Améliorer le rendement énergétique des chauffe-eau

Le gouvernement du Canada s'engage à proposer des initiatives de transformation du marché afin d'améliorer le rendement énergétique des chauffe-eau. Les chauffe-eau représentent actuellement 19 % de l'énergie consommée dans une maison canadienne moyenne. À la tête de ces initiatives, Ressources naturelles Canada pilote deux études sur le terrain qui visent à tester une nouvelle technologie de chauffe-eau à thermopompe.

Une  thermopompe au CO2, avec l'aimable autorisation de Sanden  International

Technologie au CO2

Les systèmes à thermopompe existent depuis plusieurs dizaines d'années, mais leur rendement s'est vu amélioré grâce au perfectionnement des technologies à compresseur et à réfrigérant. Le dioxyde de carbone (CO2 ou R744) est un nouveau venu dans les systèmes à thermopompe et de réfrigération. Lorsqu'on l'utilise dans un système à thermopompe, le R744 contribue au processus de concentration de l'air extérieur vers un réservoir d'eau chaude, même à des températures aussi basses que -15 °C.

Ce réfrigérant inoffensif présente un potentiel de réchauffement planétaire (PRG) de 1 (en comparaison, le R407C a un PRG de 1600), ce qui en fait un réfrigérant idéal associé à un haut rendement énergétique. De plus, les fuites sont faciles à nettoyer.                

RNCan collabore avec le ministère de l'Énergie de la Nouvelle-Écosse et travaillera avec Énergie Nouveau-Brunswick afin de tester les systèmes à thermopompe au R744 dans les domiciles et en laboratoire. Bon nombre de ces systèmes seront testés en fonction du climat du Canada atlantique en évaluant notamment l'incidence de l'air salin sur les appareils installés à l'extérieur.

Nous attendons avec impatience de connaître les résultats de ces projets après le lot de défis que l'hiver nous réserve – restez à l'affût!