Bulletin L’Enjeu PEEIC – Volume 22, numéro 3

Table des matières

SOMMET DE L’ÉNERGIE 2018 : un franc succès

banner

Les 30 et 31 mai, le plus grand événement sur l’efficacité énergétique au Canada – le SOMMET DE L’ÉNERGIE 2018 : Miser sur le rendement énergétique pour maximiser la rentabilité – a réuni des spécialistes de l’industrie et du secteur des bâtiments du pays pour partager les pratiques exemplaires et célébrer les réalisations. Organisé par Ressources naturelles Canada, le Partenariat en économie d’énergie dans l’industrie canadienne (PEEIC) et l’Excellence in Manufacturing Consortium (EMC), le SOMMET a accueilli 439 délégués – le plus grand nombre de l’histoire de l’événement. Grâce à des conférenciers inspirants, un comité consultatif hors pair et des bénévoles du PEEIC, l’événement a connu un franc succès!

Le SOMMET DE L’ÉNERGIE a présenté des discussions exhaustives sur la gestion de l’énergie, offert des occasions de réseautage et de partage de renseignements. Les conférenciers et les exposants ont permis d’offrir un programme exceptionnel qui soulignait les liens entre le rendement énergétique et la compétitivité.

Les délégués ont été inspirés par les solutions pratiques et économiques en matière d’efficacité énergétique présentées par les conférenciers. Andrew Bowerbank, chef de file du développement durable, a ouvert la conférence avec ses réflexions sur les nouvelles technologies propres, la conception de bâtiments à haut rendement et l’économie sobre en carbone. Ginny Flood, de Suncor, et Malini Giridhar, d’Enbridge, ont parlé de l’importance de l’efficacité énergétique et de l’innovation dans les secteurs touchés par les échanges commerciaux. Monica Curtis, d’Energy Efficiency Alberta, a établi le bien-fondé des programmes et des services d’efficacité énergétique qui aident les résidents et les entreprises de l’Alberta à économiser de l’argent et à accroître la productivité. Steven Martin, de Pond Technologies, a inspiré la foule avec ses renseignements sur la façon dont les algues peuvent être utilisées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des installations industrielles et transformées en bioproduits utiles. Au nombre des autres invités spéciaux, mentionnons John Mullally de Goldcorp Inc., Shawn Casemore du EMC, Corey Diamond d’Efficacité Canada et Andy Mahut de Stelco (aussi président du PEEIC). 

Le SOMMET de cette année a bénéficié de l’aide d’un comité consultatif composé de spécialistes de l’efficacité énergétique, d’utilisateurs finaux d’énergie de l’industrie, d’organismes, de services publics et de provinces et territoires du Canada. Les membres du comité étaient : James Allen (FortisBC Inc.); David Arkell (360 Energy); Jim Armstrong (Crown Metal Packaging Canada); Andrew Cooper (New Gold Inc.); Jon Feldman (Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité); Eric Langford (Langford & Associates); Greg Lehoux (BC Hydro); Peter Lennie-Misgeld (ministère de l’Infrastructure de l’Ontario); Sarah Margolius (Partners in Project Green); Enrique Mateos-Espejel (FP Innovations); Gilles Morel (Association canadienne des carburants); Dallas Munro (SaskPower); James Tweedie (Association canadienne du gaz); Martin Vroegh (Centres d’excellence de l’Ontario).

Les membres du Conseil exécutif et du Conseil des groupes de travail du PEEIC ont donné de leur temps pour animer des sessions au cours de la conférence. Le PEEIC remercie ces bénévoles pour leur engagement à faire du SOMMET DE L’ÉNERGIE un événement incomparable.

Banquet des prix du SOMMET DE L’ÉNERGIE 2018 : Reconnaissance des chefs de file du PEEIC

L’un des événements phares du SOMMET DE L’ÉNERGIE est le Banquet des Prix de leadership du PEEIC. Ces Prix honorent 14 entreprises et de jeunes innovateurs pour leur contribution dans l’avancement en matière d’efficacité énergétique. Les lauréats ont adopté des pratiques simples en matière de gestion de l’énergie, qui ont entraîné d’importantes réductions de coûts et d’émissions de gaz à effet de serre.

Les organisations ont été reconnues dans les catégories suivantes : gérance d’entreprise, amélioration des procédés et des technologies, gestion du rendement énergétique, sensibilisation et formation des employés, ou stratégie d’efficacité énergétique intégrée.

Image

Prix de leadership du PEEIC : les lauréats du 2018

Le Prix national de la gestion de l’énergie du PEEIC a été remis à la cimenterie St Marys Cement – usine de Bowmanville, qui est devenue la première installation industrielle certifiée à adopter la norme ISO 50001 en Amérique du Nord, et à IBM Canada limitée pour l’obtention d’une certification ISO 50001 internationale pour des sites dans le monde entier, y compris plusieurs installations canadiennes.

Au Banquet des prix, les lauréats Copper Mountain Mine (C. B.) Ltd., New Gold inc. – mine de New Afton, Teck Highland Valley Copper et Tahoe Canada ont également bien représenté le secteur de l’exploitation minière pour les catégories Gérance d’entreprise, sensibilisation et formation des employés et Gestion du rendement énergétique.

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) inc., usine d’assemblage de Windsor, et CNH Industrial ont été récompensés pour la réduction de leur intensité de la consommation d’énergie dans les processus industriels grâce à des modifications apportées à l’équipement ainsi qu’aux procédures, en recevant le prix de l’Amélioration des procédés et des technologies. 3M Canada a été reconnu pour être l’une des premières organisations au Canada à recevoir la certification ISO 50001 et Superior Energy Performance® (SEP®), en gagnant le prix de la catégorie Gérance d’entreprise.

Canfor Pulp Ltd a reçu le prix de la Gestion du rendement énergétique pour avoir mis en place un système de contrôle novateur– unique au Canada – qui ferait économiser 3,4 GW/h d’électricité par année.

Le prix de la Stratégie d’efficacité énergétique intégrée a été attribué à Cascades inc. et à Creemore Springs Brewery Limited pour leur travail continu dans l’amélioration de la consommation de l’énergie dans le cadre d’une stratégie intégrée.

Michael A. Abel, récemment diplômé de l’Université de Victoria, et Naz Orang, candidat au doctorat de l’Université de Toronto, ont gagné le prix des Leaders de demain pour leurs contributions individuelles au développement théorique et appliqué de l’efficacité énergétique industriel au Canada.

Également pour la première fois, le PEEIC s’est associé à un fournisseur de services publics, la Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité de l’Ontario, pour cofinancer un prix. Elissa Williamson, gestionnaire de l’énergie à la mine Red Lake de Goldcorp, a reçu le prix du Chef de file de la gestion de l’énergie du PEEIC – Programme d’accélération pour le secteur industriel.

Le SOMMET DE L’ÉNERGIE 2018 a célébré les efforts continus et les réalisations en matière d’efficacité énergétique dans les secteurs de l’industrie et des bâtiments, et a mis au défi les deux secteurs de placer la barre encore plus haute en améliorant la connaissance de nouvelles technologies, de nouveaux processus et de financements proposés que les organisations-chefs de file adoptent.

Le premier Prix du chef de file de la gestion de l’énergie est décerné à la mine Red Lake de Goldcorp

En décembre dernier, le premier Prix du chef de file de la gestion de l’énergie du Programme d’accélération pour le secteur industriel (PAI) et du PEEIC a été décerné à Elissa Williamson, gestionnaire de l’énergie à la mine Red Lake de Goldcorp Inc. Le prix souligne la collaboration entre le PEEIC et la Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité (SIERE) et fait connaître le programme des gestionnaires de l’énergie à l’échelle nationale.

Kent Cook, directeur de l’excellence opérationnelle à la mine de Red Lake, explique que le prix souligne le travail du gestionnaire de l’énergie de l’installation et de son équipe d’excellence opérationnelle, qui ont instauré une culture d’économie d’énergie. L’initiative a mené à la participation des employés à divers projets et programmes d’économie d’énergie qui, en fin de compte, ont fait une réussite du programme de demande de pointe de la mine et de son projet d’optimisation de la ventilation entre les quarts de travail.

« Le prix démontre et communique la valeur d’un gestionnaire de l’énergie », indique M. Cook. Avec la mise en place d’un chef de l’énergie désigné, il y a eu une amélioration marquée de tous les éléments liés à l’énergie au sein de l’organisation. Par ailleurs, Goldcorp Inc. a fait de ce rôle une exigence de son système de gestion de l’excellence en matière de développement durable.

« Nous sommes très touchés d’être reconnus avec ce prix », indique Mme Williamson, ajoutant que le fait d’être reconnus comme étant une entreprise prestigieuse dans ce domaine par le PAI/PEEIC est un grand honneur. Tout en célébrant cette réussite, l’équipe d’excellence opérationnelle va de l’avant avec des plans intéressants et dynamiques pour 2018 afin que l’entreprise demeure un chef de file de la gestion de l’énergie dans l’industrie minière.

Pour l’industrie, le prix souligne un aspect qui est devenu impératif : la gestion de l’énergie. Selon Mme Williamson, grâce au programme de gestion de l’énergie, Goldcorp a réduit sa facture d’énergie de plusieurs millions de dollars au fil des ans en plus de réaliser d’importants progrès en matière de réduction de ses répercussions environnementales. « Aujourd’hui, la gestion de l’énergie est essentielle afin de demeurer concurrentiel et de maintenir les coûts peu élevés. »

En 2016, la mine Red Lake de Goldcorp a mené à bien un projet appuyé par Ressources naturelles Canada de mise en place d’un système de gestion de l’énergie ISO 50001. Le projet incluait une analyse des lacunes dans la gestion de l’énergie, l’identification d’indicateurs de rendement énergétique et la formation des gestionnaires et de l’équipe dédiée à l’énergie. Voir la vidéo de la SIERE sur le Prix du chef de file de la gestion de l’énergie de Goldcorp (en anglais).

Cascades relève le défi

Image

Panneaux solaires chez Cascades
Utilisé avec l’autorisation du propriétaire.

Cascades a reçu récemment un Prix de leadership du PEEIC dans la catégorie « Stratégie intégrée d’efficacité énergétique ». Cascades n'est pas une entreprise qui se repose sur ses lauriers lorsqu'il s'agit de son engagement envers l'efficacité énergétique.

Cascades continue de faire preuve d'un leadership écologique en étant la première entreprise manufacturière à s'inscrire au programme Défi ENERGY STAR® pour l’industrie de RNCan. Le programme est conçu pour encourager une plus grande contribution de l'industrie canadienne à notre transition vers une économie sobre en carbone. Les entreprises qui relèvent le défi s'engagent à réduire leur intensité énergétique de 10% en cinq ans.

« Cette participation à ENERGY STAR démontre la forte volonté de Cascades à toujours en faire plus. Les technologies évoluent, les bonnes pratiques aussi. Faire partie d'un tel groupe nous permet de collaborer avec les meilleurs et de maintenir notre position de leader », a déclaré Fabien Demougeot, directeur des services techniques, Cascades CS+.

L'engagement de Cascades prend forme dans les actions et les projets durables entrepris par l'équipe unique de spécialistes de l'efficacité énergétique du fabricant de papier. Les résultats qu'ils ont obtenus ont été tellement fructueux que l'équipe offre maintenant des conseils techniques aux autres entreprises souhaitant atteindre des résultats similaires.

En 2004, l'équipe s'est dotée d'un fonds d’investissement en énergie qui a facilité plus de 250 projets. Selon ses calculs, en 2017, les projets ont fait en sorte de réduire la consommation d’énergie annuelle totale de 194 431 gigajoules, environ l'équivalent de la consommation annuelle de 1 700 ménages canadiens. En 2012, Cascades a mis en place un système de gestion de l'énergie (SGE), qui depuis 2016 est progressivement intégré aux opérations de ses papetières. Cascades vise à ce que le système soit instauré dans toutes les usines de papier de l'entreprise d'ici 2019.

Des panneaux solaires en allant à la mise à jour des systèmes au gaz naturel, en passant par la gestion et l'investissement consacré à l’efficacité énergétique, Cascades est sur la bonne voie pour relever le Défi ENERGY STAR pour l’industrie de RNCan. Nous saluons cet engagement et espérons qu'il inspirera d'autres organisations à viser la reconnaissance, les économies et les avantages environnementaux liés à l’efficacité énergétique. Inscrivez dès aujourd'hui votre organisation au Défi ENERGY STAR pour l’industrie!

À 3M Canada, les procédés et les personnes font toute la différence

3M a une longue histoire de leadership dans la gestion de l’énergie. Son programme La prévention de la pollution, c’est payant, lancé en 1975, a permis à l’entreprise d’économiser des milliards de dollars en consommation d’énergie dans le monde entier. Elle est inscrite à l’indice de durabilité Dow Jones depuis 19 ans et a été l’une des premières entreprises au Canada à obtenir la certification ISO 50001.

Andrew Hejnar, gestionnaire de l’énergie d’entreprise à 3M Canada, explique que l’engagement de l’entreprise à recourir à une approche structurée de la gestion de l’énergie, qui comprend la mise en place des normes ISO 50001 et Superior Energy Performance® (SEP®) à la grandeur de l’entreprise, a permis d’intégrer la sensibilisation à la consommation d’énergie à la culture de l’entreprise, de cerner les problèmes et de rester à l’affût des questions.

C’est en grande partie la raison pour laquelle 3M Canada a été le premier leader du PEEIC à inscrire deux de ses installations, Morden, au Manitoba et London, en Ontario, au Défi ENERGY STAR pour l’industrie.

Selon M. Hejnar, « Puisque nous avons une petite équipe, nous avons d’abord inscrit ces deux installations, mais en faisant nos calculs et nos analyses, nous serons en mesure d’inscrire d’autres installations au cours des prochaines semaines ».
3M Canada a recourt à une approche reposant sur trois pilliers en matière de gestion de l’énergie : mesure et ciblage, technologie et individus.

« Nos systèmes de gestion de l’énergie nous permettent de déterminer des améliorations à apporter en matière d’efficacité énergétique, comme l’optimisation de l’air comprimé », indique M. Hejnar. « Il s’agit de la source d’énergie la plus chère et la plupart des installations observent des fuites de l’ordre de 25% à 30% ».

Les mesures de consommation d’énergie indiquent où il y a des problèmes. Les employés sont formés pour être attentifs aux fuites et utilisent la technologie pour détecter celles-ci lors des inspections régulières. Une partie des pertes de chaleur des compresseurs est également récupérée et réacheminée vers le système de cogénération.

Selon M. Hejnar, « vous devez savoir ce qui est consommé et où c’est consommé, puis vous devez mettre le réseau à niveau. Cependant, le plus important c’est vos employés ».

Chaque nouvel employé reçoit une formation sur l’énergie et des campagnes continues sur l’économie d’énergie sont organisées tout au long de l’année. Dans de nombreuses usines sont installés également de grands écrans qui affichent la consommation d’énergie en temps réel. Quatre employés à temps plein sont affectés exclusivement à la gestion de l’énergie et un champion de l’énergie est nommé dans chaque installation.

Le pillier « employé » comprend également la haute direction. Pour M. Hejnar, les ressources humaines et financières nécessaires à la gestion de l’énergie représentent un défi commun, mais il est possible de le relever en travaillant étroitement avec la haute direction, en l’impliquant directement et en lui fournissant des analyses de rentabilisation. « Je dis toujours aux hauts gestionnaires qu’il y a deux nuances de « vert » : Être vert et faire du vert ».

Le Défi ENERGY STAR est une très bonne chose pour Celanese

En 2018 et pour la troisième année consécutive, la société Celanese a reçu le prix du Partenaire ENERGY STAR de l’année des États-Unis pour la gestion de l’énergie ainsi que le prix de l’Excellence durable.

Celanese Canada ULC, appartenant à la société internationale de produits chimiques Celanese, a relevé le Défi ENERGY STAR pour l’industrie, et ainsi rejoint d’autres chefs de file du PEEIC dans la réduction de leur intensité énergétique au sein de leurs installations.

« C’est une très bonne chose », déclare Patrick Tymchuk, responsable des activités et de la capacité des actifs à Celanese. De nombreuses entreprises des États-Unis participent au Défi ENERGY STAR depuis 2015. Malgré des similitudes dans les installations de la société et les leçons à tirer des homologues aux États-Unis, il y aura toujours des particularités au Canada; M. Tymchuk a hâte de prendre part au débat.
« Nous voulons nous mettre au défi afin de nous améliorer et voulons voir de quelle manière nous pouvons nous aider les uns les autres pour perfectionner notre façon de faire », dit-il. Et d’ajouter que l’inscription du site d’Edmonton au Défi canadien apporte une reconnaissance nationale ainsi que des possibilités de réseautage et de partage d’idées avec d’autres entreprises et sites du Canada.

Environ 80 % de l’énergie des installations est employée pour comprimer l’éthylène. M. Tymchuk indique que sa société utilise des moteurs synchrones sur du matériel de haute énergie pour augmenter le facteur de puissance et que du personnel formé surveille les économies d’énergie. Il admet pourtant qu’un défi demeure pour « déplacer le levier » sur la forte charge.

Comme beaucoup de Leaders du PEEIC, les responsables de Celanese reconnaissent le pouvoir de leurs employés et la société les encourage activement à recourir à des campagnes de sensibilisation, à des bulletins de nouvelles, à des présentations, à des séances de formation et à des chasses au trésor énergétique (en anglais). Les chasses au trésor énergétique sont des événements de deux à trois jours au cours desquels les employés doivent trouver des possibilités d’économies d’énergies peu dispendieuses au niveau des actions comportementales, opérationnelles et d’entretien.

Au cours d’une chasse au trésor, des employés ont découvert qu’ils pouvaient faire fonctionner le même équipement sur un seul petit compresseur plutôt que sur le grand compresseur qui était utilisé, ce qui a permis de faire d’importantes économies d’énergie. « Nous sommes en mesure de faire fonctionner le petit compresseur pendant environ huit mois par année », déclare M. Tymchuk.

L’engagement de Celanese en matière de durabilité va au-delà de la gestion de l’énergie. L’équipe de l’usine d’Edmonton travaille avec des collectivités locales, des organismes environnementaux provinciaux et fédéraux, et ses propres experts afin d’élaborer une stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Rendue à plus de la moitié de son plan de six ans, l’usine d’Edmonton est sur le point de réduire ses émissions de COV de plus de moitié en améliorant également la qualité de l’air à l’extérieur du site.

Joignez-vous aux leaders du PEEIC comme Cascades, 3M Canada, et Celanese Canada inc., et participez au Défi ENERGY STAR pour l’industrie afin de réduire l’intensité énergétique de votre installation de 10% en cinq ans. Votre entreprise sera reconnue pour ses réalisations. En plus, vous constaterez des économies d’énergie directes, améliorerez la visibilité de l’entreprise en matière de gestion de l’énergie, mobiliserez toutes ses divisions, vous encouragerez une culture de gestion de l’énergie et démontrerez un leadership en matière de gestion durable.

Pour être admissible, une organisation doit inscrire une installation à titre de Leader du PEEIC et consacrer au moins 50% de sa consommation d’énergie à la fabrication ou à la recherche et au développement. De plus, la société doit créer et tenir à jour un dossier contenant des données pertinentes sur l’énergie et fournir une preuve démontrant que l’installation a atteint son objectif de réduction de consommation d’énergie.

Les responsables des installations admissibles doivent communiquer avec ENERGY STAR pour l’industrie au Canada afin de demander des instructions sur le processus d’inscription.

Nouveaux Leaders du PEEIC

Consultez une liste d’entreprises et d’installations ayant récemment rejoint ce partenariat, à la fine pointe de l’industrie.

Évènements et ressources de l’industrie

Consultez le calendrier des évènements et d’autres ressources, telles que des outils et des renseignements techniques.

Suivez le PEEIC sur Twitter.

Joignez-vous à notre groupe LinkedIn.

Appel d’idées d’articles

Votre entreprise a-t-elle adopté, avec succès, des mesures d’efficacité énergétique que vous aimeriez faire connaître aux lecteurs de L’Enjeu PEEIC? Proposez-nous vos idées d’article par courriel.

Si vous avez besoin de plus amples renseignements sur un article ou un programme, veuillez également communiquer avec nous.

Pour modifier vos coordonnées ou vous abonner à notre publication pour les bâtiments commerciaux, institutionnels et du gouvernement fédéral L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique, allez à la page Abonnez-vous.

Désabonnez-vous ici.


Le nom et le symbole ENERGY STAR sont des marques de commerce déposées au Canada par l’Environmental Protection Agency des États-Unis et administrées par Ressources naturelles Canada qui en fait également la promotion.