Les faits : Technologies en matière de moteur et leur impact sur la consommation de carburant

Quel est l’enjeu?

Le Canada met en place un resserrement progressif des normes régissant les émissions de gaz à effet de serre (GES) pour les véhicules utilitaires légers, afin d’inciter les constructeurs de véhicules à améliorer l’efficacité énergétique des moteurs en recourant à des technologies novatrices.

Que dois-je savoir?

Le dioxyde de carbone (CO2) est le principal GES, et une réduction de la consommation de carburant d’un véhicule diminue la production d’émissions de CO2. Les technologies suivantes en matière de moteur peuvent réduire la consommation de carburant d’un véhicule :

  • Les moteurs de 6 et 8 cylindres sont habituellement dotés d’un système de désactivation des cylindres (SDC). Ce dernier cesse le fonctionnement de la moitié des cylindres lorsqu’un faible pourcentage de la puissance du moteur est requis, notamment lorsque le véhicule se déplace à une vitesse constante sur une route plane, décélère ou descend une pente. Le SDC peut réduire la consommation de carburant de 4 à 10 p. 100.
  • La distribution à programme variable et le contrôle électronique de levée des soupapes optimisent le réglage des soupapes d’admission et d’échappement en fonction de la vitesse du moteur contrairement aux systèmes classiques où la distribution et la levée des soupapes sont fixes. Cette fonction permet d’améliorer l’efficacité et la puissance du moteur sur un ensemble de vitesses de fonctionnement du moteur. La distribution à programme variable et le contrôle électronique de levée des soupapes peuvent réduire la consommation de carburant de 1 à 6 p. 100.
  • Les turbocompresseurs forcent l’air dans les cylindres du moteur contrairement aux moteurs à aspiration naturelle qui obtiennent l’air à la pression atmosphérique. Cette méthode permet à un moteur turbo de plus petite cylindrée de produire la même puissance qu’un moteur à aspiration naturelle ayant une plus grosse cylindrée. Le recours à un moteur turbo plus petit peut réduire la consommation de carburant de 2 à 6 p. 100 tout en offrant un même rendement.
  • Les systèmes à injection directe peuvent optimiser le débit du carburant en l’injectant directement dans le cylindre à une pression élevée, contrairement aux systèmes classiques qui injectent le carburant dans le flux d’air d’admission à une basse pression. Les systèmes à injection directe permettent une meilleure dispersion du mélange d’air-carburant et peuvent réduire la consommation de carburant de 1 à 3 p. 100.

Que puis-je faire?

Soyez un acheteur averti.
Renseignez-vous avant d’acheter votre véhicule et incluez une estimation de la consommation de carburant à vie comme critère d’évaluation des coûts et du rendement.

Quels sont les avantages et les économies?

Les améliorations technologiques et l’efficacité accrue des moteurs vous feront économiser de l’argent, tel qu’illustré dans le tableau suivant. Au cours d’une période de 10 ans, une réduction de 10 p. 100 de la consommation de carburant correspond à des économies de coûts de carburant de 1 308 à 3 052 $ et à une réduction des émissions de CO2 de 2 760 à 6 440 kg. En outre, à l’échelle supérieure, cela correspond à retirer des routes canadiennes un VUS de grande taille.

Le tableau illustre l’incidence des améliorations de la technologie et de l’efficacité accrue des moteurs sur les économies d’argent.
Consommation moyenne de carburant (L/100 km) Consommation moyenne de carburant avec une réduction de 10 p. 100 (L/100 km) Économies de coûts de carburant  annuelles Économies de coûts de carburant sur 10 ans Réduction de CO2 sur 10 ans
14,0 12,6  305 $ 3 052 $ 6 440 kg
12,0 10,8  262 $ 2 616 $ 5 520 kg
10,0 9,0  218 $ 2 180 $ 4 600 kg
8,0 7,2  174 $ 1 744 $ 3 680 kg
6,0 5,4  131 $ 1 308 $ 2 760 kg
 

Remarque : À des fins d’illustration, les économies se fondent sur une distance annuelle parcourue de 20 000 km, un prix du carburant de 1,09 $/L et un facteur d’émission de CO2 de 2,3 kg/L d’essence.