Programme de formation des conducteurs Le bon $ens au volant

Démarquez-vous de vos concurrents en proposant le programme de formation des conducteurs Le bon $ens au volant.

Ce programme comprend quatre modules d’apprentissage. Ils fournissent des renseignements essentiels sur les effets de la conduite sur l’environnement, la conduite écoénergétique et l’achat d’une première voiture. Le quatrième module passe en revue ce que les élèves ont appris.

La trousse comprend également les documents suivants :

  • Guide de l’instructeur – Il présente les leçons axées sur l’achat, la conduite et l’entretien d’un véhicule du point de vue écoénergétique. Il donne des explications sur la façon d’intégrer ces renseignements au programme existant de formation des conducteurs en classe.
  • Le cahier d’exercice de l’élève, version de l’instructeur – Il vous permet de suivre vos élèves tout au long de la leçon en vous assurant que les réponses à chaque question sont à portée de main.
  • Le cahier d’exercice de l’élève – Il contient des exercices attrayants, des renseignements supplémentaires et de l’espace permettant à l’élève de personnaliser son cahier d’exercice.
  • Une vidéo – En plus d’une vidéo propre à chacun des quatre modules d’apprentissage, la trousse comprend une vidéo de présentation intitulée Bienvenue au programme Le bon $ens au volant.
  • Un CD-ROM – L’ensemble des documents imprimés et vidéo de la trousse, des liens supplémentaires et d’autres ressources sont enregistrés sur un seul format électronique pratique.

Découvrez les quatre modules d’apprentissage du programme Le bon $ens au volant

Module 1 : La conduite et l’environnement

Le dioxyde de carbone (CO2) est essentiel à la vie sur Terre. Sans CO2, la température moyenne sur la Terre perdrait 33 °C, créant ainsi un environnement trop froid pour la survie de la plupart des espèces.

Cependant, une quantité trop importante de CO2 est simplement dangereuse. Les véhicules canadiens rejettent en moyenne chaque année plus de quatre tonnes de CO2, à peu près le poids de huit vaches laitières adultes.

Découvrez comment les véhicules que nous conduisons contribuent aux changements climatiques et ce que nous pouvons faire au volant pour réduire ces effets.

Regarder la vidéo

Transcription

Le bon $ens au volant – Module 1 : La conduite et l’environnement

Narration :

Les Canadiens possèdent environ 20 millions de véhicules et conduisent plus de 300 milliards de kilomètres chaque année. Comprendre la relation entre la conduite et l’environnement est l’une des notions de base et des stratégies importantes que vous pouvez employer dès maintenant. Ce dont nous parlerons se résume à conduire comme si l’avenir en dépendait. Car, de fait, il en dépend.

Êtes-vous prêt? Alors, allons-y!

Le bon $ens au volant – Deuxième point

Et on poursuit avec le deuxième point.

Posséder une voiture, une camionnette, un VUS, une moto ou un scooter c’est merveilleux. C’est la liberté, pas vrai? L’indépendance, la mobilité, l’aventure. Un problème cependant : tous ces véhicules émettent des gaz à effet de serre, lesquels sont nocifs pour l’environnement. L’équation est simple.

  • Les véhicules à moteur génèrent du dioxyde carbone (CO2), le principal gaz à effet de serre.
  • Les émissions de gaz à effet de serre influent sur le climat de la planète.
  • Le changement climatique compromet la survie des espèces vivantes.

Pour chaque litre d’essence brûlé, un véhicule produit environ 2,3 kilos de CO2. Au Canada, la plupart des véhicules produisent chaque année trois fois leur poids en CO2. Pour une voiture de 1 400 kilos c’est 4 200 kilos de CO2. Multipliez cette quantité par 20 millions de véhicules, et il devient indéniable que nous générons de grandes quantités de gaz à effet de serre qui risquent d’être désastreuses pour la vie sur Terre.

Mais il est possible de réduire les gaz à effet de serre que nos voitures rejettent dans l’atmosphère.

Il s’agit de conduire comme si l’avenir en dépendait. Et c’est ici que la volonté et la planification prennent toute leur importance.

Ça va, on comprend ? Parfait – troisième point

Le bon $ens au volant – Troisième point

Voici une vérité évidente : la principale façon de sauver notre planète est de réduire le nombre de kilomètres que nous parcourons chaque année. Et voici deux façons d’y parvenir.

  1. Rangez vos clés : il n’est pas nécessaire de faire de votre voiture votre seul et unique moyen de transport : marchez, allez à vélo, faites du covoiturage, prenez l’autobus, le métro ou le train. La prochaine fois que vous utiliserez le transport en commun, pensez-y : chaque autobus ou voiture de métro peut représenter au moins 40 voitures en moins sur les routes, donc moins d’émissions de gaz à effet de serre. C’est impressionnant! À certains endroits au Canada, vous pouvez vous rendre au travail ou à l’école en kayak, en patins et même en ski. Essayez.
  2. Réfléchissez à votre vie : vous savez il existe des solutions de rechange à la voiture. Vous pouvez envisager le télétravail, si possible, recourir aux téléconférences ou aux vidéoconférences pour épargner des déplacements inutiles à bien des gens, suivre un ou deux de vos cours sur Internet, trouver des manières d’être plus actif physiquement, cultiver une partie de votre vie sociale autour de ce principe – à la patinoire, à bicyclette ou en randonnée – et faites appel à votre imagination pour trouver des façons de vous amuser sans voiture.

Assez simple, n’est-ce pas? Alors, si vous voulez conduire – ou ne pas conduire, dans ce cas-ci – comme si l’avenir en dépendait, prenez note de ces suggestions et appliquez-les dans votre vie.

Dès maintenant.

Toujours là ? OK, le quatrième point

Le bon $ens au volant – Quatrième point

Un jour, Denise a téléphoné à Bob, Mustapha et Alexis pour leur annoncer qu’elle se rendait au centre commercial et au marché et souhaitaitc minimiser son effet sur l’environnement. Dans un microbillet, Bob lui a répondu : « J’ai besoin de ruban de hockey et de brocoli. J’y vais ». Mustapha a répondu en textant : « J’y vais avec toi, c’est certain : il me faut une spatule et du paprika. Je t’enverrai des infos sur le trafic et les constructions pour gagner du temps ». Alexis a texté : « J’ai une nouvelle application pour les cartes routières, alors je pourrai planifier le trajet et j’ai besoin de bok-choy et d’une nouvelle raquette de squash ». Denise a ensuite envoyé des messages à ses amis, qui ont convenu de se rencontrer chez Alexis. Puis ils sont allés faire leurs courses en conduisant comme si l’avenir en dépendait.

La morale de cette histoire? Planifiez vos sorties, évitez les détours et les routes peu praticables, regroupez plusieurs sorties ou courses en un seul déplacement, soyez à l’affût des ralentissements et de difficultés et conduisez prudemment.

Et voilà. Vous avez réussi!

 

Module 2 : Cinq techniques pour économiser de l’argent et préserver l’environnement

Ce module enseigne aux conducteurs comment réduire leur consommation de carburant et donc leurs coûts de 25 % grâce à 5 techniques de conduite écoénergétique faciles.

Découvrez des conseils et des astuces pour conduire efficacement et en toute sécurité.

Regarder la vidéo

Transcription

Le bon $ens au volant – Module 2 : Au volant

Narration :

Point un – accélérez doucement

Oui. Cela s’appelle l’accélérateur, ou la pédale d’accélération. Mais peut-être devriez-vous également la considérer comme la pédale à argent.

Voyez-vous, chaque fois que vous appuyez sur cette pédale avec vigueur, de l’argent s’envole.

De l’argent pour l’essence, car si plaisant qu’il soit, un grand coup d’accélérateur peut nécessiter jusqu’à 15 % plus d’essence.

Alors un plein de 50 $ ne vous en don que pour 42 $.

Et lorsque vous retirerez votre pied de la pédale à argent, ce sera probablement pour le poser sur la pédale de frein. Plus vous freinerez avec force, plus vous dépenserez de l’argent.

Ka-ching! Pneus, garnitures, patins, disques, tambours, jambes de forces, et ammortisseurs roulement à bille! Ça vous paraît coûteux? Ce l’est. Alors accélérer et avancer doucement lorsque votre véhicule a été immobilisé est bien plus qu’un simple geste de responsabilité environnementale.

L’accélération avec douceur est… une façon d’économiser de l’argent.

OK….et on continue vers le deuxième point.

Le bon $ens au volant – Deuxième point

C'est vrai. Nous connaissons tous des personnes qui sont partout et nulle part en même temps. Et ces personnes nous rendent fous parce qu’elles semblent être tellement peu efficaces. Eh bien, accélérer à tout bout de champ est un comportement comparable à celui de ces personnes.

Tout d’abord, il est difficile pour les automobiles qui vous suivent d’évaluer la distance afin d’éviter une collision avec votre véhicule.

Deuxièmement, c’est d’une inefficacité inouïe pour votre portefeuille. Le moteur monte en régime inutilement; vous actionnez constamment les freins et usez les plaquettes, les tambours, les segments et les disques; vous montez et rétrogradez sans cesse, ce qui crée une tension inutile sur la transmission et la chaîne cinématique… sans compter tout le stress que vous vous infligez sans raisons.

Troisièmement, chose la plus importante, une vitesse constante vous permet d’économiser de l’essence, donc de l’argent, et de minimiser les effets sur l’environnement, parce que votre véhicule consomme moins de carburant et rejette moins de polluants.

En conduisant à une vitesse régulière, vous maximisez la capacité de votre véhicule d’utiliser les éléments qui lui permettent d’économiser l’essence : de l’aérodynamique aux moteurs efficaces, en passant par le régulateur de vitesse automatique.

Alors, trouvez un rythme, une cadence. Maintenez une vitesse constante… vraiment constante. Et écoutez la musique, celle de tout l’argent économisé.

Compris? Parfait! On part sur point 3.

Le bon $ens au volant – Troisième point

Bonjour. Aujourd’hui, j’ai pour vous un truc très payant qui pourrait vous permettre de réduire de 20 % votre consommation de carburant sur les autoroutes. Et sans que cela ne vous engage à rien. Eh oui, 20 %. Tout ce que vous devez faire c’est de faire preuve d’intelligence.

Je vous explique. En réduisant votre vitesse de 120 à 100 km/h, vous économiserez 20 % en carburant. Il existe plusieurs autres raisons qui devraient vous convaincre que rouler à haute vitesse est une mauvaise idée.

  • Le temps de réaction est réduit lorsque tout se passe rapidement.
  • Vous maximiser le stress infligé à votre véhicule, aux pneus ou à la suspension, par exemple.
  • Il est généralement illégal de dépasser la vitesse limite et plus vous roulerez vite, plus vous risquerez de perdre vos clés, votre permis, votre véhicule et toute possibilité de payer des primes d’assurance abordables.

Mais on peut le voir d’une autre façon. Vous vous rappelez que nous avons parlé de la pédale à argent? Eh bien, vous gaspillez beaucoup d’essence en roulant à une grande vitesse, entre autres parce que les voitures d’aujourd’hui sont construites de telle sorte que l’efficacité maximale est atteinte entre 50 et 80 km/h.

Alors voilà. En évitant d’accélérer et en employant les autres techniques d’écoconduite, le conducteur canadien moyen peut économiser 500 $ par année (oui, dans tes poches) et réduire les gaz à effet de serre et les autres émissions néfastes pour l’environnement.

Alors, servez-vous de votre tête, de vos habiletés et modérez votre vitesse au volant : c’est plus sécuritaire, plus sensé et cela vous fera épargner de l’argent.

Toujours là? OK, le point 4.

Le bon $ens au volant – Quatrième point

Vous pouvez prédire l’avenir! Vous pouvez maîtriser temps, espace et dimension!

Écoute. C'est vrai, ça ce peut.

Il s’agit d’analyser les indices que vous donne le trafic devant vous, notamment :

  • Un feu qui passe au jaune ou un feu pour piétons qui commence à clignoter
  • Des feux de freinage qui s’allument devant vous, pas uniquement sur le véhicule qui vous précède, mais aussi sur ceux qui se trouvent bien plus loin
  • Des indications d’engorgement droit devant
  • Un changement soudain des conditions météo, comme la pluie, le grésil ou la neige
  • Des signes de travaux de construction ou de détours.

Toutes ces observations peuvent vous aider à prendre des décisions clés, comme ralentir graduellement, changer de voie de circulation bien en avance, accélérer ou maintenir votre vitesse.

Et tout cela est possible parce que vous portez votre attention sur l’avenir, c’est-à-dire sur les secondes, les minutes, les mètres et les kilomètres devant vous. C’est une habileté qui s’apprend et se maîtrise.

Le résultat? Votre faculté de prévoir vous épargne du stress, réduit l’usure et le bris de toutes les pièces de votre véhicule et vous évitera de gaspiller de l’essence.

Ainsi, en prévoyant, vous pouvez répondre à cette question : « Que me réserve l’avenir? »

C’est simple : de l’argent économisé.

On a lâche pas. Voici le cinqième point.

Le bon $ens au volant – Cinqième point

L’un des gestes les plus difficiles à faire au volant est... de ne rien faire.

Mais ne rien faire peut vous faire épargner de l’argent, prolonger la durée de votre véhicule et aussi aider l’environnement. Parlons-en.

Habituellement, lorsque vous conduisez, soit vous accélérez, soit vous maintenez votre vitesse, soit vous freinez.

Mais il existe une autre technique : Relâcher l’accélérateur.

Vous rappelez-vous votre premier vélo? Vous pédaliez à toute vitesse, puis, épuisé, vous vous laissiez porter par l’élan. Vous laissiez votre corps se reposer jusqu’au moment d’accélérer de nouveau. Sur votre lancée, votre vitesse diminuait à cause de la résistance de l’air et de la friction.

Avec un véhicule à moteur, relâcher l’accélérateur signifie que vous planifiez chaque portion de votre conduite, qu’il s’agisse d’un tour du bloc ou roulez des centaines de kilomètres.

  • Vous accélérez, graduellement.
  • Vous maintenez votre vitesse avec de petits ajustements.
  • Si vous savez que vous devez bientôt freiner, relâchez l’accélérateur pour ralentir votre véhicule.
  • Puis vous freinez. Vous constaterez que vous freinerez moins souvent parce que vous ralentissez sur l’erre.

La plupart des véhicules d’aujourd’hui sont équipés d’un système d’injection qui cesse d’alimenter le moteur en essence dès que l’accélérateur est relâché. Relâchez l’accélérateur, donc ne rien faire, signifie que vous utilisez votre bon sens, vos habiletés et la technologie pour economiser du carburant.

Avez-vous entendu ce son? C’est le son de ne rien faire… hormis économiser de l’argent!

 

Module 3 : Le véhicule qui vous convient

Ce module vous apprend comment économiser de l’argent et préserver l’environnement en choisissant le bon véhicule écoénergétique. Consultez l’outil de recherche pour les cotes de consommation de carburant de Ressources naturelles Canada. Cet outil vous donnera les cotes de consommation de carburant, les émissions de CO2 et les coûts estimés annuels en carburant pour les véhicules légers vendus au Canada.

Découvrez comment choisir le véhicule écoénergétique qui convient à votre style de vie.

Regarder la vidéo

Transcription

Narration :

Le voici, ce grand moment. L’une des trois plus importantes décisions de votre vie. La première fois que vous pensez sérieusement à vous procurer une voiture.

Excitation! Tentation! Mais confusion aussi.

Bon. Respirez profondément. Analysons la situation.

L’achat de votre première voiture devrait être une expérience intéressante et enrichissante… enfin, autant que peut l’être une telle dépense. Et c’est une décision si importante que vous devriez arrêter votre choix SEULEMENT après avoir bien réfléchi à la question.

Alors voici trois éléments à considéré.

Premièrement, déterminez vos besoins.

Qui êtes-vous? Où vivez-vous? Que faites-vous?

Quels sont vos passe-temps?

Combien de personnes et d’objets aurez-vous à transporter?

Quelle place le voyagement prend-il dans votre vie?

La réponse à ces questions vous donnera une idée précise du type de véhicule qu’il vous faut. Si vous vous adonnez aux activités extérieures, aux sports et aux aventures hivernales avec plein d’amis, il vous faudra probablement un véhicule plus spacieux.

À l’autre bout de l’échelle des besoins se trouve une personne qui utilise les transports en commun pour le travail ou l’école, conduit peu et va de temps en temps à l’extérieur de la ville. Un candidat parfait pour un véhicule plus petit pour vous, les épiceries et le chien.

Deuxièmement, examinez les possibilités.

Il existe plusieurs façons de se rendre du point A au point B. À vous de choisir celle qui vous convient le mieux. Voici les possibilités qui s’offrent à vous.

  • Les véhicules hybrides, qui combinent énergie électrique et moteur à essence ou diesel, consomment peu de carburant. Ils s’arrêtent automatiquement lors de la marche au ralenti et redémarrent lorsque vous êtes prêt, ce qui augmente leur efficacité. En fait, ces véhicules sont si bien fabriqués que vous n’aurez jamais à craindre l’épuisement de la batterie!
  • Les véhicules à moteur diesel, qui parcourent avec un plein d’essence généralement une distance 30 p. 100 plus longue que les véhicules à essence de même dimension.
  • Les véhicules à essence de petite dimension, lesquels peuvent être très économiques en essence; selon le type de moteur et de transmission, ces véhicules peuvent procurer d’importantes économies en carburant.
  • Et les véhicules électriques, qui doivent être branchés et rechargés; ces véhicules vous conviendront si vous parcourez de petites distances; ils ne rejettent pas d’émissions d’échappement en roulant.

Que vous soyez à la recherche d’un véhicule neuf ou d’occasion, assurez-vous qu’il réponde à vos besoins quotidiens et consomme le moins de carburant possible.

Résistez à la tentation : il existe sur le marché plusieurs véhicules énergivores, et il ne s’agit pas uniquement de camionnettes et de VUS. Certains véhicules à haut rendement consomment bien plus de carburant que des voitures qui offrent des sensations plus modérées, mais tout de même satisfaisantes.

Pensez léger. Pensez petit. Pensez efficacité. Et choisissez le véhicule qui satisfait vos besoins quotidiens, plutôt qu’un véhicule que vous n’utiliserez qu’à l’occasion.

Troisièmement, faites quelques calculs. Allez-y, soyez sans crainte!

Nous voulons vous voir économiser de l’argent, et non pas en gaspiller en essence, Et nous voulons que vous soyez avare de vos émissions de CO2.

Sur chaque nouveau véhicule, vous trouverez une étiquette ÉnerGuide. Comprenez ce que ces chiffres signifient, mais, plus particulièrement, ce qu’ils signifient pour vous. Examinez la consommation en carburant sur l’autoroute et en ville, et demandez-vous où vous utiliserez le plus votre véhicule.

Autoroute ou en ville?

Lequel des deux fréquenterez-vous le plus?

Par exemple, une voiture qui consomme 7 litres par 100 km utilisera la moitié du carburant requis pour un véhicule consommant 14 litres par 100 km.

Si vous optez pour un véhicule d’occasion, vous pouvez trouver des données estimative sur les vieux véhicules sur des sites comme vehicles.rncan.gc.ca, où vous trouverez également des coûts annuels en carburant (utiles pour établir un budget).

Voilà, l’achat d’un véhicule est maintenant plus simple. Déterminez vos besoins, choisissez le véhicule et la puissance qui vous conviennent et faites des calculs pour dénicher les véhicules qui consomment le moins de carburant.

Responsabilité environnementale et de l’argent économisé. Quelle belle combinaison!

 

Module 4 : Récapitulation de Le bon $ens au volant

Ce module est le profil d’une bonne conduite. Il revient sur toutes les leçons que vous avez appris au cours du programme de formation Le bon $ens au volant.

Regarder la vidéo

Transcription

Narration :

Les voilà.

Vous avez enfin reçu les clés de la liberté, les clés de votre avenir. Avec ces clés, vous jouirez de certains privilèges mais devrez également assumer d’importantes responsabilités.

Mais les avez-vous méritées? Êtes-vous un conducteur habile, averti et responsable sur le plan de l’environnement?

Il n’y a pas si longtemps, on connaissait peu les effets des voitures et de leur conduite sur le changement climatique et sur l'environnement. Tout a changé depuis. Il n’est pas possible d’escamoter certains faits sous le capot. Par exemple :

  • les véhicules à moteur émettent du CO2;
  • le CO2 est le principal gaz à effet de serre;
  • ces émissions influent sur le climat de la Terre; et
  • le changement climatique compromet la survie des espèces.

Entrons dans les détails.

Une voiture dont le poids s’élève à 1 400 kg génère environ 4 200 kg de CO2 par année. Multipliez cette quantité d’émissions par 20 millions de véhicules, et les répercussions seront considérables pour une planète qui tente son possible pour survivre.

Il faut être conscient des effets néfastes de la conduite sur l'environnement et réfléchir sérieusement aux autres possibilités comme la marche, le vélo, la planche à roulettes, le covoiturage ou le transport en commun. Vous pouvez décider parfois de ranger vos clés et d’essayer ces possibilités.

En tant que nouveau conducteur très habile et respectueux de l’environnement, souvenez-vous d’envisager d’autres manières de vivre et de travailler, notamment le télétravail, les conférences téléphoniques ou les cours en ligne.

Souvenez-vous de l’importance de planifier chaque trajet, d’éviter les détours, de regrouper plusieurs sorties ou courses en un seul déplacement et d’être à l’affût des ralentissements et des difficultés. La raison est simple : cela peut vous aider à économiser de l’argent et protéger l’environnement.

Vous pouvez également analyser attentivement certaines techniques de conduite qui vous aideront à ménager dame Nature, votre véhicule et votre portefeuille.

Revoyons certaines de ces techniques.

Premièrement, évitez à tout prix les accélérations brusques. Considérez l’accélérateur comme la pédale à argent et actionnez-le doucement... efficacement.

Deuxièmement, conduisez à une vitesse constante pour maximiser la capacité de votre véhicule à utiliser tous les éléments qui lui permettent d’économiser du carburant. Faire varier la vitesse sans raison augmente la consommation, l’usure et les risques de bris, parce que vous actionnez et relâchez sans cesse les freins. Vous usez les pneus, les plaquettes, les disques et les tambours de frein et créez une tension inutile sur la transmission et la chaîne cinématique… sans oublier tout le stress que vous vous infligez pour rien.

Troisièmement, évitez d’aller vite. Sur l’autoroute, en réduisant tout simplement votre vitesse de 120 à 100 km/h, vous économiserez 20 % de carburant. Et profiter de la manière dont sont conçus les véhicules d'aujourd'hui. Leur efficacité est maximale à une vitesse de 50 à 80 km/h.

Conduire trop rapidement comporte également d’autres risques :

  • vos réflexes sont compromis lorsque tout va trop vite;
  • votre véhicule (ses pneus ou sa suspension, par exemple) pourrait être soumis à un stress maximal;
  • il est illégal d'excéder la vitesse permise, et, au minimum, les contraventions et les conséquences sur les primes d’assurance peuvent être lourdes.

Alors, rappelez-vous que ralentir de 20 km/h permet des économies en carburant de 20 %. Et réduit l’usure et les risques de bris d’un véhicule. Et réduit les gaz à effet de serre et les autres émissions néfastes pour l’environnement.

Quatrièmement, vous pouvez également économiser du carburant, vous épargner du stress et réduire l’usure et les risques de bris en analysant et en prévoyant l'évolution du trafic devant vous. Comme :

  • Un feu qui passe au jaune ou un feu pour piétons qui commence à clignoter.
  • Des feux de freinage qui s’allument devant vous, pas seulement sur le véhicule qui vous précède, mais aussi sur ceux qui se trouvent bien plus loin.
  • Des indications d'engorgement droit devant.
  • Un changement soudain des conditions météorologiques, comme la pluie, le grésil ou la neige.
  • Des signes de travaux de construction en cours ou de détours.

Toutes ces observations peuvent vous aider à prendre des décisions clés, telles que ralentir graduellement, changer de voie de circulation bien en avance ou accélérer ou maintenir votre vitesse.

Et tout cela est possible parce que vous portez votre attention sur l’avenir, c’est-à-dire sur les secondes, les minutes, les mètres et les kilomètres devant vous. Le résultat? Cela vous épargnera du stress, réduira l'usure et les risques de bris de toutes les pièces de votre véhicule et vous évitera de gaspiller de l’essence.

Cinquièmement, l’ultime technique de conduite : relâcher l’accélérateur pour réduire votre vitesse – l'art de ne rien faire. Avancer en roue libre consiste à planifier chaque portion de la conduite.

  • Vous accélérez, graduellement.
  • Vous maintenez votre vitesse avec de petits ajustements.
  • Lorsque vous savez que vous devrez bientôt freiner, relâchez l’accélérateur et avancez en roue libre pour ralentir votre véhicule.
  • Puis vous freinez. Vous freinerez moins souvent parce que vous ralentissez en avançant en roue libre.

La plupart des véhicules d’aujourd’hui sont équipés d’un système d’injection qui cesse d’alimenter le moteur en essence dès que la pédale d’accélération est relâchée. Avancer en roue libre signifie que vous réfléchissez, conduisez avec habileté... et économisez de l'essence.

Maintenant, vous en savez plus sur l’environnement et aussi appris beaucoup concernant les techniques de conduite qui peuvent vous faire économiser jusqu'à 500 $ par année. Mais il y a plus encore.

Voici quelques trucs essentiels qui vous aideront à devenir un acheteur ou un locataire de véhicule intelligent.

Vous savez que vous devez tout d’abord déterminer vos besoins en conduite automobile lorsque vous songez à acheter ou à louer un véhicule. Cela implique de vous poser les questions suivantes :

  • Qui êtes-vous? Où vivez-vous? Que faites-vous?
  • Quels sont vos passe-temps?
  • Combien de personnes et d’objets aurez-vous à transporter?
  • Voyagerez-vous beaucoup?

La réponse à ces questions vous assureront d’acheter un véhicule qui répond à vos besoins de tous les jours.

Il est également important de choisir le bon type de force motrice.

  • Les véhicules hybrides, qui combinent énergie électrique et moteur à essence ou diesel, consomment peu de carburant; ces véhicules s’arrêtent automatiquement au ralenti et redémarrent lorsque vous êtes prêt, ce qui augmente leur efficacité. En fait, ces véhicules sont si bien conçus que vous n’aurez jamais à craindre d’épuiser la batterie!
  • Les véhicules à moteur diesel, qui, avec un plein d’essence, parcourent généralement une distance 30 % plus longue que les véhicules à essence de même dimension.
  • Les véhicules à essence ordinaires de petite dimension peuvent être très économiques en essence.
  • Les véhicules électriques, qui doivent être branchés et rechargés; ces véhicules vous conviendront si vous parcourez de petites distances et ils ne rejettent pas d’émissions d'échappement en roulant.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour vous permettre de choisir le style, la dimension et le type de moteur correspondant à votre situation. Pensez léger. Pensez petit. Pensez efficacité. Et choisissez le véhicule qui satisfait vos besoins quotidiens, plutôt qu’un véhicule que vous n’utiliserez qu'à l'occasion.

N’oubliez pas de lire les étiquettes ÉnerGuide, de comprendre les subtilités, et de consulter des sites très utiles comme vehicules.rncan.gc.ca. Cherchez des véhicules avec la cote de consommation de carburant la plus basse possible. Par example, une voiture d’une cote estimée à 7 litres par 100 km utilise moitié moins de carburant qu’un véhicule estimé à 14 litres par 100 km.

Toutes ces ressources vous aideront à prendre une décision et à comparer les véhicules.

Voilà! À la vôtre! Au Bons $ens au volant! À la conduite comme si l’avenir en dépendait! À l’argent économisé! Et… à une chance pour la survie de cette belle planète appelée Terre et à ce magnifique pays appelé Canada.

Prenez vos clés et souvenez-vous de ce qu’elles représentent. Elles représentent tout l’apprentissage que vous avez effectué et tous les avantages d’une conduite sécuritaire, habile et respectueuse de l'environnement. Bonne conduite!

 

Présentation du programme Le bon $ens au volant pour les instructeurs de conduite

Découvrez comment le programme d'enseignement aux conducteurs Le bon $ens au volant peut vous aider à enseigner à vos étudiants des pratiques de conduite écoénergétique et de responsabilité environnementale tout en leur apprenant à devenir la prochaine génération de conducteurs canadiens prudents et bien informés.

Regarder la vidéo

Transcription

Narration :

Le bon $ens au volant est un programme qui offre aux instructeurs de conduite automobile des outils et des ressources de haute qualité gratuits afin qu'ils puissent enseigner à leurs étudiants des pratiques de conduite écoénergétique tout en leur apprenant à devenir la prochaine génération de conducteurs canadiens prudents et bien informés.

Au fait, j'aimerais tout d'abord vous remercier, au nom des gens de Ressources naturelles Canada, de jouer ce rôle que nous considérons comme très spécial et très important. Et merci aussi d’utiliser le programme Le bon $ens au volant. Nous croyons qu’il vous donnera, à vous et à vos étudiants, une bonne longueur d’avance sur tous les autres types de programmes d’enseignement de la conduite automobile.

Soit dit en passant, ce cours est amusant à donner et amusant aussi pour vos apprentis conducteurs. Nous l’avons modifié un peu en y ajoutant du nouveau contenu et nous croyons que vous aurez vraiment beaucoup de plaisir à le présenter.

Résultats d’apprentissage

Alors, à quoi sert ce cours? Ce n'est pas compliqué. Nous voulons intégrer des techniques de conduite écoénergétique à la base de votre nouvelle formation en conduite ou de votre programme de mise à jour en conduite, de sorte que vos élèves puissent :

  • décrire les effets de la conduite automobile sur l’environnement;
  • nommer les cinq techniques de conduite écoénergétique;
  • identifier les bienfaits environnementaux et financiers d’une conduite écoénergétique;
  • choisir les véhicules les plus écoénergétiques lorsque vient le temps d’en louer ou d’en acheter un.

La trousse

Tout ce que vos élèves doivent savoir se trouve dans cette trousse :

  • un cahier d’exercices par élève contenant des questions et des exercices;
  • un guide de l’instructeur – votre guide pour donner le cours;
  • une série de cinq courtes vidéos amusantes et très instructives;
  • une présentation PowerPoint remplie de contenu et de liens;
  • un aimant « Le bon $ens au volant » que vous pouvez fixer sur votre véhicule de cours de conduite.

Comment fonctionne le programme « Le bon $ens au volant »

Nous savons que vous êtes pressé par le temps dans vos classes. C’est pourquoi « Le bon $ens au volant » se divise en cinq modules d’information qui cheminent progressivement vers l’atteinte des objectifs dont nous avons parlé précédemment.

Le module 1 s’intitule « La conduite automobile et l’environnement »: vous et vos élèves explorerez les liens entre la conduite (et l’utilisation de carburants fossiles) et la santé de la planète.

Le module 2 s’intitule « Derrière le volant » : les élèves découvriront cinq techniques de conduite simples pour réduire leur consommation de carburant, leurs coûts d’opération et les impacts sur l’environnement.

Le module 3, « Le véhicule qui vous convient », aidera vos élèves à faire les bons choix lorsque vient le temps de louer ou d’acheter un nouveau véhicule ou un véhicule usagé.

Le module 4, « La mise au point de la conduite automobile », est une revue complète de toutes les leçons et un résumé du cours.

Vous pouvez incorporer tous ces modules ou certains d’entre eux à votre programme, peu importe l’ordre.

Chaque module est d'une durée d'une demi-heure environ et tous les modules sont structurés de la façon suivante :

  • un exercice de réchauffement (5 à 10 minutes) sous forme de jeu-questionnaire;
  • une section théorique (5 à 10 minutes) qui peut être lue à haute voix ou étudiée par les apprentis conducteurs;
  • un module vidéo (5 à 12 minutes) qui renforce la théorie et aide vos apprentis plus visuels à absorber le contenu. Au fait, ces vidéos sont très amusantes…;
  • une activité de révision (5 à 7 minutes) au cours de laquelle les apprentis conducteurs reprennent le jeu-questionnaire et appliquent ce qu’ils ont appris;
  • une section de travail en groupes (5 à 10 minutes) pour encourager la discussion et le dialogue en groupes ou avec la classe;
  • la session se termine par une révision de 3 minutes des points principaux.

Trucs d’enseignement

Nous avons demandé à certains instructeurs expérimentés de nous aider à mettre cette section sur pied. Voici leurs meilleures idées :

  1. Gardez l’apprentissage actif – utilisez les éléments de la trousse comme exercices et vidéos interactifs pour garder un rythme soutenu et maintenir l’intérêt.
  2. Donnez la parole aux élèves – donnez aux apprentis conducteurs la chance de poser leurs questions et faites-les travailler ensemble.
  3. Encouragez l’engagement et la conscience sociale des élèves – bon nombre, pour ne pas dire la plupart de vos apprentis conducteurs sont déjà sensibilisés à l’environnement et agissent déjà en ce sens. Profitez de leur intérêt pour renforcer les apprentissages de ce programme.
  4. Maintenez un esprit positif – montrez-leur comment leurs actions individuelles peuvent faire une différence collectivement.
  5. Faites le lien entre l’efficacité énergétique et la sécurité – les techniques de conduite écoénergétique se fondent sur les approches de conduite les plus sécuritaires.
  6. Utilisez « l’argument économique » – le lien entre les techniques de conduite écoénergétique et, comme le mentionnent les modules vidéo, « l’argent en banque ».
  7. Rappelez-vous de combiner une variété de styles d’apprentissage, de cultures, d’âges et de niveaux d’expérience avec beaucoup d’exemples et d’analogies.
  8. Donnez aux élèves tout le temps qu’il leur faut – ne vous dépêchez pas à passer à travers le contenu et envisagez la possibilité d’ajouter un peu plus de temps que les 30 minutes prévues pour bien faire le travail.
  9. Transférez le contenu des cours dans vos leçons de conduite sur la route appliquez les principes du bon $ens au volant de façon pratique.
  10. Créez une salle de cours accueillante – et ayez du plaisir! L’enthousiasme est contagieux. Si vos apprentis conducteurs sont les bienvenus et participent à tous les aspects du cours, vous aurez tous du plaisir en apprenant.

N’oubliez pas, votre trousse contient un guide complet de l’instructeur. Consultez-le pour obtenir plus d’information et des idées.

Profitez bien du cours et, encore une fois, merci de la part de Ressources naturelles Canada et de l’équipe « Le bon $ens au volant ».