agency des États-Unis a modifié sa définition des écrans d’affichage afin de les distinguer encore davantage des écrans d’ordinateur. Ces spécifications comportent également des provisions pour les caractéristiques de certains écrans à rendement amélioré, de même que la connectivité réseau, les écrans tactiles et les détecteurs de présence.


Centres de données—Matériel de grands réseaux informatiques, version 1.0

La version 1.0 des spécifications ENERGY STAR pour le matériel de grands réseaux informatiques a été diffusée et entrera en vigueur le 1er mars 2016. Ces spécifications permettent l’homologation d’une vaste gamme de commutateurs et de routeurs pour les entreprises qui ne sont pas pris en considération dans les spécifications techniques ENERGY STAR pour les petits appareils de réseautage, pour différents facteurs de forme et types de bornes d’entrée. En outre, ces spécifications présentent une approche pour l’homologation de groupes de produits modulaires qui permet d’examiner tant des configurations modulaires homogènes ou hétérogènes. Elles précisent également les critères en matière de blocs d’alimentation, de caractéristiques d’efficacité énergétique, et de données sur la mesure du rendement et de la puissance normalisés.


Soyez un chef de file du marché : joignez-vous à ENERGY STAR!

Les Canadiens indiquent que le symbole ENERGY STAR est l’outil qu’ils utilisent le plus souvent lorsqu’ils magasinent des produits éconergétiques. Vous pouvez obtenir un avantage concurrentiel et être un chef de file au sein du mouvement de l’efficacité énergétique du Canada en vous joignant à notre partenariat volontaire entre l’industrie et le gouvernement. C’est facile et gratuit.

Communiquez avec nous

Veuillez consulter la liste ci-dessous pour communiquer avec votre gestionnaire de compte ou pour obtenir des renseignements généraux :

Chef
Dianna Miller – 613-947-5001 ou envoyez un courriel à Dianna Miller

Appareils électroniques; Services publics d’électricité—Ontario
Liz Westbrook-Trenholm – 613-947-1219 ou envoyez un courriel à Liz Westbrook-Trenholm

Appareils ménagers; Pompes de piscines
Philip Wang – 613-996-5104 ou envoyez un courriel à Philip Wang

Chauffage, climatisation et ventilation; Chauffe-eau; Services publics de gaz
Stéphane LeBlanc – 613-947-2319 ou envoyez un courriel à Stéphane LeBlanc

Équipement commercial de restauration
Dianna Miller - 613-947-5001 ou envoyez un courriel à Dianna Miller

Équipements de bureau; Centres de données
Patrick Roy – 613-943-0453 ou envoyez un courriel à Patrick Roy

Fenestration
Steve Hopwood – 613-995-6741 ou envoyez un courriel à Steve Hopwood

Produits d’éclairage; Services publics d’électricité (à l'exception de l'Ontario)
Isabelle Guimont – 613-996-5281 ou envoyez un courriel à Isabelle Guimont

Secteurs public et institutionnel
Gisèle Maillet – 613-992-4535 ou envoyez un courriel à Gisèle Maillet

 


Ressources naturelles Canada promeut et administre le nom et le symbole ENERGY STAR, enregistrés au Canada par l’Environmental Protection Agency des États-Unis.