Info-Carburant, le 9 août 2013

Table des matières


Aperçu national

Les prix au détail de l’essence au Canada ont diminué de 1,2 cent le litre par rapport à la semaine dernière

Pour la semaine se terminant le 6 août 2013, le prix au détail moyen de l’essence au Canada était de 1,32 $ le litre, soit une diminution de 1,2 cent le litre par rapport à la semaine précédente et une augmentation de 2 cents le litre comparativement à un an auparavant.

Dans l’ensemble, les prix ont tendu à la baisse en raison de prix de gros de l’essence inférieurs dans toute l’Amérique du Nord, lesquels ont baissé en partie à cause des prix mondiaux du pétrole brut.

Les prix du carburant diesel ont baissé de 0,3 cent le litre par rapport à la semaine précédente, soit une augmentation de 8 cents le litre comparativement à la même période l’an dernier.

Figure 1: Comparaison des prix du brut et de l'essence ordinaire
(moyenne nationale)

Comparaison des prix du brut   et de l'essence ordinaire (moyenne nationale)

version textuelle - Figure 1

 

Figure 2 : Prix hebdomadaires de l'essence ordinaire

Prix hebdomadaires de l'essence ordinaire

version textuelle - Figure 2

 
Changement des prix des combustibles
¢/L Semaine du : Changement de :
Semaine précédente
Changement de :
An dernier
Essence 131,5 -1,2 +1,8
Diesel 125,7 -0,3 +7,7
Mazout à chauffage 118,4 -0,8 +5,4

Source: RNCan

Prix du gaz naturel pour véhicules
2013-08-06 ¢ par
kilogramme
¢/L équivalent
essence
¢/L équivalent
diesel
Vancouver 119,4 78,8 81,7
Edmonton 115,1 75,9 78,7
Toronto 110,6 73,0 75,6

Source: ¢/kg Kent Marketing Services Limited

Faits récents

  • Irving Oil construira un terminal maritime : La société Irving Oil déclare qu’elle prévoit bâtir un terminal maritime de 300 millions $ à Saint John, Nouveau-Brunswick, après que TransCanada Corp. ait annoncé qu’elle avait décidé de poursuivre son projet Energy East Pipeline. La raffinerie et le terminal maritime d’Irving traiteront le pétrole brut provenant de l’ouest du Canada et l’exporteront dans les marchés mondiaux. Les travaux d’ingénierie et de conception débuteront en 2015 pour coïncider avec les développements liés au pipeline ouest-est. (Source : La Presse canadienne)
     
  • Ventes de carburant pour véhicules automobiles : Les ventes brutes d'essence ont reculés légèrement de 0,1 % par rapport à 2011 pour s'établir à 42 milliards de litres en 2012. La baisse en volume des ventes d'essence tranche avec le prix de détail moyen de l'essence à la pompe observé partout au pays, qui s'est accru de 3,2 % pour passer de 1,24 $ le litre en 2011 à 1,28 $ le litre en 2012. L'Ontario, le Québec, l'Alberta et la Colombie-Britannique, qui ont représenté 84 % du volume total d'essence achetée en 2012, ont connu des taux variés de consommation de carburant. (Source : Le Quotidien)
     
  • Perspective du marché pétrolier pour 2014 : Les prévisions initiales touchant la croissance économique mondiale se situent à 3,5 % comparativement aux prévisions révisées de 3 % en 2013. La principale hypothèse sous-jacente est une reprise dans les pays membres de l’OCDE dont la croissance devrait être de 1,8 % dans l’année à venir, après une croissance de 1,2 % cette année. Une plus forte croissance attendue aux É.-U. et une reprise dans la zone euro sont les principaux déterminants des prévisions. Les économies émergentes continuent de se développer à des niveaux inférieurs aux taux élevés observés au cours des années précédentes. La croissance de la Chine devrait demeurer à 7,7 % en 2014. On prévoit que la croissance de l’Inde augmentera à 6 %, une hausse par rapport à 5,6 % en 2013. (Source : OPEP, Monthly Oil Market Report, juillet 2013)

Aperçu de l'essence au détail

Pour la période se terminant le 6 août 2013, la moyenne sur quatre semaines du prix moyen de l’essence à la pompe dans les villes sélectionnées au Canada était de 1,33 $ le litre, soit une augmentation de 1 cent le litre comparativement à deux semaines auparavant et une augmentation de 5 cents le litre comparativement à la même période l’an dernier.

Comparativement à deux semaines auparavant, la moyenne sur quatre semaines de l’élément du pétrole brut a augmenté de 2 cents le litre – 13 cents le litre de plus qu’à la même période en 2012.

Les prix au détail de l’essence dans les centres de l’ouest ont baissé en moyenne d’environ 1 cent le litre comparativement au rapport précédent de deux semaines auparavant, tandis que les prix moyens dans les centres de l’est ont augmenté de 3 cents le litre.

Les coûts et les marges d’ensemble du raffineur et du négociant ont baissé de 1 cent le litre, s’établissant à 25 cents le litre.

Les prix de détail les plus élevés au Canada étaient observés dans les villes ayant des taxes municipales sur l’essence (Vancouver et Montréal), tandis que les prix les plus bas étaient observés en Alberta. Les prix de détail de l’essence à Calgary étaient 26 cents le litre de moins que les prix à Montréal, et 31 cents de moins que les prix à Vancouver.

Figure 3: Prix à la pompe de l'essence ordinaire dans certaines villes
Moyenne de 4 semaines (du 16 juillet au 6 août 2013)

Prix à la pompe de l'essence ordinaire dans certaines villes Moyenne de 4 semaines (11 septembre au 2 octobre 2012)

version textuelle - Figure 3

 

Source: RNCan
* Marchés en régie

Hausse de l’inflation de 0,2 % en mai

Le produit intérieur brut réel a augmenté de 0,2 % en mai, soit une cinquième hausse mensuelle consécutive. Les industries de services, en particulier celles du commerce de détail et du commerce de gros, ont été principalement à l'origine de la croissance en mai. La production des industries de services a augmenté de 0,5 % en mai, comparativement à 0,4 % en avril. Des hausses ont également été enregistrées en mai dans le secteur public (qui regroupe les services d'enseignement, la santé et les administrations publiques), l'hébergement et les services de restauration, les services professionnels et les services immobiliers. Le secteur du transport et de l'entreposage a affiché un recul.

La production de biens a diminué de 0,3 % en mai, principalement à la suite d'une baisse notable de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction pétrolière et gazière. Des baisses ont également été observées dans les services publics, tandis que la fabrication et le secteur de l'agriculture et de la foresterie ont progressé.

L'extraction de pétrole et de gaz a diminué de 2,2 % en raison des baisses observées tant dans la production de pétrole que dans celle de gaz naturel. Les travaux d'entretien effectués dans certaines installations de pétrole ont eu des répercussions sur la production en mai.

Source : Statistique Canada

Prix de gros de l'essence

Dans la semaine du 1er août 2013, les changements des prix de gros de l’essence ont oscillé entre une hausse de plus de 2 cents le litre dans les centres américains et une baisse de 2 cents le litre dans les centres canadiens. Les prix ont terminé la période dans la fourchette de 74 à 84 cents le litre.

Dans les marchés de l’est du Canada et des États-Unis, les changements enregistrés de prix de gros de l’essence ont oscillé entre une baisse de 1 cent le litre et une hausse de 2 cents le litre comparativement à la semaine précédente.

Les prix ont terminé la période dans la fourchette de 80 à 84 cents le litre.

Les prix de gros de l’essence dans les centres de l’ouest ont oscillé entre une hausse de 2 cents le litre et une baisse de 2 cents le litre, terminant la semaine entre 80 et 90 cents le litre.

Comparativement à deux semaines auparavant, les prix de gros dans les centres canadiens et américains ont baissé en moyenne de 1 à 5 cents le litre.

version textuelle - Figure 4

Source: RNCan Bloomberg Oil Buyers Guide

Marges du raffineur et du négociant pour l'essence

La marge du raffineur pour l’essence correspond à la différence entre le coût du pétrole brut et le prix de gros auquel un raffineur peut vendre l’essence. La marge comprend les coûts associés au raffinage du produit, de même qu’un profit pour le raffineur.

La marge du négociant représente la différence entre le prix de gros et le prix au détail de l’essence. Cette marge permet de régler les coûts de stockage de l’essence jusqu’à ce qu’elle soit livrée et de son transport à la station-service locale.

Certains des coûts associés à la vente au détail de l’essence sont liés au volume d’essence vendu, tandis que d’autres coûts sont fixés sans en tenir compte. Les points de vente au détail des grands centres urbains sont ainsi manifestement avantagés. Avec un grand débit par point de vente, ils peuvent vendre de grandes quantités d’essence avec une très petite marge de profit en vue d’attirer des clients vers leurs autres offres de produits. Par contre, les petits détaillants devront obtenir une plus grande marge pour couvrir leurs coûts de vente au détail.

version textuelle - Figure 5

Source: RNCan

Aperçu du pétrole brut

D’importants événements mondiaux continuent d’influer sur les prix du pétrole brut

Pour la semaine se terminant le 2 août 2013, les prix des trois bruts de références se situaient en moyenne entre 640 $/m3 et 701 $/m3 (99 $ US à 108 $ US le baril). L’Edmonton Par a terminé à 640 $/m3 (99 $ US le baril) – nettement inférieur à la semaine précédente et poursuivant sa diminution de 44 $/m3 (6 $ US le baril) comparativement à deux semaines auparavant.

En même temps, le West Texas Intermediate (WTI) se situait à 684 $/m3 (106 $ US le baril), légèrement inférieur à la semaine précédente. Le pétrole brut de référence Brent a augmenté, passant à 701 $/m3 (108 $ US le baril), 3 $/m3 de plus que la semaine précédente.

Pour la semaine se terminant le 2 août 2013, la différence de prix entre le WTI et le Brent demeurait à 17 $/m3 (3 $ US le baril).

Les prix des principaux bruts de référence ont fluctué durant la semaine se terminant le 2 août 2013 sous l’effet des meilleures prévisions économiques aux États-Unis et des manifestations dans divers ports océaniques de la Lybie qui ont influé sur les exportations de pétrole brut.

Figure 6: Comparaison des prix du pétrole brut

Comparaison des prix du pétrole brut

version textuelle - Figure 6

 
Changement des prix du pétrole brut
Types de
pétrole brut
Semaine du 2013-07-19 Changement de
Semaine
précédente
An dernier
$Can/m3 $US/bbl $Can/m3 $US/bbl $Can/m3 $US/bbl
Edmonton Par 640,37 98,73 -40,20 -6,29 +159,60 +22,47
WTI 684,33 105,50 -2,27 -0,45 +122,93 +16,44
Brent 701,04 108,08 +3,00 +0,36 +26,10 +1,01

Source: RNCan

Stocks de pétrole

Chaque pays membre de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) est tenu de maintenir des niveaux de stock de pétrole équivalant à 90 jours minimum d’importations nettes.

Actuellement, il y a trois pays membres de l’AIE qui sont des exportateurs nets (Canada, Danemark et Norvège) et qui n’ont pas d’obligation de stockage en vertu de l’Accord sur le programme international de l’énergie.

L’obligation de stockage minimum de l’AIE est fondée sur les importations nettes de tous les types de pétrole, y compris les produits primaires (comme le pétrole brut et les liquides du gaz naturel) et les produits raffinés. Elle exclut le naphte et les volumes de pétrole utilisé pour les soutes maritimes internationales.

L’engagement de 90 jours de chaque pays membre de l’AIE est fondé sur la moyenne des importations nettes quotidiennes de l’année civile précédente. Chaque pays peut s’acquitter de cet engagement en détenant des stocks exclusivement à des fins d’urgence et des stocks à des fins commerciales ou opérationnelles, y compris des stocks détenus dans des raffineries, dans des installations portuaires et dans des pétroliers amarrés au port.

L’obligation spécifie plusieurs types de stocks qui ne peuvent pas satisfaire à l’engagement, entre autres les stocks militaires, les volumes de pétrole dans des pétroliers en mer, dans des pipelines ou dans des stations-service, ou les quantités de pétrole gardées par des consommateurs finals (stocks tertiaires). Le pétrole brut qui n’est pas encore produit n’est pas compris non plus.

Source : AIE

Télécharger le rapport

Info-Carburant - version imprimable PDF, 656 KB

Pour consulter les fichiers Adobe Acrobat®, il faut les télécharger et installer le logiciel Acrobat Reader® version gratuite fournie par Adobe Systems Incorporated.