Les faits : Véhicules électriques

Quel est l’enjeu?

Les véhicules électriques à batterie (VÉBs) et les véhicules hybrides rechargeables (VHRs) deviendront de plus en plus courants à mesure que les constructeurs s’adapteront à la réglementation de plus en plus rigoureuse en matière de rendement de carburant et de gaz à effet de serre.

Que dois-je savoir?

Les VÉBs et les VHRs utilisent l’électricité afin d’atteindre un rendement élevé et de réduire la consommation d’énergie et de carburant. Ces véhicules sont dotés d’un système à commande électrique et doivent être branchés au réseau électrique afin de charger le bloc-batterie intégré.

  • Les VÉBs fonctionnent uniquement à l’électricité. 
    Ils sont propulsés par un moteur électrique alimenté par des batteries rechargeables intégrées. Lorsque les batteries sont faibles, elles doivent être branchées pour la recharge. Les véhicules électriques ne produisent aucune émission d’échappement.
  • Les VHRs sont dotés d’un moteur électrique et d’un moteur à combustion interne. 
    Ces véhicules peuvent être branchés au réseau électrique afin de recharger les batteries. Bien que les VHRs puissent fonctionner sans avoir été rechargés, ils n’atteindront pas leur autonomie maximale ou leur consommation optimale de carburant sans recharge. Deux types de VHR sont disponibles :
    • Les VHRs de série : un moteur à combustion interne est utilisé pour produire de l’électricité seulement et un moteur électrique est employé pour propulser le véhicule. Ces véhicules peuvent fonctionner en mode électrique seulement jusqu’à ce que la batterie ait besoin d’être rechargée. Le moteur générera ensuite l’électricité nécessaire pour alimenter le moteur électrique. Lorsqu’ils fonctionnent en mode électrique seulement, les VHRs de série ne produisent aucune émission d’échappement.
    • Les VHRs mixtes : un moteur à combustion interne et un moteur électrique sont liés aux roues et propulsent tous deux le véhicule dans la plupart des conditions routières. Le mode électrique seulement peut fonctionner à des vitesses plus basses.
  • Les moteurs à commande électrique sont beaucoup plus efficaces que les moteurs à combustion et leur transmission. 
    L’efficacité de la conversion de l’énergie stockée à bord d’un véhicule pour permettre de faire tourner les roues du véhicule est près de cinq fois plus grande pour l’électricité que pour l’essence, avec approximativement 76 et 16 p. 100, respectivement. En outre, les VÉBs et les VHRs offrent un meilleur rendement grâce à la technologie de freinage par récupération qui réutilise l’énergie autrement perdue.
  • Les VÉBs et les VHRs posent des défis. 
    Le coût élevé du bloc-batterie et sa capacité relativement réduite de stockage limitant ainsi l’autonomie des VHRs et plus particulièrement des VÉBs posent des défis.

Par exemple, l’autonomie établie de la voiture LEAFMD de Nissan, un VÉB, est de 135 km. Toutefois, en pratique, l’autonomie peut être réduite en raison des facteurs suivants :

  • l’utilisation du système de régulation de la température – plus la température extérieure atteint des valeurs extrêmes, plus d’énergie est requise pour chauffer ou climatiser l’habitacle, ce qui réduit l’autonomie du véhicule;
  • la vitesse – il faut davantage d’énergie pour rouler à vitesse élevée afin de surmonter la résistance au roulement, ce qui réduit l’autonomie du véhicule;
  • le style de conduite – l’accélération et la décélération en douceur prolongent l’autonomie du véhicule alors que l’accélération et la décélération brusques la diminuent;
  • le poids et la topographie – le transport de poids lourds et la conduite dans les longues montées ou les descentes abruptes réduisent l’autonomie du véhicule.
 
  • Une infrastructure de charge (endroit où brancher le véhicule) est requise pour les véhicules électriques. 
    Si vous branchez un véhicule électrique à une prise régulière de 120 volts (V) à la maison, vous devrez consacrer un temps de charge de 16 à 20 heures. En installant à la maison une prise de 240 V, qui sert habituellement pour les cuisinières électriques, les sécheuses et les climatiseurs centraux, vous pouvez d’ordinaire diminuer le temps de charge à seulement 4 à 8 heures. Les postes de charge commerciaux ont quant à eux recours à des tensions beaucoup plus élevées de sorte qu’on puisse obtenir une charge de 80 % en aussi peu que 30 minutes. L’industrie travaille actuellement à améliorer la technologie des batteries et vise l’installation étendue d’une infrastructure de charge commerciale.
  • Les VÉBs et les VHRs sont de choix restreints, mais d’autres modèles devraient être offerts dans les années à venir. 
    La plupart des grands constructeurs automobiles développent des VÉBs et des VHRs pour le marché Nord-Américain.

Que puis-je faire?

Optez pour un VÉB ou un VHR si vous souhaitez améliorer le rendement du carburant de votre véhicule, réduire les coûts en carburant et les émissions de dioxyde de carbone (CO2). Afin de tirer le meilleur avantage de ces véhicules, vous devez les charger à la maison. Vous devez également connaître vos habitudes de déplacement et décider si l’autonomie restreinte d’un véhicule électrique à batterie vous convient.

Quels sont les avantages et les économies?

Les véhicules électriques à batterie et les véhicules hybrides électriques rechargeables ne produisent aucune émission d’échappement lorsqu’ils fonctionnent en mode entièrement électrique. Le coût de l’électricité par km est moins élevé que celui de l’essence : environ 2 à 3 ¢/km (à 12¢/kWh) pour un véhicule électrique comparativement à 8 à 9 ¢/km (à 1,09 $/L) pour un véhicule conventionnel de 4 cylindres à essence.