Pompes commerciales

Vous recherchez une pompe écoénergétique?

Les pompes fonctionnent dans le cadre d’un système. La quantité d’énergie utilisée par le système varie selon la conception de la pompe, la conception de l’installation et le mode de fonctionnement du système. Ces facteurs sont interdépendants et il est essentiel qu’ils correspondent pour assurer les coûts les plus bas d’énergie et d’entretien, la plus longue durée de l’équipement et la fiabilité.

Les pompes et l’efficacité énergétique
Les systèmes de pompage consomment beaucoup d’énergie dans l’industrie. Dans certaines exploitations industrielles, les pompes vont jusqu’à consommer la moitié de l’énergie consommée durant le processus. Même une petite amélioration dans la conception de la pompe ou l’efficacité du moteur peut se traduire par de grosses économies pour votre entreprise.

Pensez au « prix caché »
Le prix d’achat initial d’une pompe représente environ 10 p. 100 des coûts de son cycle de vie. Les coûts d’énergie et d’entretien représentent, ensemble, la part du lion. Les coûts d’énergie représentent 40 p. 100 ou plus.

Vous pouvez utiliser gratuitement le Pumping System Assessment Tool (PSAT) (en anglais) du U.S. Department of Energy (DOE) pour repérer des possibilités d’améliorer l’efficacité énergétique.

Conseils pour l’achat et le fonctionnement

Les types et les applications de pompes varient considérablement; il n’est donc pas toujours facile de savoir quel modèle acheter. Les critères suivants peuvent vous aider à faire le meilleur choix.

Pensez à l’efficacité.
Ne mettez pas trop l’accent sur le prix. Pendant la durée de vie d’une pompe, ses coûts d’énergie dépasseront le prix d’achat. Achetez les appareils les plus efficaces qui peuvent offrir les périodes de récupération des coûts les plus courtes.

Étudiez le système.
Un système de pompe est la somme d’un certain nombre de composants. Si vous utilisez des pièces et une conception écoénergétiques, vous pourriez être en mesure d’acheter une pompe plus petite. Par exemple, installez des raccords de tuyauterie à faible perte et éliminez les goulots d’étranglement dans la tuyauterie.

Achetez la taille qui convient à vos besoins.
Plus gros n’est pas toujours synonyme de mieux. Choisissez une pompe qui peut fonctionner près de son point d’efficacité optimale en tout temps, et dont le rotor peut supporter les futures augmentations de la capacité.

Un entraînement à fréquence variable peut permettre d’économiser de l’argent.
Un entraînement à fréquence variable peut réduire les pertes du système et est particulièrement rentable dans les systèmes exigeant un débit variable.

Deux pompes pourraient être mieux qu’une seule.
Deux petites pompes peuvent fonctionner en parallèle pour faire le travail d’une seule grande pompe. Arrêtez une pompe pendant les périodes de faible demande et récoltez les économies d’énergie.

Utilisez un logiciel de sélection de pompe.
Les outils Internet abondent pour le choix de la bonne pompe. La plupart suivent une méthode en quatre étapes qui tient compte de l’application de l’appareil, de la performance, de l’efficacité et d’autres facteurs.

Assurez une protection contre l’usure.
L’usure a un effet majeur sur l’efficacité énergétique. Veillez au bon entretien des pompes en lubrifiant les roulements, en vérifiant les joints d’arbre et les bagues d’usure et en lissant les aubes du rotor et du carter.

Suivez les recommandations du fabricant.
Créez un calendrier d’entretien périodique fondé sur les recommandations du fabricant et respectez-le.