Faits sur le charbon

Le charbon est une matière d’origine organique. Il est formé de débris végétaux qui ont subi des modifications chimiques et ont été compactés pendant des millions d’années, sous l’effet de la pression et de la chaleur. Sa haute teneur en carbone revêt de l’importance puisque c’est ce qui donne au charbon la plus grande part de son énergie. Lorsque le charbon est brûlé en présence d’air ou d’oxygène, il s’en dégage de l’énergie thermique.

Cette énergie peut alors être convertie en d’autres formes d’énergie pratique. Le charbon est principalement produit pour des applications thermiques (p. ex., pour produire de l’électricité) et métallurgiques (charbon à coke ou charbon sidérurgique).

Faits saillants

  • Il est principalement utilisé pour produire de l’électricité.
  • Le charbon constitue également un ingrédient essentiel dans la fabrication de l’acier et du ciment.
  • La production canadienne de charbon en 2016 s’est chiffrée à 61 millions de tonnes.
  • Le Canada a exporté 30 millions de tonnes de charbon et en a importé 6 millions.
  • Le Canada est le troisième exportateur de charbon métallurgique au monde, après l’Australie et les États-Unis.
  • L’Alberta et la Colombie-Britannique produisent 85 % du charbon au Canada.
  • En 2016, le gouvernement du Canada a annoncé son intention d’éliminer l’utilisation de l’électricité traditionnelle au charbon au Canada d’ici 2030.

Apprenez-en plus sur le charbon

Industrie du charbon

En 2015, le charbon représentait 28,1 % de l’approvisionnement mondial en énergie. Au Canada, plusieurs régions profitent d’une abondance de charbon produit localement et à faible coût, tandis que d’autres régions ont facilement accès à un approvisionnement international.

L’industrie canadienne du charbon  produit du charbon pour des applications métallurgiques (charbon à coke ou charbon sidérurgique) et thermiques (p. ex., pour produire de l’électricité).

Près de la moitié du charbon produit sert à des applications thermiques et l’autre moitié à des applications métallurgiques. Certaines sociétés productrices d’énergie qui produisent de l’électricité à partir du charbon possèdent aussi des mines de charbon ou participent à des projets de production de charbon. D’autres entreprises achètent du charbon pour ensuite produire de l’électricité.

Contexte international

En 2016, on estimait la production mondiale de charbon à 7,3 milliards de tonnes, une diminution de 458 millions de tonnes par rapport à 2015. Les 10 plus grands pays producteurs représentaient 91 % de la production mondiale de charbon.

Production mondiale de charbon, de 2007 à 2016 (dpr)

Version texte

Ce diagramme à barres illustre la production mondiale annuelle de charbon de 2007 à 2016. En 2007, la production totalisait 6,4 milliards de tonnes. Par la suite, elle s’est amplifiée pour atteindre un sommet de 8,1 milliards de tonnes en 2013. La production s’est chiffrée à 7,3 milliards de tonnes en 2016.

Apprenez-en plus sur le classement du charbon canadien à l’échelle internationale :

Production mondiale
Production mondiale (excluant les produits du charbon, p. ex., le charbon à coke), en 2016 (dpr)
Classement Pays Millions de tonnes Pourcentage du total
1 Chine 3 243 44,6 %
2 Inde 708 9,7 %
3 États-Unis 672 9,2 %
4 Australie 503 6,9 %
5 Indonésie 461 6,3 %
12 Canada 61 0,8 %
- Autres pays 1 621 22,3 %
- Total 7 269 100,0 %
Exportations mondiales
Exportations mondiales, en 2016 (dpr)
Classement Pays Millions de tonnes Pourcentage du total
1 Australie 389 29,2 %
2 Indonésie 370 27,7 %
3 Russie 171 12,8 %
4 Colombie 83 6,2 %
5 Afrique du Sud 77 5,7 %
9 Canada 30 2,3 %
- Autres pays 213 16,0 %
Total 1 334 100,0 %
Importations mondiales
Importations mondiales, en 2016 (dpr)
Classement Pays Millions de tonnes Pourcentage du total
1 Chine 256 19,2 %
2 Inde 200 15,0 %
3 Japon 189 14,2 %
4 Corée du Sud 135 10,1 %
5 Taipei chinois 66 5,0 %
- Autres pays 486 36,5 %
- Total 1 331 100,0 %
Réserves mondiales prouvées
Réserves mondiales prouvées, en 2014
Classement Pays Millions de tonnes Pourcentage du total
1 États-Unis 253 124 25,7 %
2 Russie 160 364 16,3 %
3 Chine 131 614 13,4 %
4 Australie 106 259 10,8 %
5 Inde 90 276 9,2 %
15 Canada 6 582 0,7 %
- Autres pays 236 405 24,0 %
Total 984 624 100,0 %

Commerce

Les importations de charbon sont en déclin depuis plus d’une dizaine d’années, alors que les exportations demeurent stables. Le Canada exporte environ la moitié de sa production de charbon. La majorité des exportations de charbon canadien sont destinées à l’Asie, qui représente encore un consommateur important.

Version texte

De 2005 à 2013, les exportations de charbon ont augmenté légèrement, passant de 28 millions de tonnes jusqu’à près de 40 millions de tonnes, pour ensuite chuter à 30 millions de tonnes approximativement en 2015 et en 2016. Les importations de charbon ont chuté, passant de 21 millions de tonnes en 2005 à 6,3 millions de tonnes en 2016.

En 2016, le Canada a exporté 30 millions de tonnes de charbon dans le monde et a importé 6 millions, principalement des États-Unis.

Exportations et importations canadiennes de charbon (2016)

Version texte

En 2016, la valeur des exportations de charbon du Canada était déterminée à 4,5 milliards de dollars. Ces exportations étaient surtout destinées aux pays suivants : au Japon, pour 24 %, à la Corée du Sud, pour 20 % et à la Chine, pour 16 %. Trois pour cent des exportations canadiennes sont destinées aux États-Unis, ce qui représente 11 % des importations américaines de charbon. La majorité des importations de charbon du Canada, soit 76 %, proviennent des États-Unis. La moitié des importations sert à la fabrication d’acier et le reste sert à la production d’électricité.

Utilisations

Le charbon sert à la production d’électricité, à la fabrication de l’acier et du ciment ainsi qu’à diverses applications industrielles et résidentielles. En 2016, la production d’électricité représentait 65,5 % de l’utilisation mondiale de charbon.

Au Canada, 10 % de l’électricité est produite à partir du charbon. La suppression progressive de l’électricité produite à partir du charbon entreprise par le gouvernement du Canada sera complétée d’ici 2030. Cela dit, le charbon continuera d’être utilisé dans des processus métallurgiques.

Utilisations du charbon à l’échelle mondiale, en 2015

Version texte

Ce diagramme circulaire illustre en pourcentage les principales utilisations du charbon à l’échelle mondiale en 2015. La majeure partie du charbon a servi à la production d’électricité et de chauffage (66 %), puis à diverses autres utilisations (17 %), à l’industrie sidérurgique (16 %) ainsi qu’à des applications résidentielles (2 %).

Production canadienne

En 2016, les mines canadiennes ont produit 61,0 millions de tonnes de charbon, ce qui constitue une baisse par rapport aux 62,0 millions de tonnes produits en 2015. Cette baisse est attribuable à la faible demande mondiale pour le charbon métallurgique, qui a entraîné l’arrêt des activités de plusieurs mines canadiennes.

Production canadienne de charbon, de 2007 à 2016 (dpr)

Version texte

Ce diagramme à barres illustre la production minière canadienne annuelle de charbon de 2007 à 2016. En 2007, la production se chiffrait à 69 millions de tonnes pour ensuite fluctuer pendant les 10 années suivantes. Pendant cette période, elle a atteint un sommet de 69 millions de tonnes à deux reprises, soit en 2007 et en 2014. En 2016, la production se chiffrait à 61 millions de tonnes, ce qui équivaut à la valeur la plus faible de cette période de dix ans.

Version texte

Le Canada a produit 61,0 mégatonnes de charbon en 2016. La production par province est répartie comme suit : la Colombie-Britannique, 43 %; l’Alberta, 42 % et la Saskatchewan, 15 %.

Version texte

Le Canada a consommé 36,2 mégatonnes de charbon pour la production d’électricité en 2015. L’Alberta a consommé 67 % du charbon utilisé pour la production électrique au Canada, suivie de la Saskatchewan à 24 %, puis de la Nouvelle-Écosse à 7 %, du Nouveau-Brunswick à 2 % et du Manitoba à 0,1 %.

Capacité de génération alimentée au charbon, par province, en 2016

Province
Capacité totale de
génération au charbon
(MW)
Part de la capacité
totale (%)
Alberta 6 457 65,7 %
Saskatchewan 1 530 15,6 %
Nouvelle-Écosse 1 252 12,7 %
Nouveau-Brunswick 490 5 %
Manitoba** 105 1,1 %
Total 9 834 100 %

Prix

Le prix mondial du charbon métallurgique a connu trois sommets au cours des 10 dernières années :

  • 300 $ US par tonne en 2008
  • 330 $ US par tonne en 2011
  • 294 $ US par tonne en 2016

À l’échelle mondiale, les prix du charbon thermique ont suivi une tendance similaire.

Les trois marchés terminaux reconnus à l’échelle internationale et servant d’indicateurs de prix des charbons thermiques sont les marchés australien, colombien et sud-africain. Au cours des 10 dernières années, les prix ont varié comme suit :

  • ont atteint un sommet au cours de l’été 2008 pour se chiffrer entre 170 $ US et 180 $ US par tonne
  • ont chuté en 2011, 2012, 2013 et 2014, et se sont situés entre 45 $ US et 52 $ US par tonne en décembre 2015
  • ont atteint entre 89 $ US et 100 $ US par tonne en novembre 2016

La variation et la baisse des prix étaient directement attribuables aux aléas de la situation économique mondiale. La plus récente remontée des prix est fonction des interruptions de travail temporaires aux mines en Australie et les réductions de la production des mines en Chine.

Prix du charbon à l’échelle internationale, de 2007 à 2016

Version texte

Ce graphique linéaire démontre quatre séries de prix mensuel en dollars américains pour une tonne de charbon de 2007 à 2016. La ligne supérieure correspond au prix du charbon à coke dur australien de qualité supérieure. En janvier 2007, sa valeur était de 96 $ pour ensuite passer à 300 $ en 2008, puis connaître un second repli en 2009 à 129 $, remonter à 211 $ en 2010 et atteindre un sommet de 324 $ au cours du printemps 2011. Elle s’est ensuite contractée de manière continue jusqu’en décembre 2015 pour se chiffrer à 77 $ avant d’atteindre 294 $ en novembre 2016. Les trois lignes inférieures correspondent aux prix du charbon thermique australien, du charbon thermique sud-africain et du charbon thermique colombien. Leurs prix respectifs en janvier 2007 se situaient entre 50 $ et 51 $, ils ont ensuite progressé pour atteindre un sommet entre 170 $ et 180 $ au cours de l’été 2008 avant de se replier au printemps 2009 pour se chiffrer entre 55 $ et 75 $. Au début de l’année 2011, ces prix ont remonté entre 115 $ et 132 $, puis ont connu une baisse constante jusqu’en décembre 2015, où ils se situaient entre 45 $ et 52 $ avant de reprendre de la vigueur et de se situer entre 89 $ et 100 $ en novembre 2016.

Apprenez-en plus sur les faits des minéraux et des métaux

Notes et sources

(dpr) données provisoires.

Les totaux peuvent varier en raison de l’arrondissement des chiffres.

Contexte international

  • Production mondiale de charbon, de 2006 à 2016 (dpr)
    • Agence internationale de l’énergie, Coal Information 2016
  • Production mondiale (excluant les produits du charbon, p. ex., le charbon à coke), en 2016 (dpr)
    • Agence internationale de l’énergie, Coal Information
  • Exportations mondiales, en 2016 (dpr)
    • Agence internationale de l’énergie, Coal Information
  • Importations mondiales, en 2016 (dpr)
  • Réserves mondiales prouvées, en 2014

Commerce

  • Commerce canadien du charbon, de 2005 à 2016
    • Ressources naturelles Canada
    • Statistique Canada
  • Exportations et importations canadiennes de charbon (2016)

Utilisations

  • Utilisations du charbon à l’échelle mondiale, en 2015
    • Agence internationale de l’énergie, Coal Information 2017

Production canadienne

  • Production canadienne de charbon, de 2007 à 2016 (dpr)
    • Ressources naturelles Canada
    • Statistique Canada
  • Production par province, 2016* et Charbon utilisé pour produire de l’électricité par province, 2015
    • Compilés par Ressources naturelles Canada à partir des données de Statistique Canada et d’autres sources publiques
    • La production par province est une estimation de Ressources naturelles Canada
  • Capacité de génération alimentée au charbon, par province, en 2016
    • Compilée par Ressources naturelles Canada à partir des données de Statistique Canada et d’autres sources publiques
    • ** Selon les règlements provinciaux, la centrale thermique Brandon alimentée au charbon doit uniquement être utilisée en cas d’urgence.

Prix

  • Prix du charbon à l’échelle internationale, de  2007 à 2016
    • Ressources naturelles Canada; Banque mondiale; AME; McCloskey
    • Tous les prix sont en dollars US historiques, franco à bord (f. à b.). Entre 2007 et 2010, les prix du charbon métallurgique ou à coke dur australien de qualité supérieure correspondaient aux prix contractuels annuels. De 2011 à 2015, ils correspondaient aux prix mensuels. Le charbon thermique australien était f. à b. Newcastle 6 300 kilocalories du kilogramme (kcal/kg), le charbon thermique colombien était f. à b. Bolivar 6 450 kcal/kg et le charbon thermique sud-africain était f. à b. Richard Bay 6 000 kcal/kg