Moteurs électriques - OSMCan

Le Règlement établit un niveau d’efficacité énergétique minimal.

Tous les moteurs électriques sont assujettis au Règlement sur l’efficacité énergétique du Canada qui établit une norme de rendement pour leur consommation énergétique, ce qui favorise l’élimination des produits les moins écoénergétiques présents sur le marché canadien.

Les moteurs électriques et l'efficacité énergétique

Les moteurs à induction à courant alternatif sont les moteurs les plus largement utilisés au sein de l’industrie canadienne. En général, ces moteurs sont d’une puissance variant entre 1 et 500 chevaux-puissance (horse-power ou HP).

De nombreux fabricants offrent des moteurs qui sont plus efficaces que les modèles réglementés à efficacité énergétique minimale. C'est une bonne nouvelle. Une amélioration de l'efficacité énergétique des moteurs, même minime, peut entraîner des économies importantes pour votre entreprise.

L'organisme américain, la National Electrical Manufacturers Association (NEMA), a élaboré un ensemble de critères afin de définir les moteurs à haut rendement énergétique. Lors de vos achats, recherchez les moteurs certifiés NEMA PremiumTM. Leur consommation énergétique est moindre et ce sont des moteurs de qualité, conçus pour un rendement optimum.

Les moteurs NEMA Premium peuvent remplacer les moteurs de la plupart des produits des équipementiers. Ils conviennent particulièrement bien aux moteurs utilisés pour plus de 6 000 heures par année et pour les situations où la fiabilité est essentielle.

Quelle est l'ampleur de vos économies?

En un mot, importante. Le prix d'achat d'un moteur représente environ 3 p. 100 du coût global du cycle de vie. Le restant de l'argent dépensé correspond au coût de la consommation d'électricité. Ainsi, même une amélioration minime de 1 ou de 2 p. 100 en matière d'efficacité énergétique peut engendrer une économie importante dans les coûts d'utilisation du moteur.

Le prix d'achat d'un moteur NEMA Premium est plus élevé que celui d'un modèle classique. Toutefois, vous récupérerez votre argent après quelques années d'utilisation continue.

L'outil de sélection des moteurs au Canada, OSMCan, peut vous aider à calculer vos économies énergétiques en choisissant un moteur écoénergétique.

Comparez les modèles des moteurs électriques actuels à l'aide de notre liste de produits interrogeable.

Pour un guide détaillé, veuillez télécharger le Guide de référence sur l’efficacité énergétique des moteurs électriques de RNCan.

Conseils pour l'achat

Choisissez la taille adaptée au travail.
Les moteurs sont plus efficaces s'ils fonctionnent à une capacité se situant entre 75 et 100 p. 100. Il est donc essentiel de choisir la taille d'un moteur en fonction du travail à exécuter et de ne pas délibérément choisir un moteur trop puissant en prévision d'un agrandissement futur.

Tenez compte de la vitesse.
Certains moteurs à haut rendement énergétique tournent à une vitesse plus élevée que celle des unités courantes. Ceci peut annuler les économies énergétiques réalisées. Au moment de choisir un nouveau moteur, optez pour celui dont la vitesse d'utilisation à pleine charge est inférieure ou égale à celle de l'ancien moteur.

Intégrez-y un mécanisme d'entraînement à fréquence variable.
Les mécanismes d'entraînement à fréquence variable régularisent la vitesse du moteur pour répondre à la demande. L'avantage : des économies énergétiques allant jusqu'à 50 p. 100, dans certains cas.

Ne perdez pas de vue le facteur de puissance.
Le facteur de puissance d'un moteur est le rapport entre la puissance réelle (la puissance consommée par le moteur) et la puissance nominale (la puissance que vous payez). Les moteurs qui fonctionnent au maximum de leur charge nominale ont des facteurs de puissance élevés et sont particulièrement efficaces. Inversement, les moteurs à faible charge sont extrêmement inefficaces. Au moment de choisir un nouveau moteur écoénergétique, assurez-vous que le facteur de puissance de celui-ci soit plus élevé que celui de l'ancienne unité.

Conseils sur l'utilisation

Apprenez à connaître vos courroies.
Une courroie sert à relier un moteur à sa charge. Bien que la courroie en V soit la courroie de liaison la plus commune, il existe trois autres types de courroie susceptibles d'améliorer l'efficacité énergétique, à savoir : les courroies crantées, les courroies plates et les courroies synchrones. Une courroie crantée peut réduire la consommation d'énergie jusqu'à 10 p. 100.

Vérifiez la tension des courroies.
Vérifiez la tension régulièrement pour un meilleur rendement. Les courroies qui ne sont pas suffisamment tendues sont susceptibles de glisser et de gaspiller de l'énergie, alors que celles qui sont trop tendues peuvent être la cause d'usure excessive du moteur.

Comptez sur la lubrification.
L'utilisation de lubrifiants de haute qualité permet de réaliser des économies énergétiques. Ils protègent également votre moteur contre l'usure.

Qualité de la puissance, c’est important.
Vérifiez votre réseau d'alimentation électrique afin d'éliminer les faiblesses comme les fluctuations, les fuites et les tensions inadéquates qui peuvent réduire la fiabilité et l'efficacité énergétique d'un moteur. L'amélioration de la qualité de la puissance permet de réduire la charge du moteur et d'accroître la fiabilité et la durée de vie du moteur.

Pensez prévention.
Un programme régulier d'entretien de réparations mineures, de lubrification et d'inspection peut aider à assurer l'efficacité énergétique de votre moteur, à prévenir et à reporter les pannes et à réduire le temps d'inactivité.