Le Projet d’infrastructure intelligente pour véhicules électriques de la Colombie-Britannique

Promoteur principal : BC Hydro
Lieu : Vancouver (Colombie-Britannique)
Contribution de l’Initiative : 4 114 000 $
Total du projet : 8 392 000 $

Contexte du projet

Les gouvernements du monde entier ont adopté la technologie des véhicules électriques (VE) pour ses émissions d’échappement nulles. L’aval de cette technologie est encore renforcé par le fait que l’électricité est un vecteur énergétique qui peut être produit à partir de multiples charges d’alimentation, ce qui permet aux nations d’éliminer les risques liés à leur approvisionnement en carburants de transport. En Colombie-Britannique (C.-B.), les véhicules légers sont responsables de 15 % des émissions de dioxyde de carbone (CO2). L’électrification de ces véhicules en utilisant efficacement l’électricité de la C.-B., produite à 93 % à partir de ressources propres et renouvelables, permettra non seulement d’améliorer la qualité de l’air urbain mais également d’appuyer l’innovation technologique et de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la province.

Le « Projet d’infrastructure intelligente pour véhicules électriques de la Colombie-Britannique » est issu des nombreuses années de préparation au lancement commercial des VE par BC Hydro et ses partenaires. Le Projet appuie la transformation du marché vers l’utilisation efficace de l’énergie propre en C.-B., dans le secteur des transports, en éliminant les obstacles à l’adoption des VE. À cette fin, BC Hydro a proposé le projet aux fins de financement par l’Initiative écoÉNERGIE sur l’innovation. Le projet a obtenu 4 114 000 $.

Résultats

Poste de recharge au supermarché Malakwa Super Market

Version textuelle

Permettant de conduire un VE partout dans la province de la Colombie-Britannique, le poste Malakwa est hébergé au supermarché Malakwa Super Market, un avant-poste sur la route de Revelstoke, vers l’Est sur la route Transcanadienne. Le supermarché est l’hôte idéal, et probablement le seul hôte convenable sur cette partie de l’autoroute. La famille qui exploite le supermarché était enchantée et exaltée de devenir l’hôte de l’infrastructure de ravitaillement de l’avenir. Le poste est exploité par le district régional de Columbia-Shuswap.

En avril 2012, la province de la C.-B. a annoncé un Fonds pour l’infrastructure de recharge communautaire (Community Charging Infrastructure – CCI) de 2,7 millions de dollars. Le Fonds CCI offrait un appui financier aux communautés et aux entreprises au moyen d’un « incitatif pour postes de recharge ». Les demandeurs retenus ont reçu des fonds pour acheter et installer un poste de recharge de niveau 2. BC Hydro a appuyé la mise au point et en œuvre du Fonds CCI pendant que le Conseil du bassin du Fraser assurait la gestion, la promotion et l’administration du Fonds. Au total, le fonds a appuyé l’installation de 456 postes de recharge de niveau 2 accessibles au public dans l’ensemble de la Colombie-Britannique.

Afin de permettre les déplacements sur de longues distances, trente chargeurs rapides à courant continu (direct current fast chargers – DCFC) ont été installés dans des sites hôtes allant de l’île de Vancouver jusque dans le sud de la partie intérieure de la Colombie-Britannique. À l’automne 2016, le dernier chargeur rapide a été mis en service à Vernon, en Colombie-Britannique. Ce jalon marquait la fin d’un effort pluriannuel qui a commencé avec l’élaboration d’un cadre de sélection des sites. Une distance de 75 km a été définie comme la distance maximale entre les postes de recharge. Les sites choisis étaient généralement des centres communautaires ou d’autres grands noyaux communautaires appartenant aux gouvernements locaux et régionaux. On a cerné une exemption existante dans la loi habilitante de la BC Utilities Commission (BC Utilities Commission Act) qui lui permet de fonctionner à l’extérieur des limites réglementaires d’un service public et de recevoir une rémunération pour la prestation d’électricité. Le premier réseau de recharge de VE payée au kWh du Canada a été établi.

Parc technologique de VE chez Powertech Labs

Version textuelle

Un VE de Powertech est branché dans l’un des postes de recharge du parc technologique de VE. Le parc technologique de VE est un banc d’essai pour l’élimination des risques liés aux nouvelles solutions d’infrastructure pour VE. Il est utilisé pour mettre à l’essai les chargeurs rapides de nouveaux fournisseurs, de nouvelles solutions de recharge intelligente avant leur déploiement sur le terrain et des chargeurs rapides de prochaine génération, afin d’éclairer les plans de déploiement futurs.

On a mis à l’essai, grâce à sept démonstrations de recharge intelligente, aussi bien le contrôle interentreprises (Business-to-Business – B2B) que le contrôle direct par le service public de la recharge de VE. Dans le contrôle interentreprises, les services publics emploient un protocole standard de réponse à la demande (p. ex. OpenADR) pour demander un délestage électrique de la part des courtiers-fournisseurs  de réponse à la demande (comme Greenlots, ChargePoint ou FLO/AddÉnergie), qui répondent par une réduction de la charge des postes de recharge de leur réseau. La démonstration en milieu de travail Edmonds (une installation de BC Hydro) a validé la gestion et le contrôle de la recharge intelligente de 5 postes de recharge AddÉnergie en fonction de la demande historique ou en temps réelle du bâtiment, en utilisant un contrôleur de passerelle local. Dans le contrôle direct par le service public, les services publics entretiennent des relations avec les clients et utilisent leur réseau de comptage numérique pour contrôler la charge de VE. Au British Columbia Institute of Technology (BCIT), le projet de démonstration résidentielle AFRESH Home a mis à l’essai les communications directes avec le service public pour permettre la recharge intelligente au moyeu de l’infrastructure de comptage intelligent (ICI) – la technologie de comptage numérique de BC Hydro.

Un entrepôt de données sur les postes de recharge (evCloud) a été mis au point pour recueillir des données sur la recherche auprès des déploiements de chargeurs multiconstructeur et pour fournir aux chercheurs et aux gouvernements un accès public à des données agrégées et des données brutes. Le réseau de données harmonisées a été rendu possible par la collaboration des propriétaires des postes de recharges et des réseaux de recharge comme Greenlots, ChargePoint et FLO/AddÉnergie. Au cours de la dernière année du projet, l’infrastructure combinée de chargeurs de niveau 2 et de chargeurs rapides à courant continu a fourni 690 699 kWh d’électricité, remplaçant 277 711 litres de combustibles fossiles, ce qui a permis d’éviter 639 T d’émissions de CO2e.

Avantages pour le Canada

La forte adoption des VE en C.-B. (1,3 %) est probablement attribuable à l’établissement rapide d’une infrastructure pour les VE. Une meilleure connaissances de la planification, de la conception et de l’installation, des modèles commerciaux, des activités et des normes techniques en matière de recharge intelligente et de recharge rapide des VE accélérera encore l’adoption des VE au Canada, ce qui améliorera la qualité de l’air et réduira les émissions de CO2.

Prochaines étapes

On travaille sur des démonstrations de recharge intelligente à plus grande échelle en collaboration avec CrossChasm et AddÉnergie. On étudie une offre de reprendre l’exploitation des postes de recharge rapide à courant continu. On cherche des partenaires pour l’élaboration d’une carte routière technologique pour les VE.